Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 23 décembre 2018

Ma muse erra tôt...

Je l’aime bien, celle-là, on ne sait jamais si c’est de l’art ou du cochon…
Vous savez quoi, lectrices chéries ?
Heure-Bleue à remis hier son pull bleu !
Je ne sais pas si je vous ai déjà parlé de ce pull, lectrices chéries
De ce bleu qui rappelle les volets, voire les murs, de certaines maisons méditerranéennes.
Et parfois atlantiques… Si, si, du côté du Portugal…
C’est ce bleu-là, oui, ce « bleu layette », celui-là même et il me sort par les yeux.
Pourtant Heure-Bleue a habituellement un sens assez aigu des couleurs qui l’habillent plutôt que des couleurs qui la déguisent.
Elle qui s’accommode assez bien de porter quelques gouttes de ce « Cabochard » de Grès, qui lui va à ravir et la décrit si bien.
Elle à qui vont si bien les tons « rouille », rouge ou certains tons verts.
Elle dont on peut dire « le noir te va si bien ».
Surtout avec un « col claudine » blanc, ça doit être mon fantasme « maîtresse d’école »…
Eh bien, Heure-Bleue a décidé, un jour où son entendement devait sévèrement déconner, qu’elle devait absolument acheter ce pull épouvantable.
Ce pull est laid, mal taillé, de couleur horrible et se déforme de façon particulièrement inélégante.
Pire encore : Elle l’aime.
Du coup, quand elle daigne me dire « je t’aime », je suis pétrifié d’inquiétude quant à mon aspect.
Mais tout, heureusement ne va pas si mal dans ce monde pourtant mal embringué.
Ce pull a une caractéristique des plus intéressantes.
Il maintient Heure-Bleue attachée au monde de la prime enfance.
Oui ce pull a dû être -mal- tricoté par une fée.
Il attire les taches comme mon Trésor attire vos sous.
Du coup elle ne le porte, quand elle a de la chance, qu’une heure ou deux à la maison.
Sinon elle le jette dans le panier à linge dès qu’il a attiré une goutte de Ricoré ou qu’elle a postillonné une miette de chocolat dessus.
C'est-à-dire au bout de dix minutes environ.
A croire que son subconscient fait preuve de la sagesse dont manque cruellement son moi profond.
Ce qui m’arrange bien, sinon elle m’aurait viré dès le premier soir…
Je ne vous aurais jamais reparlé de ce pull si la lumière de mes jours n’avait songé hier à mettre un tablier pour éviter de le décorer avant de sortir.
Cette sagesse soudaine m’inquiète.
D’habitude, les femmes mûrissent à peine et ne vieillissent jamais.
La prudence étant « un truc de vieux », ça me tracasse.
Pourtant, j’ai beau la regarder, elle ne vieillit pas.
Juste elle tache son pull bleu mais là non, pas hier.
Quelque chose se déglingue dans mon univers…
Un pull « Bleu layette » sans tache ! Pfff ! Je vous demande un peu.

Commentaires

Oh que si, tu nous en as déjà parlé de ce "pullàtaches".... et de ton aversion itou.

Moi ce qui m'inquiète c'est que tu nommes bleu layette le bleu de l'Atlantique du côté du Portugal. Ah oui, là, franchement, ça m'inquiète graaave !

C'est bizarre ces aversions pour les couleurs : j'ai une nièce qui a horreur du vert (et en ce moment elle est gâtée avec le vert sapin), une autre qui me dit que le gris très clair (que j'affectionne) me vieillit et s'accorde mal avec mes cheveux blancs neige, et soeur Aînée fustigeait mon appétence pour le rouge que je porte toujours "à mon âge" !!!!

Tu as mis plein de sourires "sur ma face" le temps de lire et de digérer ton billet. Non Erato n'est pas loin. Ode à un pull honni.

Écrit par : Sophie | dimanche, 23 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

les volets et les murs, pas l'Atlantique ! Pfff...

Écrit par : le-gout-des-autres | dimanche, 23 décembre 2018

Et tu devrais nous le montrer ce fameux pull ;qui va s'ennuyer de n'être plus arrosé, j'ai ri aussi en lisant Sophie , comme d'hab , on ne peut plaire à tout le monde

Écrit par : epalobe | dimanche, 23 décembre 2018

Un genre de bleu pas du tout Miro, alors...
A moins que je ne le sois ?
 •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : celestine | dimanche, 23 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

@ Le Goût : voilà ce que c'est d'avoir les yeux plissés.... de rire !!!

Écrit par : Sophie | dimanche, 23 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Du coup, elle est sorte avec ?
Elle devait vouloir se venger de quelque chose ;)

Écrit par : Fabie | dimanche, 23 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

peut-être est-il particulièrement doux au toucher et agréable à porter?

Écrit par : Adrienne | dimanche, 23 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

t'y connais rien !!!!!!!! C'est ravissant le bleu layette !!!!!!!
Faut-il qu'elle y tienne !!!!! D'ailleurs tu te rends compte !!!!elle l'a encore !!!!!!!! Bonne soirée !

Écrit par : emiliacelina | lundi, 24 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Faut n'ivoire que du bleu des fois ! Et je crois que si on tenait compte de tous les avis, on ne s'habillerait jamais !

Écrit par : delia | lundi, 24 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire