Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 07 février 2019

Les tas d’urgence…

Ne dites rien lectrices chéries, j’ai déjà honte…mauvaise.jpg

Hier, nous sommes allés nous balader après avoir déjeuné d’un « bô bun » chez « Notre cantine », petit restaurant vietnamien près du cimetière de Montmartre.
Nous sommes descendus jusqu’à l’Opéra en flânant tranquillement.
Comme souvent, nous avons terminé notre promenade rue Auber, à l’Opéra.
A l’arrêt du 95 une voix rappelant celle d’Arletty dans « Hôtel du Nord » nous interpella.
La dame n’avait pas une gueule d’atmosphère mais presque…
Cette pauvre femme était perdue dans des désirs contradictoires, oscillant entre le « C’était mieux avant » et le « Ça ira mieux quand on les aura virés ».
Elle pestait après le 95 précédent, rempli de poussettes elles mêmes remplies quasiment d’ados fainéants se faisant trimballer par leurs parents.
« Les mômes, y veulent pus marcher maint’nant ! À cinq ans, y sont dans leur poussette ! Pas moyen qu’y marchent ! »
Heure-Bleue, indulgente et gentille avait beau dire « Ce sont des femmes qui partent travailler tôt le matin et les petits dorment… » rien n’arrêtait la vindicte de la dame.
Sentant que l’affaire des « petits feignants » n’allait pas être rentable, la dame attaqua avec les « Gilets Jaunes ».
«  C’est des bandits ! Y z’ont cassé l’Arc de triomphe ! »
J’ai tenté de dire « Ce sont des gens qui réclament de vivre un peu mieux, c’est tout, si vous mettez dix mille personnes dans la rue, il y aura toujours une douzaine de casseurs. »
Heure-Bleue a dit « Ces gens veulent seulement que la fin du mois n’arrive pas le dix du mois, il faut les comprendre… »
J’ai entendu la dame penser « Damned ! Encore raté ! »
Elle a alors soutenu farouchement les « Gilets Jaunes » qui pour une bonne part  touchaient comme elle une misère à la fin du mois.
« Y z’ont protégé la Tombe du Soldat inconnu » quand les casseurs ont voulu la casser ! »
Elle ajouta « D’ailleurs, paraît que le deuxième gosse d’avant son mariage, c’est Hollande qui lui a fait… »
« Surlecuté » par cette nouvelle d’importance,  j’ai demandé « mais comment… » je n’ai pas eu le temps de finir.
« Je suis retraitée de la Ville de Paris, ben j’peux vous le dire qu’Hidalgo, elle a le cul plus large que le porte-monnaie ! Je touche 1078 € de la Ville et 56  € du privé ! »
Heure-Bleue a dit « ça ne fait pas gras, mais bon, j’étais libraire et… »
Et la dame de reprendre « tout ça c’est la faute des… »
Quand le bus est enfin arrivé, j’avais retiré de cette conversation quasiment monologue que le mieux ce serait qu’il n’y ait ni Arabes, ni Noirs, ni Europe, ni « Gilets Jaunes », ni socialistes, ni droite, ni gauche, ni étrangers, ni chômeurs, ni communistes, ni retraités, ni jeunes, ni vieux…
Je me suis senti menacé.
Puis rassuré quand elle est montée à l’avant du bus et nous à l’arrière.
Comme c’était un « bus à rallonge », ça nous a protégés d’un nettoyage ethnique que je craignais assez large et peu regardant sur la cible…

Commentaires

pauvre de vous... vous l'avez échappée belle !

Écrit par : emiliacelina | jeudi, 07 février 2019

Répondre à ce commentaire

Il devenait urgent de ne plus avoir à répondre ...

Écrit par : Fabie | jeudi, 07 février 2019

Répondre à ce commentaire

Je me demande si on trouve des râleuses professionnelle s comme ça chez nous (aux arrêts de bus).
Par contre ils sévissent sur les réseaux sociaux.
Que pensez-vous du piétonnier ?
Sclack 200 commentaires. Comme ceux de ta Parisienne...

Écrit par : Pivoine | jeudi, 07 février 2019

Répondre à ce commentaire

Ben, on ne peut pas s'empêcher de rire en lisant ta note : à part le physique qu'on ne connaîtra pas, on a l'impression de l'avoir déjà rencontrée et entendue (il n'y avait pas un coup de beaujolpif derrière tout ça ???)

Écrit par : Sophie | jeudi, 07 février 2019

Répondre à ce commentaire

M'est d'avis que la dame avait siphonnée la bouteille dans sa main...
MdR

Écrit par : hyôtoko | jeudi, 07 février 2019

Répondre à ce commentaire

le deuxième gosse de qui ?? Il manque une phrase là

Écrit par : ang/col | jeudi, 07 février 2019

Répondre à ce commentaire

Sa phrase suivante l'indique.
C'est dans cet ordre là que les "informations" sont arrivées, alors...

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 07 février 2019

elle devait se sentir bien seule...

Écrit par : Adrienne | jeudi, 07 février 2019

Répondre à ce commentaire

Je n'ai aucun doute là dessus.
La solitude est un fléau qui frappe de plus en plus de monde.
Et Meetic n'y change rien...

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 07 février 2019

Ben quoi ? C’est une râleuse pathologique, même si elle conspue tout et n’importe quoi et conchie ses contemporains, il n’y a pas de quoi dégainer son masque à gaz pour autant.

N’empêche, s’il y a une chose qu’il faut bien reconnaître au râleur, c’est son radar interne qui détecte tous les trucs qui clochent. Est-ce sa faute à lui, s’il y en a tant et partout ?

Quant au baudet andalou, c’est de notoriété publique qu’il a engendré une hollandiste, mais avec tous ses dents.

Écrit par : Visiteuse | jeudi, 07 février 2019

Répondre à ce commentaire

Meetic ! Mais non vu l’âge de la commère, c’est plutôt « Disons demain » qui changerait son état.
Il se dit même dans les « milieux autorisés » que Yann MOIX serait pressenti pour en être « l’égérie » ou l’ambassadeur, c’est selon…

Écrit par : Visiteuse | jeudi, 07 février 2019

Répondre à ce commentaire

Justement, ce matin je me disais "Tiens ? Ça fait longtemps que je n'avais pas eu La Visisteuse".

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 07 février 2019

Par chez moi, on dit que les gens comme ça, c'est pire qu'une colique...
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : celestine | jeudi, 07 février 2019

Répondre à ce commentaire

Je vous trouve extrêmement gentils et patients. Moi, j'évite ce genre d’imbécile. Même non bourrée, elle ne doit pas être sympa.

Écrit par : Anita | vendredi, 08 février 2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire