Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 08 mars 2016

Pâtes brisées…

P3051593.JPG

Eh bien non, lectrices chéries ! Ce n’est pas un dessous-de-plat surréaliste et fait maison avec un fil de fer de récupération.
Ce sont des spaghetti.
Plus précisément ce furent des spaghetti.
Spaghetti que j’ai oubliés dans la casserole.
Casserole que j’ai oubliée sur la plaque.
Plaque de vitrocéramique que j’ai oublié d’éteindre en partant…
Pas longtemps pourtant, un petit moment.
Il n’était pas huit heures du soir quand j’ai enfilé mon coupe-vent pour aller fêter l’anniversaire de Merveille chez JJF et l’Ours.
Bon, il était minuit bien passé quand nous sommes revenus à la maison.
Et ça sentait très fort et très mauvais.
Heure-Bleue ne m’a même pas disputé en arrivant.
Elle a juste fait « pfff… », tordu le nez, levé les yeux au ciel et ouvert la fenêtre.
Elle n’a même pas pris un air étonné.
Il eût pourtant été de circonstance…
Je me suis précipité pour éteindre la plaque et porter la casserole sur le balcon.
Je me suis dit aussi que l’obligation légale d’avoir un détecteur de fumée s’était montrée d’une inefficacité remarquable quant à l’aptitude à ameuter les voisins…
Et pourtant à chaque tentative de faire un steak sur le grill ce bidule couine à tue-tête.

Après avoir tenté vainement de rendre son aspect immaculé à la casserole en y faisant bouillir de l’eau de Javel, j’ai dû me résoudre à la jeter à la poubelle.
Un casserole d’à peine treize ans…
Bon, vous voyez les « spaghetti » ?
Eh bien l’intérieur de la casserole était comme ça.
L’assiette posée sur la casserole pour éviter que l’eau ne s’évaporât trop vite était aussi comme ça.
La lumière de mes jours pense que je ne réussirai pas à récupérer l’assiette.
J’ai pourtant presque réussi.
Encore deux ou trois séances et ce sera fait.
Quand j’ai connu Heure-Bleue, ce n’était pas l’enthousiasme de Vénus voyant débarquer Mars qui l’a précipitée dans mes bras il y aura … bref un bon moment…
Vous imaginez bien, lectrices chéries, que ce ne fut donc pas une entreprise si aisée que la convaincre qu’après tout, j’étais une super affaire.
Alors vous pensez bien que ce n’est pas le dessous d’une assiette qui va me décourager…

Commentaires

Si ce n'est pas un "dessous-de-plat surréaliste", c'est malgré tout une œuvre d'art qui vaut peut-être quelques kopeck(s)... qui sait !

Écrit par : ab | mardi, 08 mars 2016

Répondre à ce commentaire

Quel artiste!

Écrit par : mab | mardi, 08 mars 2016

Répondre à ce commentaire

Hé bé! Une chance que tu n'aies que cramé les spaghettis et une casserole. Se retrouver sans toit n'est pas drôle du tout.

Écrit par : livfourmi | mardi, 08 mars 2016

Répondre à ce commentaire

Superbe ! ... A première vue j'ai pensé à un rouleau de réglisse déroule ...
Mon ex-belle-fille, spécialiste en plat carbonisé n'a jamais réalisé une telle oeuvre, bravo !

Écrit par : Francelyne 17 | mardi, 08 mars 2016

Répondre à ce commentaire

Le début d'une expo ...
On a vu pire !

Écrit par : Sophie | mardi, 08 mars 2016

Répondre à ce commentaire

Hum bon appétit bien sur !!!

Écrit par : manoudanslaforet | mardi, 08 mars 2016

Répondre à ce commentaire

Si l'assiette a elle aussi 13 ans, les séances pour la ramener à son look initial sont chères payées...
Sphaghetti à la carbonara...carbonisés :-)

Écrit par : Praline | mardi, 08 mars 2016

Répondre à ce commentaire

Voilà ce qu'ils auraient dû écrire dans la Bible s'ils avaient eu quelques notions de chimie élémentaire:
Tu es carbone et tu retourneras en carbone...
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | mardi, 08 mars 2016

Répondre à ce commentaire

Peut-être qu'en les réhydratant, tu aurais pu récupérer les spaghetti...

Écrit par : muse | mardi, 08 mars 2016

Répondre à ce commentaire

D'un point de vue artistique, la réussite est parfaite ..... Il m'arrive fréquemment d'avoir des casseroles à récurer mais tu es largement meilleur que moi !

Écrit par : AGNES | mardi, 08 mars 2016

Répondre à ce commentaire

Et ça sentait toujours !!!

Écrit par : liliplume | mardi, 08 mars 2016

Répondre à ce commentaire

stoïque ... Heure Bleue!!!! Robert m'a fait toute une histoire quand j'ai laissé carboniser ma compote de pommes (2kg) !!!!

Écrit par : emiliacelina | mardi, 08 mars 2016

Répondre à ce commentaire

Ah la la ; ça m'arrive ce genre de truc sans de grandes conséquences heureusement. Enfin, je peste en tentant de récupérer la pauvre casserole !

Écrit par : Véro | mardi, 08 mars 2016

Répondre à ce commentaire

Chez Deyrolle ils en ont fait un livre, mais c'était beaucoup, beaucoup plus que la casserole de pâtes qui a carbonisé...
http://www.deyrolle.com/laboutique/livres-sur-deyrolle/184-lecons-de-choses-tome-2.html

Écrit par : Brin de broc | jeudi, 10 mars 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire