Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 14 octobre 2019

Dies irae...

devoir de Lakkevio du Goût.jpg

Le jour était levé depuis peu et sa lumière ensoleillait la rue.
Je suis arrivé tôt, trop tôt et l’attendais depuis longtemps.
Et elle est là.
Elle est magnifique.
Enfin, je trouve qu’elle est magnifique.
La pâleur de son visage auréolé des flammes que le soleil allumait dans sa chevelure ressort merveilleusement.
Bien que la lumière vive l’amène à plisser les yeux, elle me fixe, un peu interdite.
C’est la première fois que nous nous voyons.
C’est elle qui a décidé que ce serait sur ce pont et à cette heure.
C’est elle qui a choisi la date, l’heure et le lieu de notre rencontre.
Je n’avais qu’une vague idée de ce à quoi elle ressemblait mais vous savez ce que c’est.
Vous supportez mal la solitude, vous allez traîner sur un site de rencontres mythique.
Vous vous présentez au mieux, vous tentez d’attirer l’attention.
C’est l’inverse de la pêche à la ligne, mais reste cependant un point commun : vous attendez que quelqu’un veuille bien vous accorder quelque attention…
Et vous espérez, vous espérez beaucoup…
Et puis elle est intervenue.
Elle semblait triste mais recherchait des éléments assez précis chez celui qu’elle aurait aimé croiser.
Elle le décrivait de façon assez élégante pour attirer mon attention au point que je ne pus résister au plaisir de lui répondre « j’aime beaucoup la façon dont vous écrivez, je cherche quelque chose de spirituel à vous répondre mais rien ne me vient à l’instant… »
Elle répondit gentiment par un « smiley » dit « sourire ».
Et je la vois enfin qui avance lentement dans la lumière vive du matin.
Elle approche, souriante, les mains dans les poches de son manteau et j’ai le temps de voir qu’outre des yeux clairs qui s’embrument légèrement à cause du soleil, elle a aussi de très jolies jambes.
Quand elle est proche, et même de façon surprenante, très proche de moi, elle me fixe et dit « Vous êtes bien tel je vous imaginais… »
Elle se colle contre moi et ajoute, les lèvres contre mon oreille « Oui… Vous êtes exactement comme lui… »
J’ai essayé de ne pas me rengorger.
Elle recule un peu son visage pour me regarder, me fixe de ses yeux magnifiques et ajoute « comme tous les autres… comme celui qui… »
Ses mains sortent de son manteau, l’une se pose sur le bas de mon dos avec douceur et fermeté et je trouve ça agréable.
Je sais ce qu’elle fait de l’autre quand je ressens la brûlure de la lame du coupe-chou qui m’ouvre l’abdomen.
Je sais que c’est un coupe-chou car ça a coupé trop facilement mon pantalon et ma chemise...
J’ai eu le temps de penser, assez bêtement « Au moins elle ne m'a pas coupé la... » et j’ai sombré alors que j’allais lui demander « Mais pourquoi ? »…

Commentaires

(Une petite coquille : « c’est la première vous ».

Très bon texte. Belle chute. Très bien écrit.

Écrit par : Val | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Très beau texte en effet. Sobre et pudique mais qui va à l'essentiel :-)

Écrit par : Ambre Neige | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

on sentait venir une mauvaise fin mais pas à ce point-là ;-)
mon devoir est là
https://adrienne414873722.wordpress.com/2019/10/14/l-comme-livraison/

Écrit par : Adrienne | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Non, moi je n'ai rien vu venir, j'avais déjà un sourire béat :-)

Écrit par : Praline | lundi, 14 octobre 2019

Bonjour Adrienne,
encore pas pu commenter ton blog, il faut pouvoir se connecter à wordpress (?)
J'ai bien aimé ton devoir!

Écrit par : Ambre Neige | lundi, 14 octobre 2019

Ben zut alors, ça avait pourtant bien commencé...quoique, les sites de rencontres... hum... la preuve avec tes mots ! :-)
J'ai participé http://prali.canalblog.com/archives/2019/10/14/37709741.html#comments

Écrit par : Praline | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Je passe en coup de vent, je suis en activité professionnelle, à la bourre, juste pour dire que ma version du tableau se trouve ici : http://www.jeanjacques666.eu/archives/2019/10/14/37709794.html
Dès que possible, je passe lire les textes...
Je vous souhaite une bonne journée.

Écrit par : Jeanjacques666 | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

val a décrit une rencontre qui s'est si bien passée qu'elle l'a écrite deux fois de suite.
Recommencer tout de suite, c'est bien un truc de jeune ça...

C'est là :

http://motsdeval.canalblog.com/archives/2019/10/14/37707912.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Bug: j’ai supprimé!
(Drole!)

Écrit par : Val | lundi, 14 octobre 2019

jeanjacques666 (le signe de la bêêêête...) a écrit une page remarquable ici :


http://www.jeanjacques666.eu/archives/2019/10/14/37709794.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Adrienne, comme d'habitude me rend jaloux.
Honnête je dois dire que je suis confondu par sa précision et sa concision.

https://adrienne414873722.wordpress.com/2019/10/14/l-comme-livraison/

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Praline nous raconte une rencontre attendrissante et inattendue.

http://prali.canalblog.com/archives/2019/10/14/37709741.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Alainx nous pose les éternelles questions :
Qui sommes nous ?
D'où venons nous ?
Où allons nous ?

Avec qui allons nous vivre ? Ajoute-il, signe qu'il sait ce qui est important.
C'est là :
https://alainx3.blogspot.com/2019/10/le-pont-de-ronde-tour.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Fabie a préféré parler d'autre chose...
(je me demande encore pourquoi la fille est de mauvaise humeur...)
C'est là :

http://monparcourscancerdusein.eklablog.com/tableau-version-moderne-a174428474

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Gwen nous écrit comment se faire avoir par des artifices vieux comme la chirurgie esthétique...

C'est là :

http://bourlingueuse.canalblog.com/archives/2019/10/13/37709787.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Je craignais le coup de Jarnac… il est arrivé. La crainte est d'habitude dans l'autre camp, bravo !

Écrit par : SdL | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Quel guet-apens !
Mon ex, qui traverse la France pour des rencontres, suite à des discussions sur ces sites, s'en sort bien ! ;)

Écrit par : Fabie | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Sylvie de L. nous décrit la première rencontre entre Adam et Ève.
Lilith n'est pas encore passée mettre le souk dans le ménage.
C'est très chouette ce devoir.

Lisez le ici :

http://etcaeteraet.canalblog.com/archives/2019/10/14/37703055.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Je t'aide!

Le devoir d'Emilia

http://emiliacelina.canalblog.com/archives/2019/10/14/37705697.html

Ps j'en ai fait un aussi :-)

Écrit par : Ambre Neige | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Emilia-Celina nous dit avec talent la difficulté des choix.
C'est ici :

http://emiliacelina.canalblog.com/archives/2019/10/14/37705697.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Alors là, tu me coupes le souffle, ton devoir est saignant.

Écrit par : heure-bleue | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Ambre Neige fait une rencontre époustouflante.
C'est là :

http://enviededouceur.canalblog.com/archives/2019/10/14/37710341.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Heure-Bleue nous envoie à la recherche d'un blog où on devrait apprendre quelque chose sur ce qui fait qu'un couple "marche".
Aidez moi à le trouver.
Je crois que c'est là :

http://heure-bleue.blogspirit.com/archive/2019/10/13/le-sens-du-devoir-3142591.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Une vengeresse ? Etait - ce la femme de mon récit qui se trouve ici ? http://deshirondellesetdespapillons.blogspot.com/
Je pensais que cela finirait mieux, aprés tout les échanges sur le net permettent aussi de belles rencontres !

Écrit par : delia | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Ben mon colon, tu as fait fort... Je n'ai rien vu venir !
Finalement, ma version est soft, même si elle est dérangeante
http://bourlingueuse.canalblog.com

Écrit par : Gwen | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Delia nous donne un frisson d'inquiétude...
De quoi guérir de l'idée de se laisser draguer !
C'est là :

https://deshirondellesetdespapillons.blogspot.com/2019/10/que-sest-il-passe.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

---> Le Goût,

J'attendais une chute "hot"
et tu te fais refroidir !!!
ça ne te ressemble pas ça !

Écrit par : Sophie | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Excellent !
Je m'attendais au fiasco avec la nana qui recherche éternellement un premier amour disparu !
Mais c'est bien pire !
Bien vu !
Tu manies parfaitement le fusil de chasse à deux coups !

Écrit par : alainx | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Ben oui ! Pourquoi ?

J'ai joué.

Écrit par : Berthoise | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

je le lirai ce soir, pas le temps là. Voici le mien au bon endroit : http://demainestunautrejour.eklablog.com/c-est-pas-gagne-a174464596

Écrit par : ang/col | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Berthoise nous donne un bon conseil ici :

http://berthoise.canalblog.com/archives/2019/10/14/37705847.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Colombine nous dit combien, à lire cette histoire, il est relou, elle est chelou...
Bref ils ont tout pour ne pas s'entendre.
En plus le cassoulet, ça reste très "familial" comme effets secondaires, ça n'aide pas.
Hélas ce n'est pas le chemin de la chambre que le cassoulet indique...
Vous pouvez lire cette chamaillerie ici :

http://demainestunautrejour.eklablog.com/c-est-pas-gagne-a174464596

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

la vache... je viens de lire ton texte, brrrrr...une tueuse en série !! (on ne s'y attend pas du tout, je m'étais dit : "le goût nous sert à nouveau son histoire d'amour avec sa belle rousse", mais pas du tout, c'était un thriller !!!
On rigole mais il y a beaucoup de faits divers sordides suite aux rencontres sur des sites internet, on lit ça tout les jours !

Écrit par : ang/col | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Dies irae oh dies irae t'as le corps en blue jean et les rêves en jupon... ;-)
 •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : celestine | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Ah! Mais... un petit retour chez toi me montre que je n'ai pas commente ton texte ce matin , ... je devais etre sous le choc de l'issue de ta tentative d'aventure..... si un jour je suis juré lors de son jugement je serai pour la peine capitale a cette s.....e

Écrit par : Emiliacelina | lundi, 14 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Bonjour Le Goût,

on prend la même et on recommence ;-)
http://enviededouceur.canalblog.com/archives/2019/10/15/37713438.html

Bonne journée!

Écrit par : Ambre Neige | mardi, 15 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Ambre Neige nous sort un concept "le devoir de Lakevio du Goût du lundi du mardi".
Il est sensuel.
Très sensuel.
Mais j'aime.

Et vous ?
C'est là :

http://enviededouceur.canalblog.com/archives/2019/10/15/37713438.html

Écrit par : le-gout-des-autres | mardi, 15 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

J'ai lu tous les textes présentés. Y'a du lourd sur certains blogs ou comment, même passé les 60 balais, on peut encore se faire avoir par de belles paroles. Bon, chez toi, c'est de la femme dont il fallait se méfier ; on ne s'y attendait pas...Aië, ça fait mal, la prochaine fois, attention où tu mets les pieds (et quand je parle pied, heu !)...Je n'ai pas le temps de les commenter, mais j'aime bien lire ces petites historiettes du matin. Je n'ai pas participé, comme ça m'arrive souvent, la tête encombrée par 1000 autres petites choses et quand j'ai la tête ailleurs, et ben, le cerveau tourne au ralenti et pis, faut bien dire que ne pas pouvoir mettre de commentaires, c'est pas du jeu et un peu concon la balayette de ma part de participer à un truc où tu ne peux donner ton avis. C'est un peu comme si la maitresse relevait des devoirs qu'elle ne noterait pas ou ne mettrait aucune annotation dans la marge. Je t'avouerai que cette peinture ne m'inspirait pas de la joie non plus. Bizarrement, j'ai pensé au village de Charroux dans le 03 ou à Autun, vers la porte d'Arroux. Il eusse juste suffit que le peintre habille autrement les 2 protagonistes pour nous plonger au Moyen Age. C'est ça qui m'a gêné, leurs vêtements en ces lieux, à Prague si j'ai bien lu. Manque sur la photo l'allumeur de réverbères et on remonterait le fil des siècles.
Allez, je mets 10/10 à tout le monde et je m'en vais regarder la pluie tomber, mon pluviomètre est plein..

Écrit par : julie | mardi, 15 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Comme si ça ne suffisait pas de mettre de longs commentaires, vlà que j'ai eu le hoquet. J'ai voulu retourner en arrière et j'ai recliqué une 2e fois sur mon com, ne sachant plus si je l'avais fait une 1ere fois...

Écrit par : julie | mardi, 15 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Ambre, un devoir pas remis à l'heure te vaudrait un zéro pointé par la maitresse...J'ai aussi presque hésité ce matin à faire comme toi et puis, j'ai regardé dehors mon mari sous la pluie remettre debout mes bambous, au sol depuis hier à cause du vent à décorner tous les cocus de la tête. et ça, c'est un spectacle à lui tout seul. Plus marrant que l'accident dont mon mari a assisté ce matin. Monsieur ne rentrait pas. Je commençais à m'inquiéter. Il est arrivé et m'a dit qu'il avait vu un monsieur se faire renverser par quelqu'un sur les passages piétons, par une femme peinant à marcher. Elle a dû confondre accélérateur et frein...Je suppose que son permis va lui être "sucré". J'espère que le monsieur n'est pas trop gravement touché..J'ai dit à mon mari "quand j'ai entendu la sirène des pompiers, j'ai pensé à toi"...Ptêtre que c'était la folle du Goût qui a atterri chez moi, une qui veut se venger de tous les hommes.

Écrit par : julie | mardi, 15 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Mais qu'elle est donc méchante! Ca me rappelle une nouvelle de Jean Ray où une femme étrange était en fait une mygale, et les hommes se ruaient dans ses bras, dont ils resortaient vidés de leur sang....

Écrit par : Edmée De Xhavée | mercredi, 16 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire