Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 16 septembre 2016

Ecran de fumée...

J’ai oublié de te dire, Imaginer !
Écoute, non, lis attentivement !
Ton histoire de fil dans l’oreille me rappelle quelque chose.
Ça me rappelle la fois où ma belle-sœur et moi sommes allés voir un médecin qui faisait le coup du fil dans l’oreille pour arrêter de fumer.
Bon honnêtement, ça marche.
On n’avait pas le droit de cloper chez lui alors qu’à l’époque il y avait encore des « clopiers » dans les salles d’attente, sauf peut-être celles des pédiatres.
Bon, que je te dise, Imaginer, en plus il nous a étouffé nos paquets de clopes d’entrée.
J’ai regardé ma belle-sœur, que ça commençait à échauffer sérieusement.
Quoique peu au fait des systèmes politiques, elle a évoqué l’idée de liberté sur un ton assez râleur, le ton qui invite à faire preuve de diplomatie car elle a le caractère d’Heure-Bleue mais en hargneux…
Pour la calmer, je l’ai fait un peu sourire et nous sommes entrés dans le cabinet du charlatan.
Bon, j’en reviens à « ça marche ».
Enfin, plus exactement , ça a marché jusqu’au moment où on est arrivé sur le trottoir de la rue du Faubourg Saint Honoré.
Nous nous sommes regardés, Belle-Sœur et moi.
On a hoché du bonnet en même temps et comme je connais assez bien le coin, moins qu’Heure-Bleue mais quand même, j’ai emmené Belle-Sœur au bureau de tabac du coin que je connaissais.
Nous avons acheté nos cigarettes respectives, elle fumait des Gitanes sans filtre.
Le truc que rien que tu regardes le paquet, tu tousses…
Je fumais des Kent, avec des filtres qui faisaient le tiers de la clope.
« Des clopes de gonzesse » selon mes potes...
J’ai commandé deux express, un serré et un normal et «  d’autor’ on a grillé une sèche ».
On venait de claquer sept-cents balles chacun pour un traitement dont la portée n’excédait pas la porte du cabinet.
Et encore, parce qu’il nous a grugés en nous piquant nos clopes sinon…
Alors, Imaginer, n’attends pas plus que ce que vaut de cette histoire de fil dans l’oreille.
En fait c’est un fil à la patte qui te lie à ta « diététicienne ».
En plus je me rappelle que ça nous donnait l’air de deux couillons genre « peace, love et acupuncture ».
Bref, on a retiré ces trucs tout de suite histoire de cloper sans en plus avoir l’air con.
Quant à vous, lectrices chéries, je peux vous donner une info de première main.
Si vos gamins veulent suivre des études pour faire des métiers nunuche comme ingénieur ou expert-comptable, dites leur de laisser tomber pour se lancer dans des études de médecine.
Ce n’est pas plus facile mais réfléchissez bien à un détail :
Contrairement au job d’ingénieur où si vous ratez votre truc, vous finissez à Pôle Emploi ou à l’APEC.
Même si vous finissez par retrouver un boss qui n’a pas entendu parler de votre bévue, ne rêvez pas.
C’est salade folle au foie gras et homard, bien sûr, pas la boîte de sardines, mais…
Quant au job d’expert comptable, là, ce n’est pas votre client qui va vous surveiller.
Non, non, ce sera à vous de surveiller vos clients si vous ne voulez pas qu’après une carabistouille particulièrement astucieuse, vous soyez obligé de donner des détails à un juge d’instruction…
Alors que si vos gamins décrochent la peau d’âne qui va bien, ils pourront exercer un job, qui contrairement aux deux précités lui permettra d’avoir un appartement rue du Faubourg Saint Honoré.
Ouaip ! Là !
Et je vous assure que ce n’est pas de la cahute de pauvre !
En plus si ça ne marche pas, il trouvera mille raisons pour expliquer que c’est la faute du client.
Oui, dans ce cas là, c’est un client, pas un patient…
Quant à Heure-Bleue, ma belle-sœur et moi, nous avons arrêté de fumer sans aide médicale.
Le jour où on l’a décidé.

Commentaires

Ah le fil dans l'oreille j'ai testé aussi sans grand succès.

Écrit par : mab | vendredi, 16 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Cher Goût, tu as lu trop vite. Je n'ai en aucun cas parlé de fil dans l'oreille, mais d'acuponcture. C'est à dire une aiguille mise à un certain endroit de l'oreille, puis retirée. Pas un fil qui reste...
Et j'ai aussi écrit que je ne sais pas si ça a une utilité...
Vilain Goût moqueur.
N'oublie pas que je travaille dans la traduction et crois-moi il fut se méfier de l'interprétation. Il faut lire les mots exacts, pas ceux que l'on a envie de lire.
;-))))))))))

Écrit par : imaginer | vendredi, 16 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Imaginer, l'acupuncture "marche" très bien pour des tas de pathologies. Il faut y croire.

Écrit par : Anita | vendredi, 16 septembre 2016

Bref, c'est comme les miracles.
Ça marche quand on y croit...

Écrit par : le_gout_des_autres | vendredi, 16 septembre 2016

J'ai fait aussi de l'acupuncture (dans la fin des années 60) pour arrêter de fumer. J'ai fait tellement de crises de tachycardie, que j'ai arrêté brutalement.

Comme HB et toi, j'ai arrêté brusquement (tiens c'était un 14 Septembre il y a un paquet d'années) de ma propre volonté, et bizarrement sans aucune difficulté.

Écrit par : Sophie | vendredi, 16 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Et médecine esthétique, le ' must ' . Plein les poches ( sous les yeux) !

Écrit par : Nina | vendredi, 16 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Il y a quelques spécialités en médecine qui rapportent, mais, c;est sûr, pas médecin de campagne ou généraliste avec pas d'horaires ! Le mien travaillait jusqu'à 22 ou 23 heures : il est devenu pneumologue.

Écrit par : lakevio | vendredi, 16 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

évidemment, faut pas choisir d'œuvrer pour le bien de son prochain, voyons...
Sinon tu te retrouves avec 2 SMIC-35H pour 90H/semaine.
Non, non, faut viser le truc rentable, sans risque, le truc qui n'intéresse que le nanti solvable !
Si tu considères la médecine comme une vocation, faut faire plutôt curé ou instit...

Pfff... Faut tout te dire.

Écrit par : le_gout_des_autres | vendredi, 16 septembre 2016

belle analyse!

Écrit par : sylvie | vendredi, 16 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Oh oh !! Alors là , Le Gout , tu tailles un beau costard aux médecins ! Bon, ce "charlatan" du nom , peut être de Charles Attend qui prétendait avoir un truc imparable pour cesser de fumer n'a visiblement pas toutes ses facultés (de médecine) pour réussir à tous les coups. En tout cas, le coup du fil dans l’oreille pour arrêter de fumer est aux abonnés absents . Un coup fumant !

Écrit par : Jerry OX | vendredi, 16 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Robert fumait plus de deux paquets par jour, il était le seul à piocher avec la cigarette au bec, celle qui se terminait servait à allumer la suivante. Il a arrêté tout seul vers ses trente ans pour que les enfants ne prennent pas cette habitude plus tard! Résultat : ils sont tous les trois fumeurs et Robert ne cesse de les engueuler!

Écrit par : emiliacelina | vendredi, 16 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

J'ai décidé le 11 octobre 1997 , que je fumais la dernière cigarette ! J'ai réalisé que je ne devais plus être soumise a quoi que ce soit ! Une semaine à tourner en rond ... Puis ça s'est espace , j'ai acheté un vélo avec les pièces de 5 francs (le prix d'un paquet ) que je mettais dans un bocal chaque jour ... Je n'ai jamais cédé et les cloppeurs ne me gênent pas ! Tout ça sans me faire aider , je suis contente de moi !!! Sauf pour les kilos pris à cette occasion ...

Écrit par : Francelyne 17 | samedi, 17 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Qd je lis ce qu'on peut dépenser comme fortunes en thérapies de tout style, je suis contente de n'avoir jamais fumé et de ne pas avoir de problèmes de poids..!!-))

On cible nos faiblesses en nous promettant des remèdes miracles..
Actuellement, ce sont les "coachs" en tout genre qui ont la cote..

A nous de trouver ce qui nous convient le mieux, d'avoir une vie et une alimentation équilibrées et de se faire plaisir de temps en temps..

Amitiés !!

Écrit par : Cassandre | samedi, 17 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Je deviens chieuse quand je vois des proches ou des amis chers fumer , ma meilleure amie a eu un poumon enlevé suite à un cancer , tout comme mon voisin que j'aime bien , ils sont passés par des phases que je ne souhaite à personne , aussi comme je sais que dernier fiston fume alors que ses parents , son frère et sa soeur n'ont jamais clopé , je deviens enragée! En plus , il n'a pas les moyens de fumer .

Écrit par : Brigitte | samedi, 17 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

c'est vrai que la meilleure methode est la décision personnelle

Écrit par : maevina | samedi, 17 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

c'est sur le mieux c'est avoir la volonté, nous avons arrêté depuis janvier 2016...rien d'autre n'existe que l'envie ou la peur d'être très malade si tu n'arrêtes pas! kiss.

Écrit par : Tarrah | dimanche, 18 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire