Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 28 décembre 2016

Les « yeux miroir ».

Hier j’ai échappé de peu à une torture qu’aime m’infliger Heure-Bleue.
Oui, lectrices chéries, la lumière de mes jours aime me traîner dans les rues quand il fait un froid sibérien.
Elle n’a pas une bonne excuse à m’opposer tous les hivers alors je suis obligé de me traîner lamentablement, recroquevillé dans un manteau, emmitouflé au point d’à peine voir mon chemin, une écharpe me protégeant mal du vent, me cachant le visage du cou aux paupières inférieures.
Eh bien hier, j’ai échappé à ce qu’elle a le culot d’appeler  « une promenade ».
Merveille et P’Tite Sœur sont venues à la maison.
L’Ours les a amenées avec probablement dans l’idée de passer un après-midi au calme avec JJF.
J’ai donc préparé aux petites ce qu’elles désiraient pour déjeuner.
L’œuf coque de Merveille avec des mouillettes de pain frais légèrement beurré.
J’ai goûté ces mouillettes et j’ai failli me faire un œuf coque.
P’Tite Sœur qui habituellement veut un « œuf soleil », celui qui a poussé votre serviteur à acheter la petite poêle exprès, celle qui permet de faire « l’œuf cinéma », au jaune parfaitement placé au centre d’un anneau de blanc dont le bord extérieur est doré.
Bref, l’œuf de compétition.
Eh bien non, P’Tite Sœur a voulu de mes spaghetti !
Le repas terminé, Heure-Bleue a commencé sa danse des sept voiles du manteau.
- On devrait les emmener au jardin, tu ne crois pas Minou ?
J’ai répondu prudemment « Grmmbllblbl… »
Sautant sur l’occasion de passer un moment tranquille avec son papy pour elle seule, Merveille a dit :
- Mamie, j’ai un peu mal au ventre, je vais avoir froid, je vais rester avec papy…
P’Tite Sœur, ravie d’avoir mamie pour elle seule, a pris son manteau et la main de mamie.
La porte à peine claquée, Merveille allait beaucoup mieux, elle a trouvé le « Boggle » et nous y avons joué un long moment jusqu’à ce qu’elle veuille faire une partie de « course d’escargots ».
C’est un peu comme le jeu des « petits chevaux » mais le galop d’escargot est moins effréné que celui des chevaux…
Heure-Bleue est revenue avec P’Tite Sœur.
Elles étaient superbes toutes les deux, les joues rosies par le froid et leurs yeux clairs  encore plus lumineux que d’habitude.
Elles ont vraiment des yeux magnifiques.
Evidemment, elles ont les mains froides mais moins que les pieds de la lumière de mes jours.
P’Tite Sœur a tenu à monter sur mes genoux pour regarder les photos.
Alors Merveille a vu se réveiller son mal de ventre…
Heure-Bleue a raconté une histoire à Merveille tandis que j’ai préparé un gâteau au yaourt avec P’tite Sœur.
Qui a évidemment « tout fait toute seule »…
J’ai échappé à la promenade hivernale que je déteste.
Heure-Bleue a eu la promenade hivernale qu’elle aime.
Elle a bien joué avec P’Tite Sœur.
J’ai bien joué avec Merveille.
Comme dit ma blogueuse préférée, « c’était bien »…

Commentaires

Tant qu'il n'y en a pas un troisième...vous en avez une chacun.
C'est bien, ça...
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | mercredi, 28 décembre 2016

Répondre à ce commentaire

Se couper en deux , c'est bien !

Écrit par : Brigitte | mercredi, 28 décembre 2016

Répondre à ce commentaire

Je suis comme toi, je n'aime pas le froid....

Écrit par : lanabc | mercredi, 28 décembre 2016

Répondre à ce commentaire

Un menu pour chacune, tu les gâtes!

Écrit par : Livfourmi | mercredi, 28 décembre 2016

Répondre à ce commentaire

oh oui c'était drôlement bien !

Écrit par : liliplume | mercredi, 28 décembre 2016

Répondre à ce commentaire

Vous êtes quatre, et deux par deux ça donne à chacun son bonheur du jour...C'est drôlement bien!

Écrit par : la baladine | mercredi, 28 décembre 2016

Répondre à ce commentaire

Pourtant hier, c'était un temps à se promener. Aujourd'hui, non. Brume, grive, brrr, je reste au chaud.

Écrit par : Berthoise | jeudi, 29 décembre 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire