Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 28 octobre 2015

J’ai vu les étoiles avec une star…

Merveille dort encore.
C’est bien aussi. Ce serait mieux si je n’avais pas dormi sur la banquette.
Hier, je suis allé la chercher à l’arrêt du bus où Manou l’a jetée au passage.
Il était question de l’emmener au Palais de la Découverte voir le département d’astronomie et d’astrophysique et, s’il y avait la place et une séance, au Planétarium.
Merveille a tenu absolument à y traîner Heure-Bleue.
Je la soupçonne d’en tirer des avantages genre traîner plus longtemps au McDo, pouvoir aller dans les toilettes des filles sans y emmener un homme qui se fait regarder de travers par une armée de femmes soupçonneuses.
Genre aussi prendre un café en face du McDo, le bar de l’hôtel Terminus.
Le McDo avalé, Heure-Bleue et elle ont renoncé au pipi dans l’endroit.
Mes soupçons étaient fondés.
Les deux m’ont vicieusement traîné en face.
Elles m’ont laissé le soin de commander un « déca », un « serré » et un Vittel.
Merveille a eu cette remarque, revenant en resserrant son jean :
- Les toilettes du Hilton, c’est pas top mais à côté de celles du McDo, y a pas photo…
(Ouais, c’est ça l’entraînement « future  CSP+ », ça commence par se sentir à l’aise partout, aussi bien dans les bistrots de loubards que dans les grands hôtels et ne pas détoner dans ces derniers.)
Nous nous sommes embarqués, non pour Cythère mais pour le Palais de la Découverte, j’ai mené les deux lumières de mes jours jusqu’à l’arrêt du 28, le bus qui nous laissera pile devant l’entrée visée.
En traversant la rue de Rome pour l’entrée de la rue Laborde, un souvenir m’est brutalement revenu, dont j’ai fait profiter Heure-Bleue.
D’abord la voix de ma grande sœur disant « les renseignements SNCF, c’est Laborde 14-13 ». Puis ma mère descendant téléphoner chez le bougnat  « Café Bois Charbon Téléphone » en bas de l’immeuble.
Arrivés devant le Grand Palais, une queue digne d’une boucherie de Corée du Nord nous attendait. Un bazar monstre, avec une file de « prioritaires » monstrueuse qui comportait plus d’enfants de représentants de la presse et autres services officiels que de bancals m’a montré qu’il n’y a plus vraiment de différence entre un « coupe-file » et un « passe-droit »… Heure-Bleue a hésité, a demandé « tu veux vraiment ? »
Merveille a dit  « Oui !!! » alors nous sommes alors passés par une autre entrée que j’avais découverte à l’occasion de l’expo sur les dinosaures et sommes entrés rapidement.
Pendant qu’Heure-Bleue attendait en lisant sur un banc de la galerie du premier étage, Merveille et moi sommes entrés au Planétarium.
La machine et les sièges en ont changé en 1979, la machine est beaucoup plus petite et silencieuse, les sièges bien plus confortables.
La musique aussi à changé, le prélude l’acte I de Lohengrin a été remplacé par un truc que je ne connais pas, genre Vangelis.
Merveille a écouté et regardé sagement, elle aurait été passionnée jusqu’au bout si elle n’avait été prise d’une envie de faire pipi « qui n’aurait pas tenu dans un bol » dix minutes avant la fin.
Elle a remarqué :
- Pfiouuu ! Tous ces noms grecs, c’est fou !
Puis :
- Mamie, tu lui parles de livres, de sculpture, de peinture, elle est passionnée…
- Et de papy…
- Bon, elle est moins passionnée mais si tu lui parles de chimie et de maths, là elle explose !
Cette petite est une vraie fille…
J’ai dit à Merveille que j’avais vu ce ciel des soirs d’été quand j’étais petit.
C’est quand elle m’a dit qu’elle ne l’avait jamais vu comme ça que j’ai dû lui avouer qu’elle ne verrait jamais ce ciel sauf si on éteignait tout le pays et qu’il y ait un grand coup de vent.

Commentaires

Qui c'est qui à l'air de Part pour Cythère, part pour Cythère dans la tête pour la journée avec Jacques Charron en prime? c'est Mab, pas merci!

Écrit par : mab | mercredi, 28 octobre 2015

Répondre à ce commentaire

J'ai eu un doute à propos de "pars en Crète".
Berthoise a levé le doute...

Écrit par : le-gout-des-autres | mercredi, 28 octobre 2015

Ménélas part pour la Crête.
Pâris et Hélène partent pour Cythère.

Mais c'est sensiblement le même air.

Écrit par : Berthoise | jeudi, 29 octobre 2015

Les lumières de tes jours te mènent par le bout du nez, tu le sais et ça te plaît.

Dis à Merveille qu'elle fera un jour comme vous deux, elle verra des étoiles dans les yeux de ceux qu'elle aime, et elles seront moins lointaines. Et elle en sera, elle aussi, émerveillée.

Écrit par : Sophie | mercredi, 28 octobre 2015

Répondre à ce commentaire

elle est passionnée par tout, cette Merveille
évidement, avec un papy qui l'intéresse à tout...
elle devra juste apprendre à développer sa vessie ;-)

Écrit par : Coumarine | mercredi, 28 octobre 2015

Répondre à ce commentaire

Quoi ? Mamie n'est pas passionnée quand on parle de papy.... c'est même pas vrai, je suis certaine que Mamie a des étoiles plein les yeux.... c'est juste qu'on ne les voit pas !!

Écrit par : Ysa | mercredi, 28 octobre 2015

Répondre à ce commentaire

Quelle chance elle a Merveille , avoir es grands- parents tout près , moi , j'ai le chien que j'emprunte pour 2 , 3 mois et je lui apprends l' obéissance !

Écrit par : Brigitte | mercredi, 28 octobre 2015

Répondre à ce commentaire

mais bien sûr que si! elle verra de beaux cieux pleins d'étoiles lorsqu'elle sera amoureuse!!!

Écrit par : emiliacelina | mercredi, 28 octobre 2015

Répondre à ce commentaire

je ne me souviens plus qu'il y avait une musique dans le planétarium, tiens. Merveille a aimé et sa vessie s'est réveillée au bon moment c'était presque fini mais ça fait des journée d'enfer ça !!

Écrit par : maevina | mercredi, 28 octobre 2015

Répondre à ce commentaire

j'y allais quand j'étais petite, maintenant je vais au planétarium de Rennes qui est tout à fait honorable, charlotte adore

Écrit par : liliplume | mercredi, 28 octobre 2015

Répondre à ce commentaire

Ah ! La belle Hélène !
Du coup, tiens, je vais aller en écouter un brin. C'est plus facile que de voir un ciel étoilé.

Écrit par : Berthoise | mercredi, 28 octobre 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire