Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 25 mars 2017

Show effroi…

Je sais, Mab, je sais…
C’est ma note politique de l’année, ouais, va falloir voter.
Essayer de ne pas voter « contre » quelqu’un mais « pour » quelqu’un.
Et c’est pas gagné d’avance…
En traînant sur Facebook, célèbre amplificateur de dissensions et plus vecteur de rumeurs que « réseau social », j’ai été quelque peu effrayé.
On y parle évidemment de la campagne électorale et de la batterie de cuisine habituellement attachée aux basques des candidats.
Alors que je me contentais benoîtement de remarquer que certains, vu le nombre de casseroles, allaient avoir besoin de deux culs pour les attacher toutes, j’ai été surpris des réactions lues ici et là.
Surtout de la propension à oublier l’essentiel en matière de casseroles.
Les argumentations me laissent souvent rêveur.
Bon, en fait ce n’est pas un rêve mais un cauchemar.
Je ne me rappelle pas avoir appris que soutenir un candidat consistait essentiellement à agonir ses concurrents.
Ni à appeler au meurtre de celui ou celle qui a marqué un point contre celui qu’on soutient.
Je suis resté désarçonné par le fait qu’on évacue d’un geste négligent le parjure.
J’ai cru longtemps qu’on passait des décennies au service de l’Etat et de ses citoyens.
Qu’on était là pour servir et pas pour se servir.
Qu’on puisse vivre de l’argent du contribuable ne me choque pas.
Que grâce à ça on accumule un patrimoine est plus inquiétant mais après tout…
On est souvent logé par l’Etat, nourri par l’Etat, transporté par l’Etat, habillé par l’Etat, assuré par l’Etat.
Il est donc logique qu’étant de surcroît largement dédommagé par l’Etat pour le temps qu’on y consacre, on puisse se constituer un patrimoine conséquent.
Là où quelque chose ne va pas, c’est quand on profite de sa position pour augmenter des revenus déjà conséquents.
Quand on à tendance à confondre ce qui est légitime et ce qui est légal.
Quand on accepte des cadeaux d’une valeur telle qu’on sait que ce ne peut être sans contrepartie.
Quand on vit de cette façon, on a la pudeur d’éviter de remarquer que ceux qui ont peu ont trop et qu’il va leur falloir serrer une ceinture qu’ils ont du mal à se procurer.
Surtout, je suis scandalisé par le fait que l’on puisse se présenter comme un parangon de vertu et se parjurer avec tant de culot.
Les candidats ont tous leurs défauts.
Je ne parierais pas sur le fond démocrate de Méluche, sur le fond réaliste de Hamon, sur le fond humaniste de madame Le Pen.
Pas plus sur le réalisme ou le respect des libertés de madame Artaud ou de monsieur Poutou ou la possibilité de monsieur Macron d’oublier des réflexes de banquier.
Mais je dois dire que piétiner la Justice et ses magistrats quand on brigue le poste de premier magistrat de l’Etat et réclamer la confiance des électeurs alors qu’on se fait serrer en flagrant délit de mensonge et de parjure me laisse pantois.
Il semblerait que ses soutiens oublient le fond de l’affaire :
Monsieur Fillon est il coupable ou non de ce dont on l’accuse ?
A-t-il ou non « juré craché » qu’il retirerait sa candidature s’il était mis en examen ?
Suffit il de dire que « les autres sont irresponsables » pour justifier l’injustifiable ?
On peut être plus porté vers une politique qu’une autre.
Penser que c’est la soutenir qu’exterminer les concurrents et leurs soutiens est le bon chemin vers le totalitarisme.
Qui a dit que « la démocratie est l’organisation de la discorde » ?

Commentaires

Je n'ai pas de réponse à ta question, mais Edgar Morin parlait de diversité, en matière de démocratie, et je trouve ça bien, bon et beau, la diversité! :-)
Difficile de ne pas être d'accord avec toi, le caractère affligeant de cette campagne est la propension qu'ont la plupart des candidats et leurs soutiens et militants à dézinguer les concurrents plutôt qu'à développer leurs programmes... Voire à nous ressortir les bonnes vieilles théories "complotistes"...

Écrit par : la baladine | samedi, 25 mars 2017

Répondre à ce commentaire

Ils ont tous leurs défauts, mais il faut aller voter, cela est pour moi une certitude.

Écrit par : Anita | samedi, 25 mars 2017

Répondre à ce commentaire

Je vais aller voter , ce qui me fait peur , c'est la montée de l'extrème droite , la famille Le Pen , nourrie auprès du père d'idées révisionnistes , racistes , a encore de beaux jours devant elle puisque la dernière , petite fille du patriarche détient le pompon en matière d'idées sur la famille et sur les étrangers . Â mon avis , ils n'ont jamais eu à boucler un budget avec un SMIC , tout comme Fillon , et la plupart des candidats . Ce serait une expérience intéressante , tiens , 3 mois avec un SMIC , avant de se porter candidat !

Écrit par : Brigitte | samedi, 25 mars 2017

Répondre à ce commentaire

Ce qui me consterne, c'est que pour défendre celui que je trouvais pendant un temps, mieux que son maître .... ses partisans aillent fouiller dans les recoins pour essayer de trouver mieux ou pire chez le voisin.

C'est une élection poubelles qu'on nous propose. Et faire un tri sélectif là, ce ne sera pas du gâteau !

Écrit par : Sophie | samedi, 25 mars 2017

Répondre à ce commentaire

Je serai peut-être trop malade pour aller voter.

Écrit par : mab | samedi, 25 mars 2017

Répondre à ce commentaire

Mal au cœur ?

Écrit par : le-gout-des-autres | samedi, 25 mars 2017

ça c'est la question de l'année pour qui votez ? Je t'avouerai qu'il n'y en a pas un qui me botte! Vu qu'à droite c'est le merdier, et qu'à gauche c'est des petits truands, (je sais de quoi je parle...je crois que j'irai à la pêche avec Robert, car en principe je vote pour un programme mais quand tu vois que pas un seul ne l'a respecté jusqu'à présent, que Macron récupère toutes les chiasses du quinquennat, Que Hamon est un doux rêveur, qui est en l’occurrence très sympa en privé, mais pas présidentiable pour un sous! Et le seul pour qui j'ai de la tendresse c'est Méluche, mais bon pas envie de retourner sous Staline...je veux juste que la bande qui gouverne actuellement se barre...alors je pense que la gagnante sera l'abstention...ou MLP...bisous.

Écrit par : Tarrah | samedi, 25 mars 2017

Répondre à ce commentaire

pourquoi tu commences toujours ton article par "de rien Mab"...?

Écrit par : Tarrah | samedi, 25 mars 2017

Répondre à ce commentaire

Pour le titre, je les fais exprès pour Mab.

Écrit par : le-gout-des-autres | samedi, 25 mars 2017

tu sais que je ne suis pas très futée en politique, et que ce n'est pas le premier de mes soucis, mais, voilà, encore une fois , tu as dit ce que je pense en gros et tellement mieux que je ne saurais le faire et j'ai bien aimé te lire.

Écrit par : emiliacelina | dimanche, 26 mars 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire