Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 25 octobre 2017

Guerre d’épris…

Après un bref passage chez « Bidouillorama » car il manque toujours un petit quelque-chose, nous sommes allés nous faire regarder de travers par une serveuse.
Le café était bon.
La serveuse était vulgaire.
Peut-être qu’Heure-Bleue, dont « les yeux parlent » n’aurait pas dû laisser transparaître son mépris.
D’ailleurs, je me demande encore pourquoi elle accepte de moi des choses qu’elle ne supporterait de personne.
L’habitude sans doute…
J’ai été un instant ému en passant le pont sur le cimetière de Montmartre.
Oui, il y a des lieux comme ça, qui me font de l’effet.
Mais si, vous savez bien lectrices chéries, ces moments et ces endroits où on est sujet à des « bouffées d’automne »…
Nous sommes ensuite revenus à pied en passant par la rue Damrémont qui exerce une attraction étrange sur la lumière de mes jours.
Ce n’est pas la première fois que nous nous disons en voyant l’immeuble de l’angle des rues Steinlen et Damrémont « Pfff… Je tuerais pour avoir tout le deuxième étage ! »
Nous avons continué notre chemin, intéressé chacun par des choses différentes.
Comme souvent, j’ai eu l’attention attirée par une chose que peu remarquent.
Quelqu’un avait écrit sur un mur, un court… Non, ce n’est pas un poème.
C’est seulement la réflexion d’un garçon qui semble avoir, comme tous les amoureux, des problèmes avec la notion d’exclusivité ou la jalousie ou la souffrance, bref, une histoire d’amour…

20171024_162606.jpg

J’aurais préféré que l’auteur soit moins fâché avec l’orthographe mais on n’a pas toujours du caviar…
Bon, on va dire qu’il avait un coup dans le nez parce qu’il venait de se faire jeter.

Commentaires

Bouffées d’automne? Andropause?

Écrit par : livfourmi | mercredi, 25 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

A mon avis, la serveuse n'en a rien à foutre. Elle doit avoir une vie bien remplie, avec le difficile métier qui est le sien et d'autres chats à fouetter que le regard plein de mépris d'une vieille dame aigrie qui n'aime ni les jeunes filles déguisées en rose bonbon, ni les serveuses aux tomates.

Écrit par : Aukazou | mercredi, 25 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Je me demande laquelle est la plus vieille et la plus aigrie.
Vous la sans blog, qui venez déposer votre crotte chez les autres. ?
Vous la connaissez la serveuse ?
Vous connaissez l'endroit, vous qui avez une opinion sur tout ?

Écrit par : heure-bleue | mercredi, 25 octobre 2017

Ah bah y a pas de doute, H.B., c'est vous dans les deux cas ! ;-)

Écrit par : Aukazou | mercredi, 25 octobre 2017

J'ai déplié pour l'occasion mon plan de Paris, qui m'avait été offert par les G.L. et j'arrive presque à vous suivre.

Tiens Aukazou a encore frappé ! bof, faut pas faire attention.....

Écrit par : Sophie | mercredi, 25 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Aukazou, c'est le fait d'habiter dans la Somme qui vous rend si chafouine ?
Je sais qu'Amiens n'est pas la ville la plus riante du monde, mais quand même, faudrait apprendre à vous maîtriser.

Écrit par : heure-bleue | mercredi, 25 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Manque de bol ! J'habite dans les deux villes ! Mais c'est vrai que la vie des actifs vous échappe. Il y a si longtemps pour vous ... ;-)

Écrit par : Aukazou | mercredi, 25 octobre 2017

Quelques fautes, mais pas tant que ça... J'ai souvent lu bien pire!

Écrit par : La Baladine | mercredi, 25 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

"J'ai souvent lu bien pire!"
Ça, c'est parce que tu vas sur FB. ;-)

Écrit par : le-gout-des-autres | mercredi, 25 octobre 2017

Je parlais des journaux papier...

Écrit par : La Baladine | mercredi, 25 octobre 2017

la premièr partie de ta note m'a bien plu. Partout où tu passes tu trouves quelque chose qui passerait inaperçu à la plupart d'entre-nous !
La suite beaucoup moins, Aukazou ???? Qu'est-ce que vous lui avait fait ? Elle lit chez vous que ce qu'elle veut bien! Si une serveuse ne fait pas son boulot "gentiment" elle change de métier! Par exemple un métier où l'on ne cotoie pas une cientèle. J'ai aussi horreur des vendeuses désagréables par exemple!

Écrit par : emiliacelina | mercredi, 25 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

On ne lui a rien fait.
Bon, en même temps c'est Aukazou.
Elle en a eu marre d'emmerder Célestine, alors elle vient nous emmerder.
Mais bon, on ne censure pas.
Si ça lui fait du bien, ce sera déjà ça.
Elle n'a pas l'air d'avoir beaucoup de satisfaction dans la vie...

Écrit par : le-gout-des-autres | mercredi, 25 octobre 2017

L'immeuble au coin de la rue Tourlaque n'est pas mal non plus (rue Tourlaque où j'ai dû un jour me cramponner au landau de ma première née, qui menaçait de m'échapper et de se fracasser plus bas).
C'est là qu'il y a eu, dans les années 20 je crois, un effondrement du trottoir sur une ancienne carrière).
Dans le bas de la rue Tourlaque, essayez d'entrer dans la Cité des Fusains (une des ruelles porte le nom du père de feu une amie de ma mère, sculpteur).

Écrit par : Dame Marthe | vendredi, 27 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Ah, le cimetière Montmartre : j'y ai aussi promené ce landau !
Le plus loin où je sois allée c'est jusqu'à la rue Lafayette, côté Opéra, mais je n'ai plus aucun souvenir du retour, qui a dû peser sur mes bras !

Écrit par : Dame Marthe | vendredi, 27 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire