Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 08 mars 2017

Il n’a pas plu et ça m’a plu.

Hier, nous sommes allés à Paris.
Pour une fois chanceux, il n’a pas plu, ce qui m’a plu.
Nous sommes passés rue des Petites Ecuries pour y déjeuner d’un döner et d’un broc d’eau.
Nous avons flâné le long de la rue du Faubourg Poissonnière jusqu’au Rex, descendu le boulevard Poissonnière jusqu’au boulevard Montmartre.
Quand on passe dans le XVIIème, Heure-Bleue radote le long des rues.
Les croisements sont ponctués de « la rue de Prony ne ressemblait pas à ça, là il y avait une crèmerie » ou bien « Tu te rends compte ? La librairie des deux vieilles a fermé ! »
Et bien d’autres choses et de considérations sur le temps qui passe.
Eh bien, je fais la même chose.
Nous passons régulièrement par le même croisement.
Celui où le boulevard Poissonnière devient le boulevard Montmartre et où la rue Montmartre devient la rue du Faubourg Montmartre.
Et chaque fois, le diamant saute le sillon rayé et la lumière de mes jours entend « Pourquoi a-t-on changé le nom de la station « Rue Montmartre » en « Grands Boulevards ? »
Le diamant de l’autre platine saute à son tour et le refrain arrive :
« C’est parce que pour les touristes, « Grands Boulevards » ça veut dire « Le Printemps », les « Galeries Lafayette » et autres grands magasins… »
Après, elle me dit que je radote puis d’un coup peste « mais tu ne vas pas me dire ça chaque fois qu’on passe ici ! »
Ce à quoi je réponds que si, « tant que tu radoteras sur les rues du XVIIème et que moi au moins je dis pas que tu radotes ! »
Puis, emportés par un accès de fièvre acheteuse, nous sommes passés par la Galerie Vivienne pour boire un café.
On a failli oublier qu’on devait passer chez Clooney alors en sortant de la Galerie Vivienne nous nous sommes baladés le long de la rue des Petits Champs jusqu’à l’avenue de l’Opéra pour acheter le café.
Le passage Choiseul nous désole toujours, plein de restaurants genre « bio-pipeau », qui te colle la louche de quinoa à un œil et un bilan carbone annuel de VRP.
J’ai remplacé mes chaussures de clodo par des mocassins qui ne vont pas tarder à être des mocassins de clodo faute d’avoir acheté une « brosse à daim »…
Après cette longue flânerie dans ma ville préférée, nous somme rentrés à la maison où j’ai réussi par miracle à réchauffer un gratin de courgettes sans le faire recuire.
C’était vraiment une journée sympa.
Si sympa que la lumière de mes jours a passé une nuit sereine…

Commentaires

Un döner aux Petites Ecuries, c'est devenu votre QG ou quoi?

En tout cas, il doit être rudement bon pour que vous y retourniez si souvent.

Écrit par : livfourmi | mercredi, 08 mars 2017

Répondre à ce commentaire

Il est délicieux, chez des gens particulièrement agréables.
Et puis c'est un quartier que j'aime.
J'ai de la chance, Heure-Bleue aussi...

Écrit par : le-gout-des-autres | mercredi, 08 mars 2017

J'ai toujours rêvé d’habiter rue des petits champs, ça me semble logique, non ?...

Écrit par : lakevio | mercredi, 08 mars 2017

Répondre à ce commentaire

Mince alors, je me perdrais dans Paris ;voilà-t-il pas qu'ils ont changé la station "Montmartre" en "Grands Boulevards" et ils ne me l'ont pas dit ???
Je viens de vérifier : c'est en 98 qu'ils ont fait cette modif et comme je suis partie en 99 , je n'ai pas racheté un plan et que je garde l'ancien tout écorné religieusement, je serais capable d'attendre la station "Montmartre" pour descendre...
Mais que je suis sotte, je ne prends plus le métro depuis une paille : trop d'escaliers, trop de dédales, de portes à pousser....
Il y a des noms de rues que j'aime bien , dont celles que tu cites, et je ne sais même pas pourquoi, une préférence pour la rue de Prony.

Écrit par : Sophie | mercredi, 08 mars 2017

Répondre à ce commentaire

C'est bon de découvrir des lieux nouveaux, qu'on est susceptible d'aimer, et c'est bon d'arpenter des lieux connus, qu'on est certain de ne pas désaimer, même si, parfois, le temps les a quelque peu malmenés...

Écrit par : la baladine | mercredi, 08 mars 2017

Répondre à ce commentaire

Vos balades me parlent, j'ai longtemps travaillé rue d'Uzès et descendais donc à la station de métro Rue Montmartre.
À l'heure du déjeuner j'ai beaucoup arpenté les rues et passages voisins. Mes collègues en général n'aimaient pas trop ce quartier trop "populaire" donc pas assez chic.
Moi, j'ai bien aimé cette époque et ces lieux.

Écrit par : Anita | mercredi, 08 mars 2017

Répondre à ce commentaire

Une librairie fermée ça fiche un coup au moral!

Écrit par : mab | jeudi, 09 mars 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire