Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 22 juin 2017

La fièvre monte à El Pageot…

Lectrices chéries, vous savez sans doute qu’Heure-Bleue est dotée d’un caractère…
Euh…
D’un caractère, comment dire…
Bref, d’un caractère…
Pour être plus précis vous savez que passer au dessus de 15°C est pour elle une épreuve.
Imaginez une Heure-Bleue hier après-midi alors qu’il faisait 38°C à l’ombre dans notre rue.
Comme prévu, car ce n’est pas la première fois que la canicule s’invite, elle passe donc d’un caractère assez vif à un caractère que j’hésite à qualifier d’épouvantable mais uniquement par peur des représailles.
Ces temps-ci, les nuits sont terribles pour votre serviteur.
Surtout la nuit dernière.
C’était la « Fête de la musique ».
Beaucoup la mienne car Douce ( !) Moitié ne supporte pas plus le bruit que la chaleur…
Comme d’habitude, nous sommes allés au lit.
Je me suis couvert, la fraîcheur nocturne étant un risque que je me refuse à envisager.
La lumière de mes jours n’en fit rien.
Elle se contenta de regretter qu’on ne puisse retirer sa peau pour avoir moins chaud.
Je suppose qu’il est inutile de vous dire que mes réflexes ensommeillés furent « diversement accueillis » comme on dit dans les journaux.
On me repoussa !
Oui, on fit ça !
Les jours qui viennent promettant de rester chauds, je crains que toute tentative de toucher la peau de la lumière de mes jours ne se solde par un échec retentissant.
Aussi retentissant que la tarte réflexe qui me pend au nez comme un sifflet de deux sous quand, profondément endormie, elle a le sentiment qu’un inconnu se livre à des privautés en posant sa main sur elle.
Je crains de devoir « dormir éveillé », histoire d’éviter un contact qui serait mal interprété.
C’est dommage parce que justement, c’est quand sa peau habituellement chaude devient brûlante que c’est le plus tentant.
Tant pis…
D’ailleurs, à l’instant, rien qu’à lui lire ma courte note –on fait juger par l’autre notre humeur du jour avant de vous en faire part- elle me jette :
« Ben justement ! Viens-y ! Touche la, ma peau ! Essaie et tu vas voir !  Allez, essaie ! »
Lectrices chéries, la journée est mal partie pour votre serviteur…

Commentaires

Interdit de coller ! C'est pas des températures pour, je suis entièrement d'accord, non mais !

Écrit par : lakevio | jeudi, 22 juin 2017

Répondre à ce commentaire

Chambre mansardée, ventilateur et couette.

Écrit par : mab | jeudi, 22 juin 2017

Répondre à ce commentaire

Je dors mal donc je peux écrire sans rougir, autrement que sous l'effet de la chaleur, que même toi tu dors sans couette.

Écrit par : heure-bleue | jeudi, 22 juin 2017

Répondre à ce commentaire

Désolé, ce matin j'étais couvert.
Et pas toi.

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 22 juin 2017

lol, vous me faites bien rire tous les deux o:))) Merci !

Écrit par : Pivoine | jeudi, 22 juin 2017

Répondre à ce commentaire

Le lit chez vous c'est un chaud-froid....

Et quand il fait si chaud, trop se rapprocher peut faire plashhhhhhh !

Cette nuit, même tout grand ouvert, pas de courant d'air, il faut dire que TOUTES les ouvertures sont du même côté !!!!

Écrit par : Sophie | jeudi, 22 juin 2017

Répondre à ce commentaire

Même chose ici, de toute façon, les arbres ne battent même pas des cils.

Écrit par : heure-bleue | jeudi, 22 juin 2017

Toi qui aimes la chaleur et les peaux claires... le dilemne est terrible!

Écrit par : livfourmi | jeudi, 22 juin 2017

Répondre à ce commentaire

Ben dis donc, elle te provoque!
Mais je suis d'accord avec HB , là il fait vraiment trop chaud.... va sur le canapé!

Écrit par : emiliacelina | jeudi, 22 juin 2017

Répondre à ce commentaire

Mais que tu es malheureux ! le conseil d'Emilia me semble parfaitement approprié !

Écrit par : Colette | jeudi, 22 juin 2017

Répondre à ce commentaire

Ah ces gens du "nord" ... ;-)
j'ai remarqué qu'on ne parle de canicule à la télé que quand elle touche Paris. Mais les autres années, nous on l'a dans le midi, et tout le monde s'en fiche qu'on pète de chaud...
En tous cas vous êtes trop choux tous les deux, lui qui veut toucher et elle qui veut pas... ;-)
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | jeudi, 22 juin 2017

Répondre à ce commentaire

Je compatis, même si je vis la chose à l'envers. Je ne suis pas frileuse, mais le Paladin se transforme, sous l'effet de la canincule, en accumulateur de chaleur, avec chaudière intégrée, et thermostat bloqué sur le maximum. Chaud sur chaud, du coup, c'est quasi insoutenable! :-))

Écrit par : La Baladine | jeudi, 22 juin 2017

Répondre à ce commentaire

canicule... j'ai le clavier qui fourche :-p

Écrit par : La Baladine | jeudi, 22 juin 2017

comme mon chat qui se prend d'envie de calin en ce moment, sachant qu'il est couvert de fourrure (normal) et que la température corporelle d'un chat est de 38° !

Écrit par : ang/colomb | jeudi, 22 juin 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire