Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 03 septembre 2015

Le Bio, logique ? Pas tant que ça…

Bon, je laisse tomber cette affaire de réfugiés pour un autre point d’actualité autrement plus grave.
En plus, ça foutait le bourdon à Berthoise qu’on dirait ma mère quand je suis parti faire « les trois jours » à Vincennes que j’ai eu l'impression que je partais passer six mois au Vietnam, alors que juste son fils part travailler...
Oui, le fils de Berthoise part se faire les dents ailleurs.
Je ne m’étendrai donc pas, lectrices chéries, sur le fait que les problèmes précédemment abordés sont devenus non insolubles mais peu aisés à résoudre parce qu’on a laissé faire des choses réparables mais scandaleuses sous des prétextes peu reluisants il y a des années.
Effectivement il y a pire.
Bien pire.
Je m’en suis rendu compte en faisant ma toilette.
La lumière de mes jours a pris l’habitude d’acheter des produits alimentaires « bio » parce qu’ils sont censés convenir à son organisme qu’elle prétend fragile alors qu’il a résisté à tous les mauvais traitements que, selon elle, je lui fais subir depuis des décennies.
Elle prétend aussi qu’elle fait ça pour m’éviter de perdre encore des pièces.
Si ça se limitait à l’alimentation, j’applaudirais des deux mains.
Même si sur un kilo de carottes il y a souvent trois cents grammes de terre et cent grammes de feuillage.
Hélas, les produits d’entretien doivent aussi satisfaire à ces critères biscornus qui tiennent :
- De la légende genre « C’est bon pour la peau ! », ça c'est le savon sans savon, sans parfum, sans rien, avec juste le prix.
- De la superstition comme « Ça ne fait pas mal au yeux quand on s’en met dedans », ça c’est pour « l'eau de rose » en bouteille bleue qu’on ne trouve que chez je ne sais quel marchand d’orviétan...
Je penche quant à moi pour la plus scandaleuse naïveté ou du moins l’hypersensibilité au marketing viral.
Le produit à laver les sols reste toutefois de mon domaine, les yeux et les narines dévastés par le limonène ou le faux menthol à haute dose, c’est pas mon truc et c’est ce qui arrive si c’est Heure-Bleue qui l’achète.
Je n’ai d’ailleurs pas encore bien compris comment mon allergique moitié ne saigne pas du nez et des yeux rien qu’à passer devant la bouteille.
Oui, elle résiste à ça la lumière de mes jours, elle à qui un regard un peu appuyé raye la peau, alors qu’avant le même regard la faisait seulement rougir.
D’accord, je n’ai jamais rien compris à Heure-Bleue mais quand même, je suis surpris.
Mais il ya pire.
Ce matin, je me suis rasé.
Comme tous les matins, je me suis rincé puis essuyé le visage.
Et là, surprise.
J’ai regardé mes pieds.
Impeccables, même si les ongles en poussent trop vite aux dires de la lumière de mes jours.
En tout cas sans hallux valgus...
J’ai regardé le radiateur de la salle de bains. Dessus, la serviette qui a servi à m’essuyer le corps et les cheveux.
J’avais l’air un peu bête devant le radiateur, l’autre serviette à la main.
Je l’ai portée à mon nez.
Aucun doute, j’allais devoir me relaver le visage.
La serviette pue les pieds !
J’ai dit à Heure-Bleue
- La serviette de toilette pue les pieds ! 
- C’est l’assouplissant, il sent les pieds sales…
- Et c’est normal ?
- Il est bio et hypoallergénique…
Du coup je sais pourquoi il ne cause pas d’allergie.
Il a la caractéristique courante des produits « bio » dès qu’on sort des fruits et légumes.
C’est cher, c’est inefficace et ça pue.
Alors comme ça ne pollue pas, normalement on le jette tout de suite et du coup on n’a effectivement pas d’allergie…
Bon, je reconnais, c’est moi qui ai acheté cet assouplissant de m...ince.
Je me suis fié, comme toujours à la recommandation « surtout tu choisis « bio » et tu fais bien attention : hy-po-all-er-gé-nique ! Hein ! »
J’ai attrapé du premier coup celui qui pue les pieds.
Et le drame advient : Mon Heure-Bleue préférée « ne jette rien ».
La preuve je suis là.
Alors, on va puer les pieds de la figure et du reste pendant vingt-huit lessives !
Pas la peine de se laver les pieds pendant au moins neuf semaines, ça ne sert à rien…

Commentaires

Tu me compares à ta mere, je ne sais pas si je peux être flattée.
Mais tu m'as fait sourire.

Écrit par : Berthoise | jeudi, 03 septembre 2015

Répondre à ce commentaire

Toutes les mères sont comme toi : On rentre à l'école, on va chercher le pain pour la première fois, on passe le premier exam, on part pour son premier boulot ?
Fallait voir Heure-Bleue quand l'Ours est parti passer le bac...
Vous vous minez comme si on partait à la guerre !
Capisci ?

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 03 septembre 2015

Les drames des produits bio!

Écrit par : Livfourmi | jeudi, 03 septembre 2015

Répondre à ce commentaire

Confondre l'eau de bleuet (d'où la bouteille bleue) avec l'eau de rose, faut le faire ....

Heure - Bleue a raison pour le bio et si possible cultivé tout près (plus de facilités pour la province, car le frigo est mortel pour les vertus des produits)

Mais tu as raison pour le bon-sens.

Dieu du ciel , sentir les pieds pendant encore un tas de jours, j'ai le coeur qui se lève et je vais me recoucher lol !

Écrit par : Sophie | jeudi, 03 septembre 2015

Répondre à ce commentaire

mdr de chez mdr, j'ai rigolé aux éclats dans tout le bureau
les produits bio je suis comme la lumière de tes jours pour beaucoup de choses.
mais mon adoucissant ne pue pas!

Écrit par : pucca | jeudi, 03 septembre 2015

Répondre à ce commentaire

Des cheveux aux pieds savon d'Alep.
pour les petits nettoyages vinaigre d'alcool et pour les grands décrassages certainement pas du bio qui ne nettoie pas grand chose.

Écrit par : mab | jeudi, 03 septembre 2015

Répondre à ce commentaire

La lessive bio, j'ai laissé tomber. J'veux bien faire des efforts mais faudrait qu'elle en fasse aussi, la lessive bio.

Écrit par : Rosalie | jeudi, 03 septembre 2015

Répondre à ce commentaire

Charlot, c'est l'eau de Bleuet pour les yeux, ma grand mère l'utilisait et c'était la meilleure..

Écrit par : heure-bleue | jeudi, 03 septembre 2015

Répondre à ce commentaire

Tu oses traiter de "Charlot" l'homme de ta vie !
Il y a deux millions de femmes battues en France, il va y en avoir une de plus...

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 03 septembre 2015

Peut être que les serviettes avaient un léger fond d'humidité quand tu les a pliées propres... Elles n'étaient peut être pas sèches "a coeur" il faut parfois redonner une petite 1/2 h de sèche linge. Sinon ça sent le gant de toilette mal rincé beurkkkkkkk

Écrit par : Ckan | jeudi, 03 septembre 2015

Répondre à ce commentaire

bé moi suis pas bio du tout, je n'aime que les trucs qui sentent bon, en ce moment je suis très Sanitol...avant c'était Sillibang...lol...alors si ça pue je jette! c'est mieux de ne pas mettre d'adoucissant...au moins ça ne sent rien...elle est rigolote HB....bonne journée. kiss

Écrit par : esthériane, mialjo | jeudi, 03 septembre 2015

Répondre à ce commentaire

Sinon sans adoucissant?...
Mais ce serait beaucoup moins drôle, alors je préconise (bien qu'on ne me demande rien mais je la ramène quand même) quelques gouttes d'huile essentielle (bio il va de soi) dans l'objet du délit. Une que tu aimes bien, qui te fera voyager par les souvenirs...citron, lavande, verveine citronnée, pamplemousse?
Pas sûre de ne pas me faire ramasser parce que, volatiles par définition, l'effet ne va pas perdurer...
T'as tout de même pas battu Heure Bleue? Ça craindrait carrément! Puis t'aurais pas peur de prendre un retour de derrière les fagots?

Écrit par : Brin de broc | jeudi, 03 septembre 2015

Répondre à ce commentaire

pas la peine de se laver les pieds pendant au moins neuf semaine................. alors de quoi tu te plains, c'est toujours ça de gagné!

Écrit par : emiliacelina | jeudi, 03 septembre 2015

Répondre à ce commentaire

Ne changes jamais!Je ris chaque fois que je te lis ,avec bien sûr un serrement quand il s'agit de sujets graves!
sabine

Écrit par : capitaineecho | mardi, 08 septembre 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire