Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 24 juillet 2016

Elle m’a à l’œil, c'est-à-dire pour pas cher…

- Minou tu me nettoies mes lunettes ?
- Hmmm ?
- J’ai les yeux sales…
Je regarde les lunettes.
Je les avais nettoyées avec le liquide vaisselle la veille ou l’avant-veille.
- Eh oh ! Tu n’as quand même pas les yeux qui projettent du gras !
Je nettoie tout de même les lunettes.
C’est au moment où j’attrape le torchon à vaisselle pour les essuyer que la lumière de mes jours a cette réflexion surréaliste :
- Mais t’es un grand sale ! Je vais puer des yeux !
J’ai beau me creuser la cervelle, je n’ai toujours pas compris mais j’ai quand même utilisé une serviette propre pour essuyer ces lunettes…

Commentaires

Il faut suivre avec HB,
mais c'est un plaisir de lire vos débats matinaux ou non !

Écrit par : Sophie | dimanche, 24 juillet 2016

Répondre à ce commentaire

Impayable Heure-Bleue

Écrit par : mab | dimanche, 24 juillet 2016

Répondre à ce commentaire

Elle est marrante HB ! Oui il faudrait faire un recueil avec ses bons mots .... Moi j'ai un faible pour "cafouillon ", que j'emploie souvent à présent . Ici c'est moi qui astique les lunettes du mari ... Avec liquide vaisselle et torchon a Vaisselle . Je ne supporte pas les lunettes sales "comme des fenêtres de poulailler " !

Écrit par : Francelyne 17 | dimanche, 24 juillet 2016

Répondre à ce commentaire

vous êtes impayables !

Écrit par : liliplume | dimanche, 24 juillet 2016

Répondre à ce commentaire

ahah! texte surréaliste! bon dimanche à vous deux

Écrit par : sylvie | dimanche, 24 juillet 2016

Répondre à ce commentaire

Trop drôle Heure-Bleue. Moi non plus, je ne supporte pas les lunettes sales

Écrit par : lanabc | dimanche, 24 juillet 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire