Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 28 mars 2015

La femme chocolat.

Bon, lectrices chéries, après ces histoires d’appariement censées durer ce que durent les roses et durent ce que durent les roses en fer forgé qu’on voit sur certaines tombes, il est temps de passer aux choses sérieuses.
Des passer des douceurs aux sucreries, de la délicatesse aux délicatesses.
L’injonction m’en est faite par une gourmande que je ne citerai pas pour ne pas faire de peine à Praline.
Cette gourmande savoyarde vient de me faire signifier par Heure-Bleue que, depuis le temps qu’elle en entend parler, le moment est arrivé de lui donner la recette de la crème au chocolat qu’elle réclame.
Si tu es sage, Praline, je t’expliquerai aussi comment faire une crème au caramel salé sans utiliser ces petits sachets, si bons pour la gueule mais pleins de carraghénane si mauvais pour le système gastro-intestinal.
- Alors ? M… ! Cette crème ?
Hurle Praline au bord de l’explosion à me voir digresser de la sorte.
- Bon… Ça vient…
Réponds-je, olympien.
Le maître mot, Praline, est « lentement ».
Tu le croiseras souvent.
C’est pour cela que c’est toujours moi qui m’y colle car Heure-Bleue, si elle n’est jamais pressée, est toujours impatiente, ce qui rend certaines situations difficiles à gérer…
Il faut d’abord, sur un plan de travail débarrassé de toute trace d’ail, d’oignon, de vieilles miettes de pain laissées là autant par inadvertance que par un Goût bordélique, préparer les éléments suivants :
- Une tablette un quart de chocolat à cuire (250 g).
- Un verre à vin mais rempli d’eau aux deux tiers.
- Deux œufs.
- Sept à huit cuillers à soupe de sucre cristal.
- Un litre de lait entier. (bio « Candia » si possible, ne mégote pas, ça augmente le prix de ta crème de 0.60 € mais ça vaut le coup)
- Une cuiller à soupe de beurre (~60 g)
- La boîte de Maïzena dont on distraira quatre cuillers à soupe.
On prendra soin de ne pas se jeter sur le premier carton où est écrit « Maïzena », Praline.
Tu vérifieras que tu n’es pas en train d’acheter une m… fabriquée par la marque et vendue dans un emballage quasiment identique mais qui porte le sobriquet de « sauceline », ça te permettra d’acheter la « vraie Maïzena », celle composée exclusivement d’amidon de maïs.
Bref, revenons à la crème avant qu’elle ne soit cramée…
- Tu fais fondre (doucement, surtout pas de hâte) le chocolat dans une grande casserole dans laquelle tu auras versé ton verre d’eau.
- Quand tu as obtenu une pâte homogène, tu couvres et tu réserves.
- Tu prends une autre casserole dans laquelle tu verses le litre de lait.
- Tu y délaies tes cuillers de Maïzena puis le sucre.
- Tu fais tiédir le lait.
Attention ! Tiédir, pas bouillir sinon il va gélifier de suite, tu vas devoir le jeter, tu seras en rogne, tu recommenceras et le chocolat aura durci. Là tu seras dans une rage folle et tu foutras tout à la poubelle en me traitant de noms d’oiseaux.
- Tu verses maintenant ton lait « maïzéné » et sucré dans la casserole de chocolat, lentement et tu mélanges lentement et tu amènes lentement à ébullition sans cesser de tourner.
- Tu sors la casserole du feu.
- Tu ajoutes les deux œufs entiers et le beurre mou en petits morceaux.
- Tu touilles jusqu’à obtenir un mélange homogène.
Tu verses dans des petites galetouses et tu mets au frais.
Deux heures plus tard tu auras ~1,3 kg de crème qui ne demanderont qu’à arriver sur tes hanches.
Et y rester...

Commentaires

Trop compliqué pour moi et surtout je n'aime pas les crèmes.

Écrit par : mab | samedi, 28 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Oh ! La recette de la "bouillie" de ma maman dont on se régalait le dimanche soir en rentrant de promenade, jour où nous ne faisions pas un "vrai" repas, c'etait la fête à là maison..

Écrit par : Ckan | samedi, 28 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Tu me fais rire et faut pas. Quand j'aurai plus d'appétit et de courage, j'essaierai.

Écrit par : Berthoise | samedi, 28 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Avec du bon chocolat , ça devrait être bon , faut que j'essaye un jour .

Écrit par : Brigitte | samedi, 28 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Merci pour la recette qui est fort bien expliquée.
Maman faisait à peu près la même crème, mais au caramel.
Un petit mot à propos de Sauceline qui, en aucun cas, n'a la prétention de remplacer la bonne vieille farine de maïs, la Maïzéna.
Sauceline est prévue pour épaissir sauces et brouets divers.; pas du tout pour préparer desserts ou crèmes.

Écrit par : Françoise | samedi, 28 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Merci alors. On peut la faire à la vanille aussi ?

Écrit par : Anita | samedi, 28 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Aaaaah merci merci mon cher Goût ! J'arrive d'une belle journée de vadrouille et je te lis avec bonheur ! tu peux être sûre que je vais les faire ces bonnes petites crèmes, comme ça je penserai à vous deux ;)
Mais non j'ai pas hurlé, tu sais je suis pacifiste et patiente, pas hurlante du tout.

Écrit par : Praline | samedi, 28 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Ah au fait... mes hanches y a belle lurette qu'elle sont rondes !

Écrit par : Praline | samedi, 28 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Mais c'est de la blogoréalité.

Écrit par : livfourmi | samedi, 28 mars 2015

Répondre à ce commentaire

les oeufs entiers que donc on va manger crus ?

Écrit par : liliplume | dimanche, 29 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Tu prends des œufs "coque" voyons...
Ils sont quasiment cuits lorsqu'ils arrivent dans la casserole.
Je te rappelle que le blanc cuit à 62°C et le jaune à 65°C.
Ce sont des œufs "mi-cuits"...
Un peu comme pour les "œufs au lait" il faut mélanger à chaud sans faire cuire, le but n'est pas de faire une omelette au chocolat.

Écrit par : le-gout-des-autres | dimanche, 29 mars 2015

Dans la mousse au chocolat on les mange également crus...
Dans la crème anglaise également et bien d'autres recettes que j'oublie :-)

Écrit par : Françoise | dimanche, 29 mars 2015

bien envie d'essayer, une seule chose me gêne : tu dis : LENTEMENT!!!!!! Ça risque de me poser problème, il va falloir que je me contrôle!!!

Écrit par : emiliacelina | dimanche, 29 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Moi, je mets tous les ingrédients dans le thermomix, je programme 8 mn à 90° et c'est prêt! Et en plus, ça n'attache pas au fond de la casserole... Vive la technologie!

Écrit par : muse | dimanche, 29 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Et ça marche pour tout ?

Écrit par : le-gout-des-autres | dimanche, 29 mars 2015

Heu ça fait beaucoup pour deux !!

Écrit par : pennylane22 | dimanche, 29 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Tu fais une règle de trois selon le nombre de goinfres...

Écrit par : le-gout-des-autres | dimanche, 29 mars 2015

Je fais presque la même sans le beurre et avec quantité divisée par deux. Il m'arrive d'ajouter en laissant refroidir un peu avant de mettre dans les moules des pépites de chocolat. Ca ajoute un croquant sympa ! J'aime bien ce blog quand il parle de cuisine ! On veut celle au caramel à présent !!!!!

Écrit par : Armelle | lundi, 30 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Et tu me fais ça à moi, qui suis si malaaaaaaaaaaaaaaaaade et qui ne supporte même pas l'évocation l'oeufs ou de choc... Beurk !!!

Écrit par : lakevio | lundi, 30 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Tu passes au salé maintenant!

Écrit par : mab | lundi, 30 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Elle a raison Françoise, les jaunes d'oeufs crus on les mange dans plusieurs recettes.
J'ai recopié la recette sur une jolie feuille, en titre j'ai écrit "La crème du Goût" :) et je la ferai pour Pâques, j'aurai les enfants.

Écrit par : Praline | lundi, 30 mars 2015

Répondre à ce commentaire

J'ai aussi recopié la recette ...en l'intitulant " La Crème au chocolat de Goût"... et je l'ai testée aujourd'hui à midi. Dégustée et approuvée par mes amies . A refaire donc. Merci pour cet excellent dessert.

Écrit par : Evelyne 66 | lundi, 30 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire