Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 19 janvier 2016

Le choix de sophisme…

Comme je n’ai aucune idée et que ça faisait longtemps que je ne m’étais pas livré aux délices de raconter des c…ries, je profite de la prodigalité de la radio en la matière.
Une fois de plus, je ne suis pas déçu.
La radio m’en donne encore l’occasion.
Hier matin donc, je ne fus pas surpris.
Enfin si, mais par le fait qu’on peut être surpris par une constatation quasiment immuable depuis la naissance d’Abraham.
Plutôt la reine Victoria, en fait.
Voire les années 80…
Revenons à mon mouton d’hier matin.
La radio crut donc me surprendre en m’annonçant que la moitié de la richesse du monde était aux mains de  moins de 1% de la population.
Charge aux plus de 99% restants de se débrouiller avec l’autre moitié.
Si on y regarde de près, le tableau n’est pas si noir.
Ce que nous pouvons y voir, c’est que les inégalités diminuent.
Ben oui, voyons, lectrices chéries !
Ces soixante quinze millions, j’allais écrire « êtres humains » alors qu’il s’agit de rapaces, étant plutôt cannibales, leur population devrait encore se concentrer…
Considérez alors, si on réduit ce 1%, soit environ soixante-quinze millions de personnes, à sept-cent-cinquante mille personnes, il ne reste quasiment plus d’inégalités !
Les « exceptions », même si on ne peut parler de « laissés pour compte », ne représentant que 0.01% de la population.
On peut conclure qu’à 0,01% près, les humains sont tous égaux !
Une autre avancée sociale importante coïncide avec cette diminution des inégalités.
Je vous parle là du « seuil de pauvreté ».
Cette invention, qui ne sert qu’à excuser « l’assistanat, ce cancer de la société » selon le mot d’un ancien ministre réputé pour ses vues humanistes, correspond à 60% du revenu médian.
Grâce à une action efficace, de nombreux « tycoons »,  adhérents du MEDEF et autres « ploutocrates » comme disaient les « communistes au couteau entre les dents » vantés par Barbusse, la notion de « salaire minimum », cette hérésie économique, devrait disparaître d’ici peu entraînant une diminution régulière du revenu médian..
Or, merveille des statistiques, la diminution du revenu médian entraîne mécaniquement la diminution du seuil de pauvreté.
Ergo, quand toutes ces opération seront terminées et quand la population mondiale, à l’exception d’une poignée, ne sera plus rémunérée, nous aurons enfin atteint les rives d’Utopia.
Plus d’inégalités.
Plus de pauvreté.
C’est pas beau, ça, lectrices chéries ?
Et c’est certainement pas une bande de « partageux » qui nous aurait amenés là, hein !
Bon, on ne va pas rigoler tous les jours, mais le progrès n’a-t-il pas depuis toujours nécessité des sacrifices ?

Commentaires

Et moi, c'est le rapport de la Cour des Comptes et Bruxelles qui m'ont mise encore en rogne aujourd'hui. Parait que les chômeurs sont trop riches, trop gras chez nous, que la France entretient des bandes de fainéants, incite les chômeurs à rester au lit le matin, à glander, à se tourner les orteils devant la télé du matin au soir. Bruxelles tape sur la table et demande à la France de voir à diminuer les indemnités chômage. Et, bien sûr, le MEDEF se frotte les mains.
On ose nous comparer à l'Allemagne et surtout aux English qui met tout le monde à égalité avec maxi 320 euros d'indemnités, que tu sois cadre ou ouvrier. Ca pourrait paraître égalitaire. On devrait s'en réjouir, pauvre petit citoyen lambda et ex chômeuse que j'ai été encore récemment.
Mais, bonté de m.....b....de m.....pourquoi ne pas s'aligner sur les chômeurs les mieux indemnisés, comme au Danemark ? Et, qu'on ne me dise pas que les caisses sont vides. Qu'on commence par demander aux employés de la Cour des Comptes de montrer leur feuille de paie, ainsi que leurs avantages.
Hélas, on dit qu'il y aura plus de gens qui vont toucher le RSA...Là encore, va falloir penser à réduire les malheureuses indemnités des plus pauvres. NOMEHOOOOOOOOOOOOOO.

Écrit par : julie | mardi, 19 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

J'adore ta façon de compter, de couper en 2 tes 2 moitiés. Un % et 99 %, ça fait des parts égales, ça !

Écrit par : Julie | mardi, 19 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

A part Bruxelles,
j'ai rarement vu pire que Guettaz !!!
Même le vote maintenant ne vaut plus grand'chose, puisqu'on contourne jusqu'à plus soif !
Tiens, je vais quand même faire rire HB avec ma retraite "travailleur indépendant" qui a augmenté royalement de 5 centimes par mois, ce qui m'a valu un courrier, donc un timbre : je me serais volontiers passer des deux ! ça m'aurait fait dix centimes/mois !

Écrit par : Sophie | mardi, 19 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

J'ai jamais rien compris à l'économie politique, mais je sais pas, là c'est clair, c'est lumineux, c'est logique...Du coup, on se demande vraiment pourquoi les gens râlent tout le temps !
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | mardi, 19 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

J'ai entendu aussi et me sont aussitôt venus à la bouche tout un tas de gros mots que je ne répèterai pas ici.

Écrit par : Berthoise | mardi, 19 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

tu me gâches ma fin de journée !!!!! Je rentre de Soulac et j'ai mal à tête! Heureusement que Mab vient de me faire rire avec sa note!

Écrit par : emiliacelina | mardi, 19 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Toi, tu as trop souvent des migraines...

Écrit par : le_gout_des_autres | mardi, 19 janvier 2016

Encore un peu, mon cher ministre, et il n'y aura plus d'inégalités puisque tous ces endouilles de sans-dents ou dents branlantes auront crevé la bouche ouverte... Mais si j'étais les nantis, je craindrai un peu aussi. les pauvres ils ont l'habitude d'être pauvre mais les riches, lorsqu'ils font faillite... Et, c'est bizarre mais ce mot revient de plus en plus souvent. Faillite...

Écrit par : lakevio | mercredi, 20 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Mais le Goût, Berthoise et.... pourquoi vous mettez-vous de mauvaise humeur en continuant à écouter France Inter ??? si c'est pour vous gâcher un moment, sinon la journée.
Moi ce genre de comm. au moment du petit déj., ça peut me mettre en rogne pour toute la journée.

Écrit par : Sophie | mercredi, 20 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Ouais mais pas nous !
Juste on ricane...

Écrit par : le_gout_des_autres | mercredi, 20 janvier 2016

Bah, tous les ans Oxfam publie à la même époque, un rapport sur le sujet avec plus ou moins la même conclusion ! Tu pourras republier ta note l'année prochaine tu verras !

Écrit par : Anita | mercredi, 20 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Moi, ça me fout le plomb. J'écoute pas.
Bon ça arrive toujours à fuiter jusqu'à mes oreilles...

Écrit par : Brin de broc | samedi, 23 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire