Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 25 juillet 2015

La petite maison dans l'apprêt rit...

Dites moi, lectrices chéries, je vous ai déjà parlé de la peau d’Heure-Bleue ?
Mais si, voyons, cette peau diaphane qui me donne envie de la toucher dès que je la regarde.
Que dis-je, de la toucher ? De l’embrasser !
Que dis je, de l’embrasser ? De la mordre ! La manger !
Eh bien voilà, je dois la partager…
Je partage Heure-Bleue avec des bestioles !
Hier soir, la lumière de mes jours me tend des avant bras délicieusement rose pâle et me dit :
- Mais regarde ça, Minou !
Je vois que des marques rouges tachent ses deux avant-bras.
Ça montre que la chair est faible.
Surtout celle d’Heure-Bleue…
Zen, comme toujours lorsqu’il s’agit des ennuis des autres, je hoche du chef.
- Hmmm… Moustiques, ça…
- Mais, Minou ! Ils me bouffent ! Je suis bouffée de partout !
- De partout ? Vraiment ? Qui ça ?
- Les moustiques ! Regarde ça !
J’ai alors une idée, saugrenue quand on sait qu’Heure-Bleue à toujours trop chaud.  
- Mets une chemise à manches longues.
- Mais non, tu sais bien que j’ai trop chaud.
- Ben oui, mais une chemise de nuit…
C’est là qu’on a commencé à rire.
- C’est ça, je vais mettre la chemise de nuit que Tornade m’a ramenée des USA.
Il faut dire que Tornade est très pudique, elle…
Elle a donc ramené, je ne sais plus pour quelle occasion, une chemise de nuit à Heure-Bleue.
Inutile de vous dire que comme Heure-Bleue à toujours trop chaud, je ne l’ai jamais vu la porter.
Elle la garde sans doute pour le jour où elle ira à l’hôpital sans penser qu’en quelques autres déménagements, cette chemise aura été perdue…
Là, on a pensé en même temps à la lumière de mes jours dans cette chemise, virginale et épaisse.
Ça nous a ramené illico à « La petite maison dans la prairie »…
On s’est imaginé tous deux.
Elle, Laura Caroline Ingalls, instit’.
Votre serviteur, Charles Ingalls, je ne sais plus ce qu’il faisait comme job.
Plus niais, tu meurs.
Mais c’est quand on eut dans les yeux l’image d’Heure-Bleue Ingalls en chemise de nuit qu’on a été pris d’un fou rire inextinguible.
C’est tout juste si on a pu terminer notre dîner.
Dîner frugal, comme il se doit dans un épisode de « La petite maison dans la prairie »…

Commentaires

vous êtes égoïstes : il faut bien que tout le monde "bouffe" ! Pourquoi pas les moustiques ?
HB en Maris Ingalls et toi en Charles ... même moi, je ne pouffe dans mon bol du petit déjeuner!!!!

Écrit par : emiliacelina | samedi, 25 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

oups!!!!!!!! Marie !!!!! ......... je ne peux pas rire et taper sans faute !!!!!!!!!

Écrit par : emiliacelina | samedi, 25 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

En plus c'était "Caroline "la femme de Charles Ingalls !!!C'etait un peu "Cucul la praline"... Mais moi j'aimais bien autrefois ... Surtout la peste de fille de l'épicière ! Je ne connais pas Heure Bleue mais la chemise de nuit ... J'imagine ! Et le fou rire ! ... Vous voilà en joie pour la journée !

Écrit par : Francelyne | samedi, 25 juillet 2015

j'ai jamais regardé. Je me rappelais seulement qu'il y avait une Laura Ingalls.
Alors je corrige...

Écrit par : le-gout-des-autres | samedi, 25 juillet 2015

Ah garder une tenue pour l'hôpital! Nos mères le faisaient, parfois j'y pense ...et puis j'oublie

Écrit par : mab | samedi, 25 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

De toutes façons, inutile de garder une tenue pour l'hôpital. Tu y es habillé à présent et même que HB n'aura pas trop chaud - si elle y va un jour ce que je ne lui souhaite pas - c'est très aéré par derrière !...
PS : Ici, nous avons tous été grands fans de La Petite Maison dans la prairie. J'ai même le "vrai" livre de Laura Ingalls sur lequel est basée la série.

Écrit par : lakevio | samedi, 25 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

Je ne l'ai jamais lu ... c'est une bonne idée ! Je vais aller l'acheter de ce pas .

Écrit par : Francelyne | samedi, 25 juillet 2015

Francelyne a raison pour le prénom! Autant pour moi qui pourtant regardais le feuilleton avec ma petite -fille ! Dégoulinant de bons sentiments...... mais on voulait voir la suite!

Écrit par : emiliacelina | samedi, 25 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

Mes enfants ont regardé, re-regardé et encore plus " La petite maison dans la prairie ". Tout ce dont je me souviens est que père plantait des piquets à longueur de temps !
Mes enfants, eux, prétendent que ça les a fait réfléchir sur plein de sujets philosophiques comme la méchanceté, la différence, le racisme...
Je faisais la même chose, leur père aussi mais apparemment ce sont les ingalls qui les ont élevés !

Écrit par : Sauve qui veut | samedi, 25 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

J'en connais un certain nombre qui n'a JAMAIS regardé de conneries a la télé mais qui les connaissait toutes.... C'était "en zappant par hasard" '...
Ca m'a toujours bien fait rigoler...
Moi je n'en regardais pas Jamais, sauf Santa Barbara

Écrit par : Ckan | samedi, 25 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

Je suppose que c'est comme celles qui n'achètent jamais les magazines pipole.
Elles ne les lisent que chez le coiffeur.
J'ignorais qu'il y eût plus de 800.000 merlans en France, vu le tirage de ces canards...

Écrit par : le-gout-des-autres | samedi, 25 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

Je viens de vérifier : cela passait à la TV entre 1974 et 1983, ce qui explique pourquoi on ne regardait pas cette série. Mon petit dernier avait 14 ans et il avait déjà le nez et les mains dans des moteurs de motos BMW encouragé par son papa motard. Je vous ai déjà dit je crois qu'il y a eu jusqu'à 11 motos à la maison !
Donc je ne peux donner d'avis sur les chemises de nuit des Ingalls male or female !

Écrit par : Gwen | samedi, 25 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

C'que vous être rigollot tous les deux...j'imagine la tronche de la chemise de nuit...si elle vous a mené à la petite maison dans la prairie...lui ...Charles c'était un fermier...lol...bonne nuit, je file au lit...

Écrit par : esthériane, mialjo | samedi, 25 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

si elle la met, prends la en photo. Puisqu'elle est très décente cette chemise de nuit.

Écrit par : liliplume | dimanche, 26 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

Moi j'ai lu les bouquins de la peite maison. C'était mes livres de chevet avec les rougon-macquart....ça vaut le detour. Et ca m'a forgée...

Écrit par : pennylane22 | dimanche, 26 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

Y'avait de la dentelle tout autour du col, non?
Puis certainement autour des poignets aussi...

Écrit par : Lumières&papiers | lundi, 27 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire