Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 23 octobre 2017

Un vers, ça va, trois vers, bonjour les dégâts…

lakevio.jpg

Ne dis rien Mab, j’ai honte…

Lectrices chéries, comme ça au moins, vous comprendrez  pourquoi j’évite de rimailler…
La poésie est un art difficile, c’est pour ça que je me satisfais de l’aimer et ne me mêle point de l’écrire…
Ayant déjà trouvé ma Laure, j’évite de me la jouer Pétrarque.
Ayant déjà ma Cassandre, je ne me prendrai pas pour Ronsard.
De cette petite en contemplant son teint, je dirais comme Agrippa d’Aubigné
« Une rose d’automne est plus qu’une autre exquise »
Pour vous en parler, lectrices chéries, j’adorerais avoir le talent de José-Maria de Hérédia.
Tous les talents, même les moins recommandables…
Mais je vais tout de même tenter le sonnet.
J’espère que tout y sera, la rime, la forme, le rythme.
N’y manquera hélas que la chose la plus importante.
La poésie.
Ne m’en veuillez pas, je ne sais pas faire.

Elle arracha la fleur, un bien bel hortensia
En tira un pétale, puis le manipula
Délicatement, comme un cruel pianiste.
En le mordant le fit si affreux et si triste.

Elle le feuilleta comme fait un lecteur
Qui voit le dictionnaire comme un outil pénible
Qui sert à éclairer et à passer au crible
Ce qu’à bien voulu dire ce satané auteur…

Puis elle reposa ce bien bel hortensia,
Secoua fièrement sa chevelure rousse
Se demandant si la bouée couleur fuchsia

Habillerait si bien une peau aussi douce
Elle s’en inquiétait, la pauvre Anastasia
Elle s’en inquiétait, en mordillant son pouce…

Commentaires

Mais depuis qu'on a lu Célestine... On sait que Ronsard est aussi inspirant qu'un camion aplati...
Mais tu aimes corser les choses.
Ce n'est pas le concerto imposé
(Un truc de notre concours Reine Élisabeth)
Mais le sonnet choisi et à la sauce du Goût...

Écrit par : Pivoine | lundi, 23 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Tu es beaucoup trop modeste ! Il y a une histoire, les rimes, la forme et le rythme. Félicitations pour avoir osé et réussi difficile !

Écrit par : lakevio | lundi, 23 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Manque l'essentiel : La poésie.

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 23 octobre 2017

C'est vrai, cette consigne n'était pas facile et tu as écrit ton billet en plein coeur d'une déménagement, des caisses et autres choses urgentes à faire
Bravo!

Écrit par : Coumarine | lundi, 23 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Tu es mon rimeur favori.

Écrit par : heure-bleue | lundi, 23 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Oh, que c'est gentil ce que tu dis à ton époux...Qu'est-ce que je pourrais dire au mien"t'es mon poireau du dimanche préféré, le seul qui s'en fout que ses carottes ressemblent à des aiguilles, le seul, qui, inlassablement rime avec ses potatoes et pianote inlassablement dans son jardin, sans espérer la gloire, mais, espère tout de même quelques applaudissements..

Écrit par : julie | lundi, 23 octobre 2017

Un vers, ça va, trois vers, bonjour les dégâts…
C'est ben vrai, ça !
Je suis comme toi, j'adorerais faire de la prose, mais, je n'ai pas la patience de chercher à faire des vers. Je préfère les boire..

Écrit par : julie | lundi, 23 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

pas mal du tout !

Écrit par : col/ang | lundi, 23 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Bravo ! il fallait le faire !! et tu l'as bien fait !

Écrit par : Colette | lundi, 23 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Respect pour cette poésie avec les consignes. Difficile exercice auquel je ne saurais m'exercer.

Écrit par : Véro | lundi, 23 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Ben mon colon... tu t'en es bien tiré ! Je n'ai pas véfifié si le compte y était, mais seule Lakévio a dû s'y coller puisqu'elle l'avait imposé !
Je ne suis pas douée en poésie...

Écrit par : Gwen | lundi, 23 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Ben dis donc .... je n'ai qu'un mot : Chapeau !!!!

J'adore !

Écrit par : emiliacelina | lundi, 23 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Je suis sonnée par ton talent...
Et aussi étonnée d'arriver si tard et que personne n'ait fait cette vanne avant moi.
C'est mon jour de chance ! ;-)
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | mardi, 24 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Oui, je l'ai relu à mon ordi, sur grand écran, et je trouve qu'il tient... Il a un côté un peu surréaliste. En tout cas, je n'aurais pas su en faire autant...

Écrit par : Pivoine | mardi, 24 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

J'aime quand vous ouvrez votre dictionnaire de rimes. La lecture de vos vers n'est pas pénible. C'est une bouée couleur hortensia dans ce monde, où les nouvelles sont mauvaises, comme dit la chanson. Je veux déjeuner en paix en lisant les chroniques du Goût...
Je vous souhaite une bonne nuit.
Jean-Jacques'60
Berne, le 24 octobre 2017

Écrit par : jeanjacques666 | mardi, 24 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Je ne sais pas faire,
donc, je lis et apprécie.

Écrit par : Sophie | mercredi, 25 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire