Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 01 avril 2017

Ces exquis mots sont inouïs !

Hier, c’était le dernier jour d’école.
Nous sommes donc allés chercher Merveille et P’tite Sœur à leurs écoles respectives.
Heure-Bleue est allée attendre Merveille.
Je suis allé à l’école maternelle chercher P’tite Sœur.
En arrivant à « la grande école », j’étais épuisé.
La petite te tient la main, ce qui est parfait.
Mais… Elle danse, elle court, elle babille.
Puis elle te lâche et se met à courir au bord du trottoir au risque de se faire foutre en l’air par une voiture ou par les hordes de gamins qui sortent du collège et du lycée.
Bref, elle foutrait par terre un champion de sumo !
Finalement j’ai eu de la chance car la lumière de mes jours a récupéré une Merveille qu’elle aurait volontiers gratifiée d’un coup de pied au cul.
Désagréable, chougneuse, râlant parce que « je devais aller au cinéma avec papa et maman et pas avec toi… »
Quand j’ai rejoint « la grande école », je n’ai trouvé que la lumière de mes jours.
Elle avait envoyé Merveille régler ses comptes avec son père.
Quand elle est revenue, elle ne m’a pas dit bonjour.
- Ben alors Merveille ? Tu fais la tête ?
- Grmrmblbl…
- Eh ! Tu me parles meilleur sinon tu vas chougner chez tes parents !
Ça s’est vaguement arrangé jusqu’à ce qu’on déjeune.
Cette petite supporte mal la faim.
Je trouve étrange cette interdiction d’introduire des aliments à l’école.
Même chez mes fondus, on pouvait manger à la récré de dix heures, un bout de pain avec du sucre, un « choco BN » ou un macaron pour les plus nantis.
Résultat, aujourd’hui les mômes sortent affamés et plus prêts à bouffer leurs parents qu’un sandwich…
On les a donc emmenées déjeuner puis au cinéma.
La petite a été moins séduite par « Baby Boss » que par « Tous en scène » mais elle a aimé quand même.
C’est bien, ces deux petites aiment le cinéma et la lecture.
Merveille a tout de suite compris le « grand », mécontent de l’arrivée du bébé.
J’ai repensé à ma grande sœur qui en a bavé avec mes sœurs et moi…
J’en ai aussi retiré que les écoles de commerce t’apprennent que « aimez vous les uns les autres » est juste une ânerie et que ce n’est pas rentable.
Puis nous sommes revenus à la maison ou j’ai préparé le dîner des enfants et le nôtre.
J’ai fait une « partie d’escargots » avec P’tite Sœur qui essaie mais n’a pas encore l’entraînement de Merveille pour la triche.
Elles se sont disputées.
Ça s’est soldé deux fois par « T’es plus ma sœur ! » jeté par P’tite Sœur.
Et une fois par « T’es plus ma mamie ! », quand Heure-Bleue a voulu faire cesser la dispute.
C’était quand même bien…

Commentaires

En 15 jours de vacances vous ferez une cure de cinéma.

Écrit par : mab | samedi, 01 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Des filles normales quoi !!!

Fatiguées sans doute ; ça ira mieux au bout de 15 jours de vacances.

Écrit par : Sophie | samedi, 01 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Peut-être parce qu'à l'époque il y avait moins de saloperies dans les choco-BN qu'aujourd'hui... https://www.santenatureinnovation.com/pourquoi-il-est-si-rentable-de-vous-vendre-des-biscuits/
Cette interdiction est bénéfique pour certains gamins à qui leurs parents donneraient des cochonneries, mais embêtante pour ceux qui n'ont pas faim à 8h et crèvent la dalle à 10h... (et à long terme ça me paraît néfaste de se "forcer" à manger quand on n'a pas faim.)

Écrit par : Milky | samedi, 01 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Ton titre...ah...ton titre..
(Je fais ma mab)
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | samedi, 01 avril 2017

Répondre à ce commentaire

on sent les prémices de l'adolescence chez Merveille, non ?

Ils devraient autoriser quelques fruits secs pour ceux qui sont facilement en hypoglycémie. C'est mon cas et c'est difficile de tenir...

Écrit par : colombine | samedi, 01 avril 2017

Répondre à ce commentaire

On sent les prémisses de l'adolescence chez Merveille depuis qu'elle a quatre ans...

Écrit par : le-gout-des-autres | samedi, 01 avril 2017

Plus de 10h à l'école? Incroyable! Ici, ils distribuent encore des pommes à la récré - pour éloigner le médecin de la maison. Non sans blague?

Écrit par : Livfourmi | samedi, 01 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Je ne me suis jamais vraiment remise d'avoir été fille unique ! Est-pour cette raison que j'ai épousé l'aîné de huit enfants ? Allez savoir !
J'ai tellement envié mes enfants lorsqu'ils se chamaillaient ! Et depuis qu'il en manque un, son ansence est si lourde...

Écrit par : Gwen | samedi, 01 avril 2017

Répondre à ce commentaire

super ! comme je disais à Heure bleue heureusement que vous êtes deux !!!!!!

Écrit par : maevina | samedi, 01 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Elles sont dynamiques ces enfants ! Heureusement que vous êtes en forme.

Écrit par : Anita | dimanche, 02 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Tu t'es "déchiré" pour le titre! :-o

Quand même, à te lire, on pourrait croire que l'enfance est un chemin pavé d'obstacles à franchir et de fringales à combler... ;-)

Écrit par : la baladine | dimanche, 02 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Mais c'est exactement ça !

Écrit par : le-gout-des-autres | dimanche, 02 avril 2017

Oh le titre, il me fait fondre !...
Les petits-enfants me laissent perplexe parfois : je reste baba devant la grande crise d'hystérie, avec tremblements et sanglots dans la voie de Rosine "je le déteste !" (son frère) et les inventions du dit frère pour la faire tourner en bourrique. Quant à Douce, fort mal nommée, elle est très brutale surtout avec plus petit ou faible qu'elle. "T'es pas gentille !"Non, je ne le suis pas. Qu'ils éborgnent ; je ne suis pas la mère et c'est jubilatoire...

Écrit par : lakevio | dimanche, 02 avril 2017

Répondre à ce commentaire

tant que tu trouves que c'était bien... quand même !+

C'et vrai que les enfants sont fatigués , ça joue sur leur humeur du moment !

Écrit par : emiliacelina | dimanche, 02 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Une pomme , c'est bien , c'est strict dis donc ! Éléonore mord son frère et lui pleure ! Elle n'a pas le langage mais fait sa place .

Écrit par : brigitte | lundi, 03 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire