Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 20 janvier 2020

Devoir de Lakevio du Goût N° 23

devoir de lakevio du gout_23.jpg

Hopper me rappelle chaque fois quelque chose de nouveau, un nouvel angle de vision.
Et vous ?
Que vous dit cette toile ?
Que fait la cette jeune fille ?
Qu’attend-elle ?
Dites le lundi…
que la vie c’est d’abord l’attente

Comme tous les matins je me suis assis sur la banquette collée au mur.
C’était « ma » place.
Je m’étais assis là il y a des années et m’y asseyait depuis.
Gigi préparait mon « express serré » dès qu’elle me voyait apparaître au coin de la rue et le posait sur « ma » table à peine arrivé.
A sept heures et demie elle est arrivée, aussi triste que la veille et les treize jours précédents.
C’est le quatorzième jour que je la vois arriver, tirer la chaise, s’asseoir et demander un café.
Un « déca » qu’elle réclamait d’une voix ténue et l’air de quelqu’un qui a peur de déranger.
Le premier jour si je n’avais pas prêté autrement attention à cette fille une chose m’avait intrigué tout de même.
Elle portait un « chapeau cloche » et ça, ça m’avait semblé étrange parce voir une môme d’une vingtaine d’années au XXIème siècle portant un chapeau quasiment disparu depuis les années cinquante n’était pas courant.
Elle était élégante mais, me suis-je dit, elle aurait dû retirer son manteau dans ce bistrot trop chauffé même pour moi…
Et c’est la quatorzième fois que je la vois assise là, face à moi, à cette table.
Quatorze matins qu’elle vient, demande « un déca s’il vous plaît ».
La journée s’est écoulée, j’ai lu les trois quotidiens que j’amène tous les matins, c’est déjà la fin du quatorzième jour.
Je la vois prendre son sac à main à ses pieds, en sortir délicatement un petit porte-monnaie, en tirer trois pièces, le compte exact pour trois « décas », et partir, aussi triste qu’elle est arrivée.
Que fait-elle là ?
Qu’attend-elle ?
Plutôt « Qui attend-elle ? »
Le midi, tandis que je commande mon « plat du jour », elle demande un « déca » et attend, silencieuse.
Je lève les yeux de mon journal de temps à autre un regard à la dérobée vers la table où elle tient sa tasse.
Le lendemain, je viens m’asseoir de nouveau à ma table.
Pendant dix jours encore je viendrai m’asseoir là et passer la journée à lire la presse.
Ce matin du quinzième jour, j’ai mis un demi-sucre dans mon café et je n’ai pu tenir plus longtemps.
- Gigi !
- Oui ?
- Qui c’est cette môme ?
- C’est la fille des D. elle a reçu une lettre il y a à peu près deux semaines…
- Et alors ?
- Elle attend son fiancé…
- Et qui c’est l’heureux élu ?
-  C’est F. le fils des M.
- Personne ne l’a avertie que son avion est tombé ?
- Si mais elle ne le croit pas, elle l’attend…

Commentaires

Oh mince quelle chute ! Au propre comme au figuré.
Moi c’est ici :
http://celestinetroussecotte.blogspot.com/2020/01/little-women.html?m=0
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : Celestine | lundi, 20 janvier 2020

Répondre à ce commentaire

bien sûr qu'elle ne le croit pas! ça met du temps à arriver au cerveau, une telle nouvelle

Écrit par : Adrienne | lundi, 20 janvier 2020

Répondre à ce commentaire

Célestine nous raconte une histoire qu'on a lue depuis longtemps mais Célestine est restée très jeune.
C'est chouette.
On y parle d'égalité et de respect mutuel.
C'est là :

https://celestinetroussecotte.blogspot.com/2020/01/little-women.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 20 janvier 2020

Répondre à ce commentaire

J'ai cru comprendre qu'Adrienne a fait une note sur la lâcheté.

C'est là :

https://adrienne414873722.wordpress.com/2020/01/20/bilan-du-20-2/

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 20 janvier 2020

Répondre à ce commentaire

Fabie nous rappelle qu'avant les blogs il y eut d'autres façons d'écrire.

C'est là :

http://monparcourscancerdusein.eklablog.com/certificat-d-etudes-a180415096

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 20 janvier 2020

Répondre à ce commentaire

Gwen nous raconte histoire.
Une histoire vraie ?
Une histoire rêvée ?

Une histoire convaincante en tout cas.

C'est là :

http://bourlingueuse.canalblog.com/archives/2020/01/19/37954156.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 20 janvier 2020

Répondre à ce commentaire

Puisque canal débloque encore, je vais laisser ici mon commentaire pour Gwen qui a posé en toute confiance pour le tableau : je disais donc qu'heureusement que c'est Hopper qu'elle a rencontré et pas David Hamilton !

Écrit par : delia | lundi, 20 janvier 2020

Commentaire pour Gwen :
"Histoire en partie vraie, donc. ;)
Je n'aurais jamais imaginé qu'on ait pu pêcher des écrevisses à Paris !"

Écrit par : Fabie | lundi, 20 janvier 2020

C'est ici: http://leeloo11.over-blog.com/2020/01/breves-eternites.html

Écrit par : livfourmi | lundi, 20 janvier 2020

Répondre à ce commentaire

Livfourmi nous prouve elle aussi qu'il vaut mieux passer sa journée à aimer qu'à travailler.
On a beau le savoir, on ne le fait pas assez.

C'est là :

http://leeloo11.over-blog.com/2020/01/breves-eternites.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 20 janvier 2020

Répondre à ce commentaire

Quelle triste histoire en effet, elle n' a pas fini d'attendre, ety toi tu n'as rien lu à ce sujet dans tes 3 journaux du jour ?
Chez moi, elle attend aussi, mais c'est une autre histoire, hélas.
http://deshirondellesetdespapillons.blogspot.com/

Écrit par : delia | lundi, 20 janvier 2020

Répondre à ce commentaire

Heure-Bleue a des envie de célibat et de tisane...

C'est là :

http://heure-bleue.blogspirit.com/archive/2020/01/16/23eme-devoir-3145990.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 20 janvier 2020

Répondre à ce commentaire

Cette histoire plombe le moral !
La pauvre, j'espère que quelqu'un arrivera à la consoler.

Écrit par : Fabie | lundi, 20 janvier 2020

Répondre à ce commentaire

Délia se plaint du "méprisant de la République" avec vigueur.
C'est ici :

https://deshirondellesetdespapillons.blogspot.com/2020/01/quand-les-decas-et-pas-queux-dansent.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 20 janvier 2020

Répondre à ce commentaire

Tu vas attendre combien de jours pour essayer de la consoler ?

Écrit par : heure-bleue | lundi, 20 janvier 2020

Répondre à ce commentaire

Ha ha ha

Écrit par : Fabie | lundi, 20 janvier 2020

Canalblog est trop capricieux pour que je puisse commenter val.

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 20 janvier 2020

Répondre à ce commentaire

Oui, je sais bien malheureusement. Je ne peux même pas commenter mon propre blog! J’enrage !

Écrit par : Val | lundi, 20 janvier 2020

J’aime bien cette idée.
Ne pas accepter la réalité n’est pas forcément fuir. C’est peut-être une folie qui justement, éviter de tomber folle. L’espoir fait vivre, dit-on. Elle espère, pour ne pas avoir à affronter l’intolérable.
Joli!

Écrit par : Val | lundi, 20 janvier 2020

Répondre à ce commentaire

Ca commençait bien, et paf comme dit le chien, la vilaine chute...Pauvrette, tu devrais essayer d'aller lui parler et essayer de la faire rire…Avec ton immense talent, tu devrais y arriver...Mais non, suis pas "faux-cul"..
Voilà, avec du retard, j'ai fait mon devoir, mais, pour une fois, je suis sur la bonne date. M'en vais de ce pas lire quelques histoires...J'espère qu'il y en a aura des gaites...

Écrit par : julie | lundi, 20 janvier 2020

Répondre à ce commentaire

Juliette a pensé à Coco Chanel à voir ce tableau.
C'est ici :

http://cearriveenfrance.over-blog.com/

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 20 janvier 2020

Répondre à ce commentaire

waouhh ! Quelle chute !!

voici le mien chez Colombine : http://demainestunautrejour.eklablog.com/

Écrit par : ang/col | lundi, 20 janvier 2020

Répondre à ce commentaire

Colombine nous conte une histoire connue mais elle la raconte bien.

C'est là :

http://demainestunautrejour.eklablog.com/bye-bye-a180430032

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 20 janvier 2020

Répondre à ce commentaire

Quelle triste chute, qui s'accorde parfaitement avec le brouillard qui nous plombe le moral tous les matins. Mais le texte est très touchant. Cette semaine, j'ai fait dans la légèreté ;-) : http://passionculture.be/2020/01/20/cette-fois-cest-fini/

Écrit par : Passion Culture | lundi, 20 janvier 2020

Répondre à ce commentaire

Passionculture nous offre une explication à l'expression maussade de la jeune femme.
C'est ici :

http://passionculture.be/2020/01/20/cette-fois-cest-fini/

Écrit par : le-gout-des-autres | mardi, 21 janvier 2020

Répondre à ce commentaire

Ton récit me fait penser à ces gens qui attendaient des membres de leur famille ensevelis sous les décombres de leur maison ou d'une usine totalement détruite par les bombardements alliés et qui refusaient l'inéluctable.
Ton texte est poignant, même s'il faut attendre les dernières lignes pour en connaître toute la tragédie.
Pas gai tout ça !

Écrit par : Gwen | mardi, 21 janvier 2020

Répondre à ce commentaire

Elle va l'attendre encore longtemps, la pauvre!

Écrit par : livfourmi | mercredi, 22 janvier 2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire