Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 23 juin 2021

La flore et l’aPhone…

cover-r4x3w1000-57df352acc9ef-robobees.jpg

Je me demande à quoi pensent ceux chargés de se préoccuper de notre avenir.
J’écoutais les informations.
Un avertissement du Giec me dit « Attention ! On va tous crever si ça continue ! On n’aura plus d’eau et les espèces disparaissent à la vitesse « grand V »  alors arrêtons de déconner ! »
Pour me confirmer que nous sommes une espèce invasive et surtout stupide, Adrienne parle d’un Texan – Comment peut-on être Texan ? – qui me rappelle un articulet lu sur Sciences et Avenir lu il y a quelques années et qui me laissa rêveur.
Vous savez, lectrices chéries, qu’à force de saloper notre environnement pour augmenter le rendement des cultures et celui de l’action de Bayer, les abeilles ont tendance à disparaître.
C’est là que les agriculteurs, les agronomes et autres amateurs de petites fleurs et de sous-bois ont fait remarquer que sans abeilles ni papillons, on allait manquer cruellement de végétaux avant peu.
Nos marchands de pesticides ayant apparemment oublié que pour faire pousser, il ne suffisait pas d’éliminer les bestioles qui bouffent les plantes mais aussi épargner celles qui pollinisent…
Eh oui ! Il ne suffit pas de planter ni semer, il faut aussi polliniser tous ces machins qui poussent.
Qui nous donnent des fleurs (qui se vendent) et font joli.
Qui nous donnent des fruits (qui se vendent) et sont mangés.
Et plein d’autres choses.
Des biologistes et des cadors de la cybernétique avaient alors eu une idée géniale.
« Qu’à cela ne tiennent ! » se sont dit ces scientifiques à courte vue.
Faute d’abeilles et de papillons, « yaka » faire de minuscules robots pour assurer une pollinisation disparue faute d’abeilles.
Je ne leur ferai pas l’insulte de remarquer que du miel de robot, ça ne doit pas être super top…
En revanche, je me permettrais de leur faire remarquer que la création par milliards de ces bestioles artificielles a de bonne chances de parfaire le salopage de la planète avec des matériaux dont on ne pourra jamais se débarrasser.
Sans compter que ces fausses bestioles ne vont sûrement pas copuler comme un faune. Il va donc falloir en fabriquer régulièrement par milliards.
Ces cinglés me rappellent une histoire qui courait les réunions en Israël dès qu’il était question d’un projet de quelque ampleur.
Il y était question de la réunion d’un aréopage d’ingénieurs destinée à mettre sur pied le projet d’un énorme « hémoduc ».
Ce tuyau géant à étudier pour évacuer les fleuves de sang lors de la prochaine guerre avec un voisin du nord.
Ce tuyau  devait relier le nord du pays à la Mer Rouge à la hauteur d’Eilat.
Commencent alors les discussions typiques d’ingénieurs.
Ça portait sur le diamètre nécessaire, l’espacement des pompes, la viscosité du liquide à transporter, sa propension à faire des grumeaux.
Bref, des problèmes d’ingénieurs.
Jusqu’au moment où un des intervenants levait la main et disait « vous vous rendez compte de quoi vous parlez ? De gens, messieurs, d’êtres humains ! ».
A ce moment, le comptable du groupe lançait « Là, la paix, ce ne serait pas plus simple et moins cher ? »
Je me demande si on n’est pas dans ce cas de figure.
Cesser de saloper la planète éviterait d'avoir des produits de moins en moins bons et de plus en plus dangereux serait plus rentable et beaucoup moins risqué…

Commentaires

J’ai lu aussi cet avertissement du GIEC ! J'ai Ma dose de stress en plus pour la journée !

Écrit par : Francelyne | mercredi, 23 juin 2021

Répondre à ce commentaire

On nous a tellement gâté technologiquement que nous ne savons plus utiliser la bonne vieille "huile de coude" Un équilibre raisonnable entre les deux mériterait réflexion.

Écrit par : Nina | mercredi, 23 juin 2021

Répondre à ce commentaire

yaka polliniser à la main, les paysans chinois sont nombreux à le faire depuis quelques années ;-)

Écrit par : Adrienne | mercredi, 23 juin 2021

Répondre à ce commentaire

Moyennant quoi, la Chine nous vend du miel fait à coup de 80% d'eau et de glucose-fructose en complément d'un peu de miel...
Le paysan chinois est moins efficace que les abeilles et autres bestioles ailées...

Écrit par : le-gout-des-autres | mercredi, 23 juin 2021

En plus j'imagine que ces scientifiques sont fiers de leurs trouvailles...

Écrit par : Fabie | mercredi, 23 juin 2021

Répondre à ce commentaire

Un peu de bon sens non plus ne serait pas superflu. mais ce qu'on en dit, nous, pauvre piétaille de rien du tout n'a que peu de chance d'être entendu de l'élite autoproclamée.

Écrit par : delia | mercredi, 23 juin 2021

Répondre à ce commentaire

Il convient impérativement de veiller à la protection et la pérennisation des couteaux laguiole, les vrais, qui possèdent tous une abeille à la limite du manche. C'est grâce à cet emblème que les utilisateurs malhabiles ne coupent pas leur viande comme un manche.
Il y a peut-être d'autres solutions, mais je n'en vois pas une seule qui ait une efficacité.

Après ces bêtises, force est de constater qu'il n'y a quasiment plus d'abeilles butinant dans mon jardin à la belle saison. Je les ai vus disparaître peu à peu d'année en année.
J'ai une sorte de buisson fleuri qui attirait énormément les abeilles. Peut-être 30,40, difficile à évaluer. Cette année j'ai pu quand même quasiment compter : pas plus de sept ou huit !

Écrit par : alainx | mercredi, 23 juin 2021

Répondre à ce commentaire

Petite citation pour finir de plomber l'ambiance :

"Si l’abeille venait à disparaître,
l’espèce humaine n'aurait plus
que quatre années à vivre."
.
Albert EINSTEIN
.
Cette citation, je l'ai publiée il y a douze ans...
https://fabulo.blogspot.com/2009/05/disparition.html

Entre-temps, j'ai milité de toutes mes forces pour la préservation du climat...(associativement), mais faut croire que ma petite voix et mes petits bras ne suffisent pas...

Écrit par : La Licorne | mercredi, 23 juin 2021

Répondre à ce commentaire

Ceci dit, ton billet est frappé au coin du bon sens...
tu montres bien la "folie" du truc.

En fait, on a une "machine" extrêmement perfectionnée et complexe, qui ne fait aucun déchet, qui fait du recyclage en permanence, qui produit sans arrêt, et tout cela ...gratuitement.
Cette "machine" extraordinairement performante et propre, ça s'appelle la Nature, le cycle naturel.

Et nous, avec nos petits neurones limités, on espère faire beaucoup mieux et on se met , par nos excès de technologie "idiote" ou de "guerres inutiles", à détraquer tout ça...
Et puis, ensuite, on est certain, que ces mêmes "petits neurones limités" vont pouvoir réparer les dégâts...
Comment ?
Ben par de nouveaux "excès" de technologie, bien sûr !
Bonjour le cercle vicieux !

Comme disait quelqu'un de "sensé" : "Priez pour eux, ils ne savent pas ce qu'ils font..."

Et puis, le bouquet (et tu le dis très bien), ce sont ces "ingénieurs"ou ces "scientifiques" qui ont perdu tout sens éthique...et qui sont prêts à dépenser toutes leurs forces et toute leur intelligence...pour des trucs "monstrueux"...

M'est avis que les "chimistes" et les "pharmaciens" en font aussi partie...
On pourrait, des fois, arrêter de "saloper la santé ds gens"...plutôt que de vendre des médicaments...par millions.

Enfin, c'est une idée comme ça...

Écrit par : La Licorne | mercredi, 23 juin 2021

Répondre à ce commentaire

L'hémoduc est une blague ? Je cherche mon humour là….

Écrit par : SdL | mercredi, 23 juin 2021

Répondre à ce commentaire

Excellent, l'hemoduc ! Ceci dit, le problème de la rentabilité est délicat... Pas certain que pour les fabricants d'hemoducs la paix soit plus rentable :-( ...

Écrit par : Passion Culture | mercredi, 23 juin 2021

Répondre à ce commentaire

C'est affaire de retour sur investissement.
La supériorité des civilisations marchandes sur les civilisations guerrières, c'est que les premières savent que l'ennemi d'ajourd'hui est le client de demain.
Il faut éviter de l'anéantir...

Écrit par : le-gout-des-autres | mercredi, 23 juin 2021

encore une fois ta note nous interpelle.....( m'interpelle!) tu as le chic pour dire de façon claire ce que nous pensons .... beaucoup plus simplement (parce-que l'on n'a pas ta plume , enfin moi en tous cas!) parce-que tu mets le doigt la où ça fait mal !

Écrit par : Emiliacelina | jeudi, 24 juin 2021

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire