Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 06 juin 2018

Saint Simon le styliste…

f53e889d67183a3d775560ea4cc88d.jpg

Avant les derniers ministres de la santé, en matière de médecine, le mot « patient » n’avait pas la signification qu’il a prise aujourd’hui.
« Patient » venait du latin « Patior, passus, passum » souffrir, endurer.
Verbe qui a donné naissance à « passion » en français, ce qui prouve bien que l’amour est une entreprise hasardeuse.
Être patient est une vertu qui est de même origine, le patient est celui qui attend.
Aujourd’hui, cette acception a pris tout son sens.
Et pourquoi cette longue digression, lectrices chéries ?
Eh bien parce que mon séjour à l’hôpital  ne fut pas aussi bref qu’il eût dû l’être.
On me convoqua à sept heures et demie.
On m’annonça vers huit heures et demie que j’irai me faire étriper à onze heures.
Une dame plutôt revêche est passée prendre quelques renseignements dont elle disposait depuis trois semaines.
Elle pesta parce que le planning, si bien rangé au départ, dérivait sérieusement.
Je lui demandai alors « pourquoi ? »
« Une urgence, évidemment, pfff… ah la la… »
Je commis l’erreur de lui dire qu’on était dans un hôpital et qu’il était courant qu’on accueille des gens qui avaient besoin d’être sauvés sur le champ.
Elle s’est tournée vers moi, l’air excédé avec j’en suis sûr, l’idée de me dire « ils pourraient aller mourir ailleurs sans foutre le bordel dans mon planning ! »
C’est là que j’ai remarqué qu’elle avait de très jolis yeux bleus, le bleu de certaines fleurs, qui tire légèrement sur le mauve.
Je lui ai dit « vous avez vraiment des yeux d’une couleur magnifique ».
Elle a haussé les épaules, puis a souri et m’a dit « merci ».
Compte tenu de la vêture hospitalière ante opération, je n’ai pas pensé un instant  « Youpee ! J’ai un ticket ! »
Elle a ajouté, « vous descendrez probablement vers treize heures trente. » et est partie d’un pas plus léger.
La lumière de mes jours qui me tenait compagnie malgré l’interdiction affichée est partie déjeuner.
Je suis effectivement descendu vers treize heures trente… Pour entrer en salle d’opération à quatorze heures quarante.
On m’a endormi, avec un truc qui pue gravissime, vers quinze heures.
Je me suis réveillé comme une fleur à seize heures quarante.
Deux charmantes dames m’ont dit « houlà ! Qu’est-ce que vous avez parlé ! »
J’ai dû avoir l’air inquiet car l’une m’a dit « Ne vous inquiétez pas, rien ne sort de la salle de réveil mais je peux vous dire que vous avez aussi beaucoup demandé à manger… »
L’autre jeune femme a dit « c’est vrai ça ! » et a ajouté « Oh my God ! »
J’ai dit « Oui ? », elle a dit « Non, pas vous ! » et elle a ri.
Elle était d’origine africaine et ressemblait à une femme que j’avais vue il y a quelques années sur une affiche.
Je l’ai regardée et le lui ai dit.
- Il y avait quoi sur cette affiche ? M’a-t-elle demandé.
- Il était écrit « J’ai rêvé de Dieu ! Elle était Noire ! »
Ça lui a fait très plaisir. Il faut toujours être bien avec les gens qui ont plein de seringues et d’outils dangereux entre les mains…
En attendant, Heure-Bleue était d’une patience d’ange avec moi, ce qui ne va pas durer.
La lumière de mes jours a été épuisée par mon opération…
C’est normal, j’ai dormi alors qu’elle se faisait du mouron.

Commentaires

Ha ha, on le savait bien que tu nous pondrais ce matin une note savoureuse, et elle l'est.

Il n'en reste pas moins que convoquer à 7 h 30 pour officier à 15 h, ça occupe un lit et le personnel ; ma tension aurait atteint des sommets.Quitte à me faire ouvrir, autant qu'on le fasse rapido !!!

M'étonne pas que tu aies parlé de nourriture, je suppose que tu étais à jeun !

Qui a préparé le café et le petit déj. ce matin ? le patient ou la patiente.

Écrit par : Sophie | mercredi, 06 juin 2018

Répondre à ce commentaire

Vous avez bien laissé les trocarts ?

Écrit par : Nina | mercredi, 06 juin 2018

Répondre à ce commentaire

Bon tout est bien qui finit bien, contente pour toi.

Écrit par : mab | mercredi, 06 juin 2018

Répondre à ce commentaire

Ouf ! Heureuse de constater que vous n'avez pas perdu votre humour. Cela doit vous faire chaud au coeur de lire les encouragements, la sympathie et l'inquiétude de votre cours de fidèle. Prompt rétablissement, allez y piano ... Amitiés d'une vieille fidèle et silencieuse.

Écrit par : Mamily | mercredi, 06 juin 2018

Répondre à ce commentaire

Une vraie journée de mince ! L'attente est toujours horrible. Mais voici une chose de faite ! Dans quelques jours il n'y paraîtra plus. Repose-toi. Bonne convalescence et à bientôt !
Je t'embrasse.

Écrit par : lakevio | mercredi, 06 juin 2018

Répondre à ce commentaire

Et t'étais même pas brouillé au réveil ? Finalement, une anesthésie générale, c'est mieux que des somnifères...T'as même mis du baume au cœur aux infirmières, avec un petit compliment glissé par ci, par là.. Même une revêche a eu un sourire... bravo...Tu devrais faire visiteur d'hôpitaux...Si je n'étais aussi sensible et si je ne tournais pas de l'œil devant une seringue ou devant une goutte de sang, je me serais bien dévouée...Les infirmières doivent apprécier de voir quelqu'un qui ne fait pas une mine long comme un jour sans faim....faim, faim, c'est vrai qu'être à jeun pendant 24 heures, pas marrant.

Écrit par : julie | mercredi, 06 juin 2018

Répondre à ce commentaire

Je crois que le plus dur dans ces cas là c'est d'avoir faim ! surtout si on pense à des farcis !

Écrit par : Délia | mercredi, 06 juin 2018

Répondre à ce commentaire

Merci pour ces bonnes nouvelles , vous voici rassurés, alors bon retablissement, et pas d'imprudence hein ? ... Pas éternuer... Pas tousser... Etc.... Bonne journée à l'abri de la pluie .

Écrit par : Francelyne | mercredi, 06 juin 2018

Répondre à ce commentaire

et pendant qu'HB se faisait du mouron, Monsieur soi-disant gisant, draguait tous azimuts !!!

Écrit par : ang/col | mercredi, 06 juin 2018

Répondre à ce commentaire

Le gisant ne draguait pas surtout en ma présence, vêtu de cette jolie chemise d'hôpital avec sa charlotte sur ta tête, il badine, il est courtois, résultat il a eu droit à une double ration de café lorsqu'il est remonté du bloc.

Écrit par : heure-bleue | mercredi, 06 juin 2018

Voilà un exemple de patients dont le personnel se souvient, et pour lesquels il est prêt à avoir des attentions particulières.

Je connais mal Syméon le stylite (quoique le fils d'un mes amis se prénomme ainsi), mais j'aime beaucoup le style de Saint-Simon !

Écrit par : Dame Marthe | mercredi, 06 juin 2018

Répondre à ce commentaire

J'adore ton titre !
Et tout le billet d'ailleurs...
Je t'imagine tellement dans ta seyante petite liquette...
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | mercredi, 06 juin 2018

Répondre à ce commentaire

A peine sorti du coltar et déjà très en forme !!! Ça fait plaisir !

Écrit par : Manoudanslaforet | mercredi, 06 juin 2018

Répondre à ce commentaire

Mdr ! et chic alors, tu n'as perdu ni ton humour ni ton besoin de dragouiller, complimenter, charmer... mais tout en gentillesse, je pense que les infirmières ne porteront pas plainte ;-)
Vous voilà donc de nouveau réunis, prenez bien soin l'un de l'autre.

Écrit par : Praline | mercredi, 06 juin 2018

Répondre à ce commentaire

Un bon réveil cela compte beaucoup. Bon rétablissement !

Écrit par : Anita | mercredi, 06 juin 2018

Répondre à ce commentaire

contente des nouvelles ! D'ailleurs...je le savais ...tu as trouvé moyen de charmer même une infirmière revêche et je t'avais averti , tu n'écoutes rien ! Je savais que tu allais parler !Tu as parlé ...parlé... et on a rien entendu !
Repose toi auprès de ta douce ...profite bien de sa patience .... tant qu'elle en a !

Écrit par : emiliacelina | mercredi, 06 juin 2018

Répondre à ce commentaire

Heureuse de voir que l'intervention n'a eu aucune incidence sur ton humour ! Bonne convalescence et surtout pas d'imprudence ....

Écrit par : AGNES | mercredi, 06 juin 2018

Répondre à ce commentaire

J'adore ce compte-rendu, un de mes passages préférés est celui-ci: "Une dame plutôt revêche est passée prendre quelques renseignements dont elle disposait depuis trois semaines."
Mais le top bien sûr c'est de sortir de là en bon état (comme disait mon grand-père, tu entres généralement en clinique en meilleur état que tu n'en sors)
Bonne convalescence!

Écrit par : Adrienne | mercredi, 06 juin 2018

Répondre à ce commentaire

Au moins, ils n'ont pas procédé par mégarde à une ablation du sens de l"humour.
J'espère que les suites seront faciles.
Bises

Écrit par : Berthoise | jeudi, 07 juin 2018

Répondre à ce commentaire

Mais voilà des bonnes nouvelles (j'ai aussi souri, je n'ose pas dire ri, parce que rire de tout ça, ce ne serait pas très charitable, mais tu le racontes si bien).

L'expérience m'a appris à manger un peu à la dernière limite permise. S'il faut s'arrêter à minuit, je mange un peu à 11h30, - minuit moins le quart...

Ah ! Les urgences dans les hôpitaux (ou le matériel informatique qui est en panne quand tu entres...) Et encore, on fait les pré-op avant, ce qui fait des courries supplémentaires.

Effectivement, il faut être patient ! Et se mettre les infirmières dans la poche o;)))

Écrit par : Pivoine | jeudi, 07 juin 2018

Répondre à ce commentaire

bon, déjà je croyais que c'était le 15 juin...tout raté la meuf ! Bon tout s'est bien passé à part la faim qui te tordait les boyaux et l'attente...grr... maintenant que c'est fait alors repose toi bien, et l'angoisse est partie...c'est chouette! bisous.

Écrit par : Tarrah | jeudi, 07 juin 2018

Répondre à ce commentaire

Écrit par : Lapin dans le mille | jeudi, 07 juin 2018

Répondre à ce commentaire

Écrit par : Lapin dans le mille | jeudi, 07 juin 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire