Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 18 novembre 2016

Un air à vif…

Que je vous dise l’essentiel : P’Tite Sœur va bien !
Bon, pour fêter le succès remporté à l’hôpital dans les bras des pompiers, elle a cru bon d’aller en douce à la salle de bains et de mettre le vernis à ongles de sa mère.
Un peu trop.
Jusqu’aux poignets semble-t-il…
Quant à nous, nous avons raté hier le déjeuner.
Oui, Heure-Bleue a fait comme moi, elle s’est tapé un petit jeûne.
Un estomac vide facilite le travail du radiologue, m’a-t-on dit.
Je suis donc parti me faire débiter en tranches 260 µm sur une distance de 682mm.
Oui, ces 682 mm représentent la distance qui sépare la source de ma mélodieuse voix du moteur qui m’anime depuis que je m’intéresse aux filles.
Comme d’habitude, l’heure du rendez-vous était approximative, c’est-à-dire honteusement optimiste.
Tandis que je me dépêchais, espérant en finir le plus vite possible, j’ai dû attendre une heure avant de passer ces trois à cinq minutes dans la bécane.
Trois fois :
- Remplissez vos poumons.
Pssshhhh…
- Ne respirez plus.
Pssshhhh…
- Vous pouvez respirer.
La dernière fois avec l’impression de vivre l’expérience féminine de la « bouffée de chaleur ».
Après, tu pisses fluo pendant deux heures…
Et tu attends.
Tu attends.
Tu attends…
Tu demandes, tu as le droit d’aller boire un café.
Sourire et mimique agréable.
Je suis sûr qu’elles ont des cahiers avec des textes et plein de didascalies pour toutes les demandes et remarques de ceux qui viennent s’esquinter les nerfs chez eux.
Heure-Bleue, Manou et moi sommes sortis boire un café.
Comme Manou fume, je me suis pelé sa race en terrasse.
Puis, évidemment trop tôt j’ai ramené mes comparses à la salle d’attente.
Je leur ai gâché le café, pressé que j’étais d’en finir.
Quand je pense que la lumière de mes jours me disait il y a quelques jours à propos de je ne sais plus quoi « Ce que j’admire chez toi, c’est ta résistance au stress. Je ne sais pas ce que j’aurais fait si… »
En réalité, si je m’étais rongé les ongles, il me manquerait la première phalange de chaque doigt.
Ça a fait comme un « effet-bus », avec un Goût arpentant le couloir, s’asseyant, se levant, buvant un verre d’eau.
« La tension était à son comble » quand on a appelé « Mr Le Goût ? » après une heure d’attente.
Bref, tout va bien.
Enfin pas plus mal.
Sauf que…
J’ai eu confirmation de mes craintes.
Je retombe en enfance.
J’ai une bronchiolite infectieuse.
J’ai une maladie de bébé, comme P’Tite Sœur…

Commentaires

Voila la bonne nouvelle ... tout va bien vous voila rassures ! C'est parfait . Reste à soigner efficacement cette infection pulmonaire comme p'tite sœur qui fait comme toutes les petites filles : piquer le maquillage de maman ! C'est mignon !

Écrit par : Francelyne 17 | vendredi, 18 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Quelle bonne nouvelle (pas la bronchite, hein !) ! Ouf .
Trop contente pour vous que je ne connais pas mais dont le blog me régale . Le week-ens sera bon ...

Le passant qui passe

Écrit par : wouters | vendredi, 18 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Une bronchiolite?! C'est donc la raison de ta toux? Bon.

Écrit par : Rosalie | vendredi, 18 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Me voilà rassurée ! Bon courage pour la bronchite...

Écrit par : Milky | vendredi, 18 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

J'allais t'envoyer un mail, pas la peine je suis rassurée et heureuse pour vous 2

Écrit par : mab | vendredi, 18 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Heureuse de lire que tu es reparti comme en 14. Pour la bronchiolite, soigne-toi. Petit Poucet a passé sa nuit aux urgences pour une mauvaise toux lui aussi. Saleté de mois de novembre !

Écrit par : Armelle | vendredi, 18 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Tu sais faire durer le suce pince, comme dirait Bérurier qui, lui, ne se rongeait pas les doigts. J'ai donc lu en diagonale jusqu'à la fin. Ouf ! J'ai ensuite dégusté ta prose comme il se doit ( et Phoebus me ravit toujours ) La bronchiolite , ce n'est pas rien, mais 2 ans de tranquillité , c'est quelque chose !

Écrit par : Fairy Naf | vendredi, 18 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Bien. Plus qu'à soigner les poumons.
Bises

Écrit par : Berthoise | vendredi, 18 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Une petite fille qui fait de mignonnes bêtises, c'est une petite fille qui va bien! Son Papy n'a plus qu'à en faire autant! Guérir sa toux avant de faire des bêtises, quand on dit que la vérité sort de la bouche des enfants!
Heureuse pour vous!

Écrit par : la baladine | vendredi, 18 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

J'étais venue en fin d'après-midi pour savoir si.... mais avec les délais d'attente et de retour...

Je vois que rien n'a changé pour les examens et les résultats. Mais je note qu'il t'a fallu, outre le soutien indéfectible de ta moitié, celui amical de Manou. Veinard va !

Par contre, je suis dépitée de savoir que ton généraliste n'ait pas reconnu à ta toux, que tu avais cake chose à soigner. Ça va être un peu plus long à guérir maintenant. Patience à mettre à l'épreuve.

Écrit par : Sophie | vendredi, 18 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Mon généraliste a vu, mais contre un virus, il n'y a rien à faire.
A la seconde visite, il m'a "antibioté" mais ce fut apparemment insuffisant...

Écrit par : le-gout-des-autres | vendredi, 18 novembre 2016

Rassurée ! Soignes bien ta broncho... et hop c'est reparti!

Écrit par : manoudanslaforet | vendredi, 18 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

les petits n'ont pas leur pareil pour nous refiler leurs microbes, j'en sais quelque chose. Mais enfin le principal c'est le résultat du scanner, je reste va te paraître négligeable

Écrit par : liliplume | vendredi, 18 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Une bronchiolite ? Oh, tu veux faire jeune !...

Très heureuse pour toi a l'issue du scanner !
Grosses bises.

Écrit par : lakevio | vendredi, 18 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Ouuuf !
Tu retombes en enfance, p'tête que tu vas faire tes dents de lait :-)

Écrit par : Praline | vendredi, 18 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

J'ai LES petits en ce moment , je coince une bulle sur mon canapé pendant qu'ils font la sieste . J'espère bien ne rien attraper , ils me refilent toujours une cochonnerie qui dure à chaque vacances . Fais gaffe , ils nous communiquent leurs microbes .

Écrit par : Brigitte | vendredi, 18 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Je viens de lire le titre. ;)

Écrit par : Berthoise | vendredi, 18 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Très contente pour vous deux !

Écrit par : Colette | vendredi, 18 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

En tous cas, tu n'as pas de bronchiolite de l'humour, et ça, j'adore.
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | vendredi, 18 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Bon ! Je suis venue au moins 15 fois chez toi et HB hier soir ! Grand plaisir de te lire aujourd'hui ! P'tite sœur est une coquine et une grande coquette ! :) Contente qu'elle aille mieux! Par-contre je me rend compte que tu es un grand anxieux .... mais je sais ce que c'est alors c'est excusable dans ton cas ! Soigne-toi bien, même en maladie tu restes un enfant ...HB a raison de le dire !

Écrit par : emiliacelina | vendredi, 18 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Heureuse de pouvoir continuer à sourire en vous lisant. Soignez bien le reste.

Écrit par : Mamily | vendredi, 18 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Contente pour tes bons résultats , sinon plusieurs gousses d' ail frais émincé incorporé presque cru dans un plat une ou deux fois par mois ,ça te dit ?

Écrit par : epalobe | samedi, 19 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

On dit bronchiolite aussi pour un adulte ? Je croyais que les bronchiolites n'étaient réservées qu'aux enfants..N'est-ce pas plutôt une bronchite que tu as ?

Après, tu pisses fluo pendant deux heures...

Heureusement qu'on me l'avait dit, quand ça m'est arrivé. Sinon, imagine la peur. D'ailleurs, je me demande si peur je n'ai pas eu quand même...
Au moins, tu es plus courageux que moi (bon, d'accord, tu as eu du renfort pour t'encourager....bon, sauf dans la machine, là, t'es seul et bien seul), tu y vas, la fleur au fusil..moi, je me demande qui me mettra un coup de pied au derrière pour y aller. J'ai un mari qui dit "tu es responsable de ta santé, fais comme tu veux"....Je trouve pas ça, gentil, gentil de sa part. Je lui demande "et si je veux me suicider, tu me tendras le fusil ou tu me pousseras dans l'eau ?", tu me diras "fais comme tu veux"...Ce sent l'indifférence ou le manque d'amour, ça ! Snif.
Bon week-end...

Tiens, un passage du Cid...qui pourrait te convenir

Sous moi donc cette troupe s'avance,
Et porte sur le front une mâle assurance.
Nous partîmes cinq cents (ou 3) ; mais par un prompt renfort
Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port, (les 3000 pourraient être tes lectrices chéries)
Tant, à nous voir marcher avec un tel visage,
Les plus épouvantés reprenaient de courage !

Ha, ha, on a eu peur pour toi, mr le goût. Allez, un petit coup de beaujolais pour faire passer cette peur.

Écrit par : julie | samedi, 19 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Mais tu es malade aussi?

Écrit par : Livfourmi | samedi, 19 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

J'aime bien que tu ailles bien...
C'est quoi cette histoire de P'tite soeur et d'hôpital ???? Ça m'apprendra à remonter tes articles à l'envers...
Puis quand même c'est vrai ça, tu as une bronchiolite ????? Ils t'ont fait boulotter une montagne d'antibio alors ?

Écrit par : Brin de broc | mercredi, 07 décembre 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire