Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 26 mai 2016

La grève, c'est notre 49.3 à nous.

J’en entends râler contre les grèves qui les dérangent.
Faut vous dire quand même que la grève qui ne dérange pas ne dérange que le gréviste.
Et est donc inefficace...
Puisque le Front Populaire a quatre-vingts ans aujourd’hui, rappelons nous tous, tant que nous sommes que si nous pouvons râler après le prix de l’essence quand nous allons à Saint Raphaël nous faire escroquer pendant quatre semaines par un marchand de frites, c’est grâce à tous ceux qui ont oser poser les outils pour profiter un peu des richesses qu’ils créaient.
Et puisque mai 2016 traîne en longueur, profitons-en pour paraphraser un des slogans de celui de 1968.
Vous souvenez-vous de « La publicité vous prend pour des cons, la publicité vous rend con ! » ?
Cette jolie et clairvoyante maxime, je l’ai lue à l’époque sur les murs du métro République.
Elle reste étonnamment vraie et tout aussi perspicace si l’on remplace le mot «publicité» par « majorité gouvernementale».
Il suffit de lire «La majorité gouvernementale vous prend pour des cons, la majorité gouvernementale vous rend con ! » et hop ! Ca vous a tout de suite un air impertinent qui vous donne envie de jouer à mai 2016.
Rappelons-nous qu’à l’époque, on s’ennuyait ferme, coincés que nous étions.
Les filles, on n’avait le droit que de les siffler et encore, c’était mal vu, on s’arrangeait, mais quand même...
Donc, Françaises, Français, jeunes gens si mal traités par une société qui vous reproche d’être fainéant mais ne veut vous employer qu’en stages gratos, si vous voulez voir la plage, va falloir rappeler certaines choses à nos gouvernants et à vos parents, si prompts à se dire « otage » dès qu’ils ne peuvent plus prendre leur bagnole ou leur train.
Rappelez leur la Sécu qui a si bien soigné eux et vous quand vous étiez petits.
Rappelez leur la Caisse d’Allocations Familiales qui a si bien aidé vos grands-parents et vos parents à atteindre la fin du mois.
Rappelez leur la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse qui a si bien aidé vos grands-parents à aider vos parents et vous aider vous aussi.
Rappelez leur la Société Nationale des Chemins de Fer Français qui a transporté vos parents et grands-parents alors qu’aujourd’hui elle vous roule.
Rappelez leur aussi la Caisse Nationale d’Épargne et La Poste, qui ont si bien aidé les générations précédentes à ne pas vivre dans la rue.
Tous ces trucs qui ont existé grâce à la ténacité de vos arrière-grands-parents et grands-parents.
Tous ces trucs qui ont été conquis de haute lutte vont disparaître faute d’être défendus.
Si vous n’y prenez garde, tout ça va disparaître.
Vous allez payer extrêmement cher pour n’être pas ou mal soignés.
Vous allez payer extrêmement cher pour être logés dans des galetas.
Vous allez payer extrêmement cher pour permettre à ceux qui ont tout d’avoir encore plus.
Vous allez payer extrêmement cher pour que vos enfants soient mal instruits dans des écoles poubelles.
Vous allez payer extrêmement cher des écoles où les enseignants seront traités comme des mineurs au XIXème siècle.
Bref, n’oubliez pas qu’on n’a jamais que ce que l’on prend.
Défendez âprement ce qui reste et allez reconquérir courageusement ce qu’on vous a pris.
Sinon, d’ici quelques décennies on dira de la France que c’est un pays qui est passé directement de la civilisation à la barbarie sans même passer par la décadence.

Commentaires

Ça fait du bien de vous lire!
Je quitte à l'instant un jeune homme qui se plaint "de ne pas pouvoir aller voir sa mère pour le Fête des mères" à cause de la pénurie d'essence. Et quand je lui fais remarquer qu'il reste 219 jours cette année pour la "gâter", il me dit qu'il faut que ce soit officiel pour que ça vaille la peine... Me connaissant il n'a pas oser vomir sur les grévistes!

Écrit par : Garnier | jeudi, 26 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Mr Garnier, ma sœur m'a dit la même chose. Elle devait aller voir sa mère cette semaine. Elle habite sur Paris. N'empêche que ma mère va quand même râler. Ma mère va s'en foutre des grévistes et dire que c'est de la mauvaise volonté de la part de sa fille. Ma mère ne plaint que son dernier fils, le pauvre T qui a besoin absolument de sa voiture pour travailler.
Moi, en tout cas, je peux aller voir mère et belle-mère, ayant fait le plein ce matin. Mais, comme je les ai vus, il y a peu de temps, point trop n'en faut.

Écrit par : Julie | jeudi, 26 mai 2016

Bravo ! digne du meilleur éditorial de France Inter ! tu es le François Morel de la blogosphère, tiens d'ailleurs tu pourrais téléphoner à F.I. et redire ces mots ;-) Merci...

Écrit par : Praline | jeudi, 26 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Merci pour cet article (comme à son habitude) bien rédigé et qui résume tellement bien la réalité.

Écrit par : christiane | jeudi, 26 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Je suis tout à fait d'accord avec Praline!!!! Allez fait nous l'édito de France Inter !

Écrit par : manoudanslaforet | jeudi, 26 mai 2016

Répondre à ce commentaire

J'avais fait un long commentaire, mais il a été refusé à l'édition....

Je recommence pas.

Écrit par : Sophie | jeudi, 26 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Tu sais que je t'aime ?

Écrit par : Milky | jeudi, 26 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Récente lectrice de vos billets ; c'est la première fois que je vous laisse un commentaire. Vous avez si bien rédigé la réalité que je suis en accord avec Praline et manoudanslaforêt : L'édito de de France Inter.

Écrit par : Michelle | jeudi, 26 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Tout comme Milky.
Ça fait du bien de lire ça !
merci.
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | jeudi, 26 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Ah bon, j'ai râlé, moi !

J'en vois qui se voient revivre un mai 68, qui voudraient un mai 68.

J'en vois des qui vont regretter si ça s'arrête trop vite, si l'Euro de foot n'est pas perturbé.

Moi, m'en fous si l'Euro n'avait pas lieu. Ca m'éviterait d'appréhender chaque match.

JE SOUTIENS LES GREVISTES.....mais, faudrait peut-être aussi avoir un peu de jugeote.

Vous voulez savoir ce qui m'énerve, moi ? Vous voulez le savoir ? Et ben, même si vous vous en foutez, et bien, je vais vous le dire.

C'est la CGT. D'accord, elle est accompagnée de 2 ou 3 autres syndicats, mais ça ne sent pas l'emballement social, ça...Pourquoi on ne voit pas la CFDT, hein ! Pourquoi ? Parce qu'elle attend gentiment, sans bouger, le moment où elle sera le 1er syndicat français (sais plus si j'ai envie de m'encarter à la CFDT).
Ce n'est qu'un affrontement, une confrontation, un duel, une compétition entre Mr Martinez et Mr Valls. C'est à celui qui baissera le 1er son pantalon (oui, je dis pantalon, car, les femmes, hein, on ne les voit guère). Mr Martinez se moque bien de la loi Travail - d'ailleurs, combien parmi vous seraient capables de me dire ce qu'il en reste de cette loi ? Qu'en reste t-il, hein ! Pourquoi les employés du commerce, par exemple, ne se lèvent pas debout, ne suivent pas le mouvement ?
Mr Martinez frappe au cœur sur ce à quoi tiennent le plus les mecs, leur voiture et le foot. Il sait qu'avec ça, dans 2 semaines, le gouvernement va céder, plier, faire marche arrière. Ouais, je sens ça comme ça.
Ca fait des mois, des années que j'attends que les français se réveillent, ne se laissent plus mener par le bout du nez, comme des veaux qu'on mène à l'abattoir, sans réagir à tout ce qu'ils nous ont fait subir depuis quelques années.
Là, leur petit "cinéma", je n'y crois pas. Même ceux qui font barrage devant les raffineries, devant les dépôts n'y croient pas. Il suffit de les écouter parler. Ca manque de motivation. Ca ne sent pas l'emballement ça. Tous les grévistes veulent que ça s'arrête avant le début de l'Euro. Empêcher l'euro, ce serait comme supprimer la raison de vivre de tous les travailleurs. Va falloir qu'un des 2 cède et fissa.
Voilà Mr le goût, une toute partie de ce que j'avais à dire, mon ressenti.
Prions que nous n'ayons pas un mai ou juin 68. Car, on a vu ce que ça a donné comme parents par la suite, ces soixante-huitards, qui sont, pour certains, responsables de l'éducation laxiste donnée à leurs enfants.

Écrit par : Julie | jeudi, 26 mai 2016

Répondre à ce commentaire

J'étais en train de répondre à Mr Garnier quand mon téléphone a sonné. C'était une blogueuse, atteinte d'une vilaine maladie. Comme quoi, les échanges virtuels mènent au réel.

Écrit par : Julie | jeudi, 26 mai 2016

Répondre à ce commentaire

S'il faut bloquer la France pour que ça bouge, bloquons. J'habite et je travaille à la campagne à 2 doigts de la Normandie, alors autant te dire que le manque de carburant je le vis en plein.
Je ne prends ma bagnole que pour aller travailler, je rationne mon plein. Et tu as mille fois raison.
Un bon de pied dans la fourmillière, l'histoire de repartir sur d'autres bases.

Écrit par : berthoise | jeudi, 26 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Y'a rien à jeter dans ce que tu as écrit.

Mais si tu regardes bien ta liste, tu verras que depuis déjà plusieurs décennies, les avancées sociales sont bien écornées.

Ne serait-ce que la Sécurité sociale (on paie déjà extrêmement cher pour se faire soigner - ma mutuelle est hors de prix - une foultitude de médocs déremboursés - des génériques je pourrais t'en parler pendant des heures...

Ne serait-ce que les transports (le TGV c'est bien, mais c'est 3 fois plus cher que le TEE) plus ce que que nous payons en impôts pour les "voies bus", les voies ferrées (le tout confié non pas à des cheminots, mais à des entreprises privées), les gares qui ne servent à rien au milieu des champs.

La parité des salaires dans le secteur privé, ouiche

La retraite, de plus en plus tard...
-

Bien sûr qu'il faut se battre pour nos acquis (qui, entre nous, fluctuent avec la mondialisation) . Il faut aussi savoir parler : des négos ont eu lieu, des syndicats ont approuvé, à tort ou à raison. Ce sont les petites gens qui vont souffrir de ces blocages. Et à qui on défalquera les heures non travaillées et qui, à la fin du mois, vont voir leur maigre salaire réduit.

Admettons, et Eurofoot oblige, que le gouvernement cède. La CGT ne signera pas. Elle ne signe JAMAIS. J'ai été déléguée du personnel, déléguée syndicale. Même si elle est d'accord, elle ne signe jamais.

Mais bon, en mai 68,je travaillais déjà, et n'ayant pas d'essence, je restais dormir sur place.
Je n'ai pas de bons souvenirs d'aucune grève. De manifs oui, des blocages je n'approuve pas.

Écrit par : Sophie | jeudi, 26 mai 2016

Répondre à ce commentaire

cha alors,

voilà que mon commentaire disparu il y a plus de 4 heures, réapparaît comme par magie !!!
et pourtant j'avais regardé dans mon presse-papiers....

J'ajouterai que j'utilise peu ma voiture, mais que je suis allée faire le plein, car je n'ai personne pour m'emmener, ni tirer un caddie, ni porter un cabas...

Mais tiens, c'est comme les syndicats (on se demande quand même comment se déplacent tous ces manifestants et où ils font leur plein), chacun voit midi à sa porte.

J'ai oublié de dire qu'en mai 68, l'appartement que j'avais loué n'était pas terminé et que je me suis payé un mois de sac de couchage et deux déménagements !!!

Et puisque j'ai la main : au diable l'Eurofoot, les matches de rugby, le tennis à la télé (ailleurs je m'en tape) et tout cet argent dépensé alors qu'il n'y en a plus pour nous sortir une création correcte.

Écrit par : Sophie | jeudi, 26 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Bonjour Sophie.
Juste un petit renseignement. Vous parlez de votre presse-papier. Ca fait des jours que je le cherche sur mon ordi. Je suis sur overblog et ne peux inclure des photos au milieu de mes articles. Ca me dit que mes photos sont bloquées dans le presse-papier. Je n'ai jamais pu débloqué ce qui bloque.
Vous pouvez, si ça vous sied, me répondre sur mon blog, pour ne pas monopoliser le blog de mr le goût. Merci.

Écrit par : Julie | vendredi, 27 mai 2016

je plussoie

Écrit par : parenthese | jeudi, 26 mai 2016

Répondre à ce commentaire

il n saurait pas aussi bien le dire que toi, mais c'est presque tout ce que Robert a dit bien souvent, à sa façon, et maintenant encore bien qu'il ait baissé les bras avec l'âge et la maladie.
Il est vraiment désabusé et n'a plus aucune confiance et craint l'avenir . Pas pour notre génération mais pour les suivantes qui oublient tout ce qu'on fait les précédentes pour acquérir tous les avantages qui leur semblent naturels sans savoir qu'il a fallu lutter pour les obtenir.
Que leur réserve l'avenir ?

Écrit par : emiliacelina | jeudi, 26 mai 2016

Répondre à ce commentaire

oui, je suis d'accord, si nous sommes dérangés faut pas oublier que les grévistes eux ne sont pas payés, pourront ils tenir encore longtemps ??

Écrit par : maevina | vendredi, 27 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Eh bien, quelle fougue!

Écrit par : livfourmi | vendredi, 27 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Bravo, Y'a rien à jeter.

Écrit par : lakevio | vendredi, 27 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Il est convenant et convenu de perpétuer des idées fallacieuse sur la France et ses héros rebelles se battant pour le plus grand nombre... Adorable mensonge qu'on défend "becs et ongles"...
A vous lire seule la France est le beau pays qu'on envie... Un tel système dont la planète se moque et ne reproduit pas... Pourquoi d'ailleurs, si c'est la panacée des civilisations ?...
Le système est mort... Ce fut un mensonge construit sur une illusion, et voilà que des lobotomisés remettent le couvert en causant la zizanie au nom d'eux-mêmes ?
La France, premier pays du communisme, disait l'ex-URSS...
Ces gens qui jouent les anarchistes sont de vulgaires menteurs écervelés et imbéciles dont on ferait mieux de rabattre prestement le caquet...
Le système périclite, disais-je... parce que ces énergumènes qui ne savent que mettre le souk, n'ont rien à faire que le navire coule... Ils veulent garder leur méprisable avantage volés à la tolérance de jadis...
Je languis de voir ces gens affamés et s'entretuer sur un claquement de doigt... Je languis de voir ces "socialistes de tout bord" assassiner père et mère pour manger dans le ruisseau...
Imbéciles prétentieux à qui je ne concède pas qu'ils se battent pour moi !
Je souhaite à cette France ignare ce qu'elle mérite : un naufrage sanglant avec à la barre des capitaines arrogants et menteurs...
Patience, patience...

Écrit par : kakushiken | vendredi, 27 mai 2016

Répondre à ce commentaire

N'auriez vous pas quelques difficultés à satisfaire la personne qui partage votre vie ?

J'ai assez souvent remarqué que ceux qui vomissent de la détestation se signalent par des difficultés qui mettent à mal la promesse d'exclusivité en la matière.

Ah, j'allais oublier : Je vous conchie.

Écrit par : le-gout-des-autres | vendredi, 27 mai 2016

En gros, le Goût a voulu dire que vous bandez mou et que vous êtes cocu.

Écrit par : heure-bleue | vendredi, 27 mai 2016

Hihi Heure Bleue, c'est Kokushiken :-)

Écrit par : Praline | vendredi, 27 mai 2016

Il faut aller voir le film Merci Patron, cela illustre bien le système.

Écrit par : seringat | dimanche, 29 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Vous faites grève tous les 2?

Écrit par : mab | lundi, 30 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Bonjour Mr Le Gout et Madame Heure-Bleue, Mab a raison, on va finir par s'ennuyer. A bientôt de vous lire à nouveau tous deux ! Amicalement et bien à vous

Écrit par : Pascal | lundi, 30 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire