Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 17 septembre 2017

Famille, je vous ai…

Je ne suis même pas sûr que la lumière de mes jours me permette de faire « le devoir de Lakevio ».
Oui lectrices chéries, « on » m’a trouvé une occupation :
Des choses à trier.
Des choses à jeter.
Des choses à porter.
Des choses à ranger.
Des choses à peser en termes d’utilité –les miennes-.
Des choses à cajoler car à garder –les siennes-.
Oui lectrices chéries, nous transportons nos pénates en un autre foyer.
Comme toujours nous rangerons les lares dans la cuisine…
En attendant, que je vous dise, lectrices chéries, nous retournons à Paris.
Une des nuits précédentes, la lumière de mes jours s’était fâchée avec le sommeil pour des raisons qui m’ont parues étranges sur l’instant.
Elle y avait manifesté la crainte, si l’un de nous deux mourait, que l’autre « soit complètement paumé et le suive rapidement ».
C’est en repensant à ça ce matin que je me suis dit que le choix de notre nouvel appartement n’était peut-être pas étranger à cette crainte qui nous traverse de temps à autre depuis que nous n’avons plus le pas aussi léger qu’avant.
Bon, nous fûmes aussi guidés par l’étroitesse du choix proposé.
Mais pourquoi repensé-je à ça ce matin ?
Eh bien parce qu’il est bien possible que ce soit pour limiter les frais de déplacement de notre tout dernier déménagement.
Nous allons habiter tout contre le cimetière de Montmartre.
Je pensais à ça ce matin parce que le temps est triste comme un jour sans pain, nuageux et froid.
Le silence de la maison n’est pour l’instant troublé que par le bruit de nos claviers.
Quand ils se seront tu, il ne nous restera qu’à aller à la salle de bains.
Il est indispensable d’être bien propres pour pouvoir nous salir, c’est bien connu…
Quand je pense que je vais devoir aller annoncer « moi-même personnellement » à Merveille et P’tite Sœur que nous allons partir habiter à Paris car mon fils préféré s’est dégonflé…
Alors qu’il est au courant depuis des semaines et qu’il nous avait rassuré d’un « vous en faites pas, on va gérer, même pour les petites », il appert qu’en réalité il n’a rien dit.
Ni à JJF qui va se sentir abandonnée ni aux filles qui vont se sentir trahies.
Sans parler de l’Ours qui semble n’avoir jamais de ciseaux pour couper ce foutu cordon.
Ce cordon qui lui avait déjà fait dire à l’âge de vingt-cinq ans « vous m’avez abandonné ! »

Commentaires

Je crains que le loyer dans les cimetières parisiens ne soit comparable à celui des appartements, il n'y aura pas d'économie sur ce point !

Donc Merveille ne pourra pas être domiciliée chez vous pour échapper au collège de secteur : est-ce que ce n'est pas là aussi que le bât blesse ?

Quand ma fille a fait l'essai d'une maison en province, alors qu'elle avait un appartement à 15 mn de chez moi, c'est moi qui me suis sentie abandonnée, frustrée de ne plus voir les petits aussi facilement !

Imagination et tact, vous n'en manquez pas, pour trouver les bons mots porteurs de cette nouvelle qui n'apparaîtra pas si mauvaise !

Écrit par : Dame Marthe | dimanche, 17 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Non, l'Ours avait dit qu'il n'avait pas besoin de nous, c'est un parent d'élèves très actif et il connait tout le monde.
C'est à lui de faire ses choix, nous serions restés un an de plus, la petite rentre en 6ème l'année prochaine.
Nous devions partir, nous habitons de la pierre papier et l'âge venant les bailleurs ne sont pas coopérants.

Écrit par : heure-bleue | dimanche, 17 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Ça y est vous avez trouve ce nouvel appartement ! Je vous souhaite de vous y sentir bien et que les petites viennent vous y retrouver !

Écrit par : AGNES | dimanche, 17 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Etrange coïncidence avec mes écrits du jour...coupage de cordon et liens du coeur sont les deux mamelles de la vie de famille.
Je vous trouve formidables de déménager, ça va vous faire un bien fou.
Et de nouvelles sources d'inspiration fraîches comme une fontaine de jouvence.
Et puis c'est pas mal d'habiter près d'un cimetière, les voisins sont pas embêtants...
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | dimanche, 17 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Tout le monde aurait-il la bougeotte en ce moment ? Jeter, trier, donner, fourguer au garage, on ne fait que ça. Les pulls étaient au garage. Hier, monsieur avait froid. Il a fallu qu'il les retrouve. J'avais pourtant bien tout étiqueter. Mais, les "déménageurs", faut les surveiller comme l'huile sur le feu', ils t'en mettent partout et te mettent l'étiquette, côté mur.
Vous allez être à côté d'un cimetière. Nous, à côté du crématorium, vous ne voulez pas échanger ?

Écrit par : julie | dimanche, 17 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Au fait, j'ai rêvé de vous cette nuit, HB et toi. Bizarre, hein !
Je regardais la télé, quand j'ai jeté un œil dessus - pourquoi vous passiez à la télé, m'en rappelle plus. Je voyais une jolie petite fille courir au devant de son papy, merveille number 2, probablement. Vous sortiez d'un restaurant. Comment je savais que c'était vous ? Ca, dans un rêve, tout est possible, mais, je le savais.
Je me suis précipitée vers la télé pour voir la tête que vous aviez. Et là, j'ai vu un homme hyper élégant, mince, portant un manteau très chic, avec les cheveux longs châtains flottant au vent et un superbe chapeau sur la tête. Ta moitié n'était pas en reste, chapeautée aussi et portant un élégant manteau rouge. Bon diou, le couple que vous faisiez, l'élégance parisienne pure, vous étiez d'un chic, ça m'a frappé. Pourquoi j'ai rêvé de vous ? Ca, mon brave monsieur, faudrait le demander au dieu des rêves. A moins que ce ne soit après vous avoir entendu prononcer le mot "déménagement". Ce mot a le don de me faire sauter au plafond en ce moment.

Écrit par : julie | dimanche, 17 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

J'ai écrit un long commentaire, et voilà qu'il est parti dans les limbes du Net, espérons qu'il ne fera pas un doublon chez quelqu'un d'autre !!!

Je disais que j'étais très contente pour vous car le quartier (que j'ai revisité avec le Net) est tellement sympa. Et vous ne serez pas gêné par les allées et venues du petit cimetière qui n'est ouvert qu'une fois par an.

J'ajoutais que quand même vous ne vous expatriez pas. Et je suis certaine que tu ne vas pas tarder à connaître tous les horaires, trajets etc de bus pour naviguer vers vos lieux de prédilection.

Et puis les merveilles vont avoir un nouveau lieu à s'approprier et un quartier à découvrir. Et tu sais pour merveille aînée, dans quelques années, les copines (puis les copains) prendront le pas ...

Et l'Ours ne fait-il pas le Tanguy à l'envers ????

Écrit par : Sophie | dimanche, 17 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Au fait, si vous avez besoin d'un déménageur, demandez à mon fils, le "parisien", il est efficace. Il ne fait que déménager ses copains, soit parce qu'ils ont acheté, soit parce qu'ils ont des babys, soit parce qu'ils se séparent. Avec lui, ça ne traine pas. Faut dire que dans sa vie aussi, ça "déménage"..Sur Paris, c'est lui qui conduit les camionnettes de location, 60 euros la journée. Ah, si seulement, il pouvait acheter un appart dans le 17e ou le 18e, lui qui y habite depuis 10 ans.

Écrit par : julie | dimanche, 17 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Juliette !
S'il te plaît, Juliette !
Tu ne voudrais pas nous envoyer les coordonnées de ton fiston ?
Tant à faire gagner des sous à quelqu'un autant que ce soit à quelqu'un dont on connaît la mère depuis des années.
Mais il lui faudra des copains parce qu'on est musclés comme des lapins de trois semaines...

Écrit par : le-gout-des-autres | dimanche, 17 septembre 2017

Hum, il y a trois cimetières sur la butte Montmartre, la vue depuis le voisinage du plus petit est celle qui porte le plus loin, mais c'est c'est là qu'elle est la plus coûteuse !

Écrit par : Dame Marthe | dimanche, 17 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Ben dis donc vous devez être heureux de retrouver Paris.

Écrit par : mab | dimanche, 17 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Ben on ne s'embête pas, le 18ème, rien que ça! Autant dire chez vous, quoi! Rue Ganneron?
Pour le reste, ce n'est pas grave, l'Ours finira bien par s'y faire, les filles aussi, la grande comme les deux petites. Et puis de toute façon, il ne faut jamais laisser aux enfants le pouvoir de vous gâcher la vie.
:-)

Écrit par : La Baladine | dimanche, 17 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Ah comme le lecture de vos billets, à tous deux, me fait plaisir ! Vous avez trouvé un appartement à PARIS, chouette alors ! Je me rejouis sincèrement, avant même de savoir s'il y aura une deuxième chambre, un ascenseur (qui marche), une vue agréable, des voisins discrets mais sympas ; une bonne boulangerie et même un Monop' pas loin ! Tout ça et bien plus, vous allez nous le dire bientôt, n'est-ce pas ?
Vu de loin, de ma province, l'éloignement des enfants et des petites-filles ne me paraît pas gravissime : Moi aussi je suis certaine que vous avez déjà repéré les divers moyens de transports, lieux de promenades, parcs ou jardins, etc...
Non non, ce qui m'importe sincèrement c'est de savoir qu'enfin vous allez pouvoir vous aménager un joli petit nid...avec le moins de soucis possibles. Bravo !

Écrit par : mimazhan | dimanche, 17 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Mais quelle très bonne nouvelle !
Allez, le tri et les cartons !
Je suis très heureuse pour vous deux.
De nouvelles aventures en vue, oui, mais parisiennes ! (quand ?)
Bon dimanche.

Écrit par : Anita | dimanche, 17 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Très heureuse pour vous deux !

Écrit par : Colette | dimanche, 17 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Je m'en étais doutée, tu avais fait des mystères...contente pour vous !

Écrit par : col/ang | dimanche, 17 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Je vais quand même sortir le plan de Paris que mes parents ont acheté dans le temps pour repérer ce cimetière... Allez-y doucement (que je suis familière!) avec les cartons o;) c'est épuisant... Je me rappelle toujours le dicton qu'on sortait quand ma grand-mère déménageait, "dix déménagements égalent un incendie" (soit).

Je suis dévorée de curiosité pour ce nouvel appartement...

L'autre jour, j'ai demandé à la Rose, comme ça, en passant, si elle n'avait pas envie d'une fois retourner à Paris o;)))

Heu, le cordon ombilical, bonne question.

Mon fils l'a coupé à l'adolescence, chtac! (et un peu recousu heureusement quand même pour moi, après) ... Mais son amie, elle a quatre cordons ombilicaux, la mère, le père et les deux soeurs...

Écrit par : Pivoine | dimanche, 17 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Bien sûr que les petites vont s'y faire... vous allez faire ce qu'il faut pour ça!
Le fiston aussi , la belle-fille si elle ne va pas mieux je peux la comprendre, sinon vous ne partez quand-même pas à 300km !
Je suis très contente pour vous.

Écrit par : emiliacelina | dimanche, 17 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

En voilà une bonne nouvelle !

Écrit par : Berthoise | lundi, 18 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Je suis contente pour vous ! Vous avez raison , depuis le temps que vous en avez envie !

Écrit par : Francelyne 17 | lundi, 18 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Ainsi donc ça y est, vous avez trouvé ! Félicitations, j'ai hâte de voir ça !

Écrit par : Milky | lundi, 18 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Chouette nouvelle !!! L'ours 'y fera et sinon tant pis! les petites seront elles ravies de découvrir Paris avec vous!

Écrit par : manoudanslaforet | lundi, 18 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Waouh ! Quelle nouvelle, petits cachottiers ! Vous gardiez la surprise. je suis heureuse pour vous et pour moi car Paris sans vous, ce n'est plus Paris ! Racontez moi tout et dites moi où je pourrai vous revoir à mon retour (je sais, je sais... mais je reviendrai, c'est sûr !) parce que Montparnasse, c'est vaste et c'est aussi l'opposé de mon, de votre coin !...
Bravo et à bientôt.
Je crois aussi que les merveilles seront ravies de venir "à Paris" !

Écrit par : lakevio | lundi, 18 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Tu dois être si heureux de retrouver Montmartre ! Même si tu as vue sur le cimetière, tu sais au moins où tu déménageras le prochain coup...
Et puis, comme dit HB, les portes cochères te rappelleront tant de choses !

Écrit par : Gwen | lundi, 18 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Ma vue baisse ! J'avais lu Montparnasse et je m'étonnais un peu. je préfère Montmartre. Vous allez bien vous amuser et j'aurais plaisir à venir boire un café !

Écrit par : lakevio | lundi, 18 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

La vache!!!!!!! le coin de Paname le plus sympa...ça va vous coûter bonbon! j'espère que c'est pas trop vieux, bien isolé, et que c'est votre dernier déménagement...lol...Quand aux enfants...ils sont bien mignons...mais bon...ils sont jeunes ils peuvent bouger. J'ai pas bien compris pour l'Ours...il a été critiqué dans son art?...raconte moi en mp...bisous. je vais essayer d'écrire un truc...

Écrit par : Tarrah | mardi, 19 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Il le savait depuis longtemps? J'ai pourtant l'impression que vous étiez en train de chercher, mais sans avoir quelque chose de précis.

Et c'est déjà ce week-end??? Vous avez peut-être le pas lourd, mais vous allez vite en besogne.

Écrit par : livfourmi | jeudi, 21 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire