Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 02 décembre 2017

Ainsi parlait Zarathoustra, qui était hélas humain, trop humain...

J’avais prévenu Heure-Bleue qu’à s’acharner à montrer du doigt les billevesées qu’on entend ou lit à droite ou a gauche, elle allait s’attirer les quolibets des uns et les leçons des autres…
Je lui avais pourtant dit « attends-toi à des remous, lumière de mes jours ! »
Elle m’a dit « mais ils m’agacent tous ces faux-culs ! »
Je dois dire qu’il est agaçant de lire régulièrement sous le clavier des mêmes :
- Tous ces petits chats trop mignons.
- Tous ces éléphants esclaves à sauver du cirque.
Comme si un éléphant n’était pas capable d’écraser sous sa patte le cornac qui le maltraite une fois de trop…
J’allais oublier :
- Tous ces étrangers en situation irrégulière à expulser.
- Tous ces immigrés qui viennent nous voler le boulot qu’on n’a pas.
Les mêmes n’hésitant pas à ajouter, la contradiction ne les effrayant pas :
- En plus ils viennent profiter de notre chômage et bouffer avec nos allocs.
Sans oublier évidemment :
- Et tous ces migrants qu’il faut laisser se noyer, on n’a déjà pas assez pour nous, on peut pas, etc.
L’incohérence de leur discours ne les dérangeant pas outre mesure, ils vont jusqu’à jeter à celles ou ceux qui le font remarquer « on a quand même le droit de penser ce qu’on veut ! »
Celle qui vient de te parler du greffier « cromignon » juste avant de vouloir laisser le migrant se noyer avec son Zodiac te dit alors « mais tu vis dans quel monde de bisounours ? »
Des fois, ça me fait peur.
Je me dis que 
Sylvie de L. a raison qui se méfie de la propension à mesurer la vie en termes de rationalité.
J’aime beaucoup sa citation de cet extrait du bouquin d’Attali .
Bouquin qu’il a écrit en 1981 alors qu’il avait trente-huit ans.

« Dès qu’il dépasse 60/65 ans, l’homme vit plus longtemps qu’il ne produit et il coûte cher à la société. Je crois que dans la logique même de la société industrielle, l’objectif ne va plus être d’allonger l’espérance de vie, mais de faire en sorte qu’à l’intérieur même d’une vie déterminée, l’homme vive le mieux possible mais de telle sorte que les dépenses de santé soient les plus réduites possible en termes de coût pour la collectivité. Il est bien préférable que la machine humaine s’arrête brutalement plutôt qu’elle se détériore progressivement. L’euthanasie sera un instrument essentiel de nos sociétés futures. » Jaques Attali in « L’avenir de la vie ».

Après nous avoir asséné cette belle leçon d’humanisme, je le pressens alors qu'il a soixante-quatorze ans aujourd’hui moins pressé d’expérimenter sur lui les bienfaits de l’euthanasie compassionnelle…
Au moins, Heure-Bleue et moi avons sérié sérieusement les problèmes en fonction de nos aptitudes respectives.
À moi les problèmes les plus lourds.
La faim dans le monde, les déséquilibres nord-sud, la défense de l’environnement.
À elle, les problèmes à sa portée, plus légers.
La cuisine, le ménage, la vaisselle.
La parité dans le partage des tâches est ainsi réalisée à peu de frais.
Mieux, l’égalité des sexes est atteinte sans qu’il soit besoin de modification de la langue et autres âneries qui ne tendent qu’à faire oublier que le chef, le seul, le vrai, c’est quand même celui qui peut pisser dans l’évier de la cuisine sans avoir besoin de monter sur une chaise.
Mon aveuglement est-il plus grand que celui de celles et ceux qui ne voient pas où veulent en venir tous ceux qui nous donnent des leçons de « logos » en prétendant que le « pathos » est coûteux et « l’ethos » inutile ?
Maintenant, déchaînez vous, lectrices chéries.

Commentaires

Bien dit chef!

Écrit par : mab | samedi, 02 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

Attends que j'appelle ma mère avant de me déchainer. Elle a appelé 2 fois ce matin aux aurores (bon, 9h). Je n'ai pas décroché (rien de grave qu'elle a dit au répondeur, pas la peine de me rappeler, y'a rien d'important à parler sauf sur la neige. Ca, ça sent la frustration ou la colère rentrée)...
Après je reviens "me déchainer" sur Attali.... pas sur toi. D'accord, un peu "faux-cul" je suis sur les bords de ne pas vouloir me mettre à dos HB et toi en même temps. C'en serait trop pour la timide que je suis...Cela étant, c'est trop "mimi" de prendre la défense de HB...Bon, je sais, tu vas me dire "HB n'a besoin de personne et est assez grande pour se défendre elle-même". Je le sais bien...
Ah si seulement mon mari savait se servir de cet instrument qu'est un ordi. Comment il prendrait ma défense quand j'en ai besoin !...Bon, contraint et forcé, pour sa paix à lui, sinon, il sait que je serais capable de lui faire la gueule pendant 8 jours.

Écrit par : julie | samedi, 02 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

Donc, nous voilà avec un Chef qui a du Goût....
Par contre je ne sais pas si tu ne devrais pas raccourcir ton pseudo (je plaisante) : parce que les autres ont bien des défauts ces temps-ci !
... et, si l'on en croit Attali, celui de vivre encore. Ma foi, l'euthanasie n'est pas une si mauvaise idée quand la vie se résume à la survie...
Je n'aime pas la cruauté et qui est cruel avec un animal deviendra cruel avec un humain, il filera quelques torgnoles à ses gosses, puis s'en prendra à sa femme...

Bon, ça y est, me voilà déjà dégoûtée de tout pour le reste du w-e. Et t'es responsable, na !

Écrit par : Sophie | samedi, 02 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

L'euthanasie choisie face à la souffrance insurmontable d'un patient en phase terminale est une chose.
L'euthanasie forcée d'une population devenue improductive en est une autre...
Ça rappelle des situations qui courent les livres d'Histoire.
Et c'est une tentation récurrente chez tous ceux qui "pensent" (croient ils).

Écrit par : le-gout-des-autres | samedi, 02 décembre 2017

Non, il est heureux, depuis hier,, on a les filles et on vient de rentrer sur les rotules

Écrit par : heure-bleue | samedi, 02 décembre 2017

MDR !
Le Goût, j'adore, pour l'euthanasie, nous pensons mon conjoint et moi commander un congélateur double place.... La mort douce, sans souffrance, et en plus avant : une bonne bouteille, quelques comprimés et hop là ! youpi ! les emmerdes sont finies !

Écrit par : nadège | samedi, 02 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

Parce que tu n'avais pas compris que je parlais de l'euthanasie choisie ?
(Attali m'ayant déjà beaucoup déçue, j'espère qu'il ne parlait pas d'euthanasie forcée, parce qu'alors là !!!!!)

Écrit par : Sophie | samedi, 02 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

Relis l'extrait.
Je pense qu'à 60/65 ans tu ne te précipites pas dans un couloir de la mort pour faire de la place aux nouveaux venus ou pour faire faire des économies à la Sécu.

Écrit par : le-gout-des-autres | samedi, 02 décembre 2017

Tiens je rajoute que l'euthanasie choisie ne recouvre pas seulement la souffrance physique....

Écrit par : Sophie | samedi, 02 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

En cas de souffrance psychologique insurmontable, l'euthanasie, ça ne s'appellerait pas le suicide ?

Écrit par : le-gout-des-autres | samedi, 02 décembre 2017

Je me permets de m'insérer dans la conversation, on parlerait plutôt alors de suicide assisté médicalement, et certains militent pour ce droit... Mais en réalité, je ne sais pas trop ce que les médecins en pensent, ils sont toujours très discrets dans ce domaine.

Écrit par : Pivoine | dimanche, 03 décembre 2017

Moi, me déchaîner...non, ça ne vaut pas le coup, vu ce qui se prépare.
A l'heure où Trump parle de remettre en cause la "neutralité du WEB"

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/11/22/qu-est-ce-que-la-neutralite-du-net_5218670_4408996.html

le problème sera bientôt résolu:
Plus de blogs, d'instagram, de pinterest, plus de facebook et autres resosocios, plus de sites alternatifs, plus de liberté d'expression, plus d'éléphants, plus de chatons, plus de côtes de mouton.
Pour le bien de tous, une poignée de dictateurs feront ce qu'ils veulent sans que l'on ait plus aucun moyen de s'informer autre que la télévision d'Etat. Big Brother veillera sur nous comme un grand Timonier béni.
Selon le voeu du célèbre philosophe du XX° siècle Christophe B. les Chinois y arrivent bien, alors pourquoi pas nous ?...

http://rmc.bfmtv.com/emission/christophe-barbier-ca-se-regule-internet-chinois-y-arrivent-bien-559739.html

Ils vont euthanasier le net, adieu, monde cruel... ;-)
Bisousssssss

¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | samedi, 02 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

Ils sonr cromi....euh pardon grand chef !

Écrit par : Sylvie d L | samedi, 02 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

j'ai même entendu dire : nous sommes trop npmbreux... il faudrait une guerre pour faire de la place !
Mais, bon, ta note me réjouit sutout parce-que vous avez les filles! La fin d'année s'annonce bien !

Écrit par : emiliacelina | dimanche, 03 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

Bon, je vois que ce j'ai écrit n'a pas été compris. Mais c'est pas grave, d'autant que je ne vais pas m'étaler sur ton blog.

Par contre, je suis contente pour vous de la nouvelle qu'annonce emiliacelina, à laquelle n'ont pas eu droit tes "lectrices chéries". Un beau mois de décembre en perspective.

Écrit par : Sophie | dimanche, 03 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

En effet, passé soixante ans, on se sent encore de quoi produire quelque chose, d'une manière ou d'une autres... Soixante cinq ans aussi. Une chose est sûre, la terre n'est pas expansible à l'infini, nous sommes effectivement nombreux, il y a des guerres mais que nous ne soupçonnons pas ou ne connaissons pas bien (sauf si on essaie de se documenter pourquoi il y a des réfugiés qui arrivent jusqu'ici, et pas que venant de Syrie ou d'Afghanistan, mais d'Afrique aussi)... Et qu'il y aurait de meilleures solution pour réguler les naissances, mais même ça on ne peut l'imposer à autrui sous peine d'être aussi mal vu que les Chinois du temps de la limitation des naissances à un enfant. (De toute façon, quoi qu'ils fassent ils sont mal vus).

Tu es bien grave ce jour-là, le Goût, heureusement que j'ai lu le billet d'après avec vos petites filles o;)))

Écrit par : Pivoine | dimanche, 03 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire