Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 07 mai 2017

L’étrange disparition du jouet moche.

Lectrices chéries, mes amours.
J’ai eu froid.
Terriblement froid.
Reclus, rejeté, abandonné sur une banquette, près de la fenêtre du séjour.
Que je vous dise.
Merveille et P’tite Sœur ont absolument tenu à dormir à la maison vendredi soir.
Je vous ai parlé de vendredi ?
Oui bien sûr.
Heure-Bleue s’est longuement plainte de la nuit qui mena à samedi.
A mon tour.
J’ai eu froid parce que la lumière de mes jours n’envisage pas un instant de laisser les fenêtres fermées.
Ça ne me dérange pas sauf quand je dors seul, couvert seulement de la couette habituellement réservée à Tornade et pile poil à trente centimètres de cette p… de fenêtre de mince !
Après une nuit que je ne souhaite pas à mon pire ennemi clochard, je me suis levé et ai pris mon petit déjeuner.
Un calme de cimetière régnait dans la maison.
La radio elle-même se gardait bien de rendre compte de l’agitation du monde.
Puis la lumière de mes jours est arrivée, vêtue d’un semblant d’innocence.
Il y a une justice car les deux petites lui avaient pourri sa nuit.
C’est drôlement encombrant et remuant ces petites choses...
Histoire de passer une journée plus apaisante que la veille, il fut décidé d’emmener les petites au McDo.
P’tite Sœur me colla jusqu’à la borne où je lui ai demandé le « happy meal » qu’elle souhaitait.
Comme elle mange à peu près autant qu’une Biafraise de 1968,  je sais qu’elle est intéressée par le jeu.
Ce jouet a mystérieusement disparu.
L’examen attentif des lieux a permis de constater que le ménage du McDo est mal fait.
Le jouet n’est ni sous la banquette ni dans les nombreux sacs qui nous encombrent.
Comme souvent, je me demande, à regarder tout ce qu’on traîne rien que pour aller au restaurant et passer une nuit ailleurs, pourquoi on ne vit pas tous dans une roulotte.
Il n’empêche que ce jouet, qualifié même par P’tite Sœur de « jouet moche », a bel et bien disparu.
Elle a pensé à réclamer un « sundae ».
Mais au caramel parce qu’elle sait qu’elle ne va pas en manger beaucoup et que Mamie les préfère au chocolat.
En mangeant le dessus, elle n’a cessé de regarder Mamie en faisant « des hmmm… » à n’en plus finir et en la regardant avec l’air de se foutre d’elle.
Comme prévu, Mamie à demandé à Papy :
- Minou, mon Minou, tu ne veux pas aller me chercher un sundae au chocolat ?
Comme « Minou » avait déjà fait quelques allers-retours à la borne, il a décliné :
- Ma Mine, tu as une carte, c’est facile, tu suis les inscriptions…
- Voyons, Minou, tu sais bien que je suis une « techno blonde »…
J’ai tenu le coup.
Merveille a pris la suite de P’tite Sœur dans le « sundae » au caramel.
Hélas pour elle, son goinfre de père est arrivé avec JJF et a terminé le « sundae » à une vitesse folle…
Nous sommes revenus tranquillement à la maison sous la bruine.
La Toussaint est vraiment précoce, cette année…

Commentaires

Je n'ai jamais un de mes 4 pignocher dans leur assiette.

Écrit par : mab | dimanche, 07 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Pôv' Papy ! Pôv'mari chéri ! Heureusement, ce soir dimanche, dès les résultats électoraux connus, il pourra aller se détendre et s'esbaudir dans SON grand lit...
D'ici là : Bonne journée !

Écrit par : mimazhan | dimanche, 07 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Seul, pire abandonné et à côté de la fenêtre ouverte... Oh là là qu'elle maltraitance!

Écrit par : Livfourmi | dimanche, 07 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Tu as une solution très simple pour ne pas avoir froid : tu fermes la porte-fenêtre.

Écrit par : Sophie | dimanche, 07 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Tu veux qu'elle me tue juste avant de rouvrir la fenêtre ?

Écrit par : le-gout-des-autres | dimanche, 07 mai 2017

Vêtue d'un semblant d'innocence... tu as de belles fulgurances... ;-)
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | dimanche, 07 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Et tes poumons, bordel !
Pense à tes poumons, ne va pas attraper une fluxion de poitrine.

Écrit par : Berthoise | lundi, 08 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Oh punaise! Si même les rousses s'en prennent aux blondes!

Écrit par : la baladine | mardi, 09 mai 2017

Répondre à ce commentaire

je me souviens de ton œil qui avait rencontré la fenêtre un jour au saut du lit ! !!!!!!

Écrit par : emiliacelina | mardi, 09 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire