Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 29 octobre 2019

Pollution idéologique.

pollution.jpg

Aujourd’hui, lectrices chéries, je vais vous parler de choses qui gênent.
Et ça peut même paraître rébarbatif.
Je lisais il y a peu une des nombreuses bêtises qui courent Internet sur la pollution causée par les e-mails qu’on envoie.
Plutôt qu’entamer une guerre de religion, religion faite de « feeling » et d’idéologie dont les dégâts sont accentués par un militantisme qui met, selon l’opinion, des lunettes roses ou noires à la dure réalité des faits, je me suis renseigné plus avant.
J’appris à l’occasion d’une ces lectures qu’un « e-mail » pollue autant, si ce n’est plus qu’une automobile pendant un an.
Poussé depuis longtemps par mon boulot à éviter de concevoir des machines qui consomment autant à ne rien faire qu’à faire ce pourquoi elles sont conçues, je me suis attaché à concevoir des machines qui ne consomment que quand elles sont sollicitées.
Cette affirmation m’a donc poussé à aller voir sur les sites d’organismes censément neutres qui émettent des statistiques sur les productions d’énergie, consommation de ces énergies et émissions de CO2 de ces divers domaines.  
Le résultat ?
Seul un quart de l’énergie produite et consommée en France sort d’EDF.
On produit  ~2.200 TWh dont ~550 TWh sont produits par EDF en 2018.
Sur ces 2.200 TWh, 3 TWh ont été consommés par les seuls 180 « data center » de France.
La France a émis 1,4 milliard de mails en 2018
La France a émis 30 milliards de requêtes sur le Web en 2018.
La taille moyenne d’un mail est de 75 ko (certains font deux lignes, d’autres incluent des pièces jointes de quelques Mo).
La taille d’une requête « simple » c'est-à-dire sans publicité ni « trackers » est de ~150 ko à cause des échanges nécessaires pour savoir quoi envoyer et sous quel format, à qui et où.
Que peut-on tirer de ça ?
D’abord que le numérique du côté de la distribution des données ne consomme (hors énergie consommée par sa fabrication)  que 3/2200 soit 0.13% de l’énergie produite en France en 2018 et que 3 TWh sur les 550 TWh produits par EDF représentent 0.54% de l’électricité produite par EDF en 2018.
Les mails ne représentent, quant à eux que 1.4/30 des échanges hors publicités et vidéos, soit 4.6% de ces échanges.
C’est là le cas le plus défavorable pour les mails puisqu’il n’est pas tenu compte des échanges en streaming des pubs, des musiques et des films qui sont de gros consommateurs de flux.
Rappelez vous qu’une heure de streaming en HD représente un fichier de ~25 Go…
Pour en revenir à nos mails, 1.4 milliard de mails pèsent pour  4.6% des 0.54 % de l’électricité fournie par EDF soit 0.00025% de sa production et ça représente 136 MWh.
Ce qui nous ramène à une consommation de 97 mWH par mail.
Je ne sais plus quel idéologue a répandu le bruit qu’un mail produisait plus de CO2 que sa bagnole pendant un an.
Une dizaine de requêtes sur le Web (1.5Mo…) aurait dû l’amener à plus de prudence avant de se lancer dans ses leçons de morale…
Parce que 97 mWh en termes de CO2 c’est accessible uniquement par le calcul  contrairement à la première Clio venue qui émet au mieux 100 g de CO2 par km.
Les statistiques officielles –qui ne sont pas toutes vendues au lobby pétrolier- disent qu’une voiture particulière a parcouru en moyenne, tous types confondus, 13117 km en 2018.
L’Ademe montre que cette voiture a produit en moyenne 111g de CO2 par km soit sur l’année 1456 kg de CO2…
A comparer aux 90 g/ kWh EDF.
Ce qui donne moins de 9 mg de CO2 par mail.
Je ne pense pas que la réalité des chiffres pousse qui que ce soit à changer d’avis mais avant de hurler aux pollueurs par mail, rappelez vous qu’un mail moyen c’est 9 mg de CO2 contre 111g /km pour une voiture…
Les 38 millions de smartphones et leurs chargeurs, hors énergie nécessaire à leur fabrication, utilisent chacun ~3.5 kWh par an soit ~133 GWh/an (0.0024% de l’énergie produite par EdF)
Bref, avant de se lancer dans la millième croisade et changer de cible écologique, il vaut mieux se rappeler que l’on importe chaque année 80 millions de tonnes de pétrole et qu’on en brûle 56 millions de tonnes dans les moteurs qui servent à nous transporter.

Commentaires

Je ne suis pas sûre de tout comprendre. Ce que je peux en dire, c'est que je n'ai pas de voiture et que je n'utilise pas de streaming. Par contre, j'écris des mails et quelquefois des notes. On peut difficilement faire sans. D'ailleurs, même les factures sont digitalisées... pour les personnes qui n'ont pas suivi le mouvement, la reconversion est difficile.

De toute manière, quoi qu'on fasse, on pollue (même sans appareil électronique).

Écrit par : livfourmi | mardi, 29 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Dans tous les cas, le problème reste qu'en brûlant un million de tonnes de pétrole par semaine (la consommation française moyenne) on émet en une semaine ce que la nature a mis des milliers d'années à stocker...
Se déplacer peu, moins loin et en petit nombre, consommer des produits qui n'arrivent pas sur les étals après 10.000 km de voyage me semble plus raisonnable qu'arrêter d'envoyer des mails.

Écrit par : le-gout-des-autres | mardi, 29 octobre 2019

J'avais entendu aussi et je m'étais promis de me renseigner plus avant..

Merci d'avoir expliqué, chiffres et pourcentages à l'appui.

Plus de voiture. Pas de streaming.

Dans l'appart. seul deux appareils "tournent" H24 : la box (pour le téléphone) et le compresseur oxygène. C'est trop, mais je ne peux pas réduire.

Écrit par : Sophie | mardi, 29 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Ne te prive pas non plus, l'ensemble décodeur TV + live box consomme en moyenne 30 W.
Allumé 24h/24, avec ses 30 millions d'abonnés Internet, ça représente moins de 8 TWh.
Avec les PC qui vont avec et les data centers, le total atteint 15.5 TWh soit ~2.8% de la production d'EDF.
Nos plaques vitro-céramiques, nos radiateurs, nos chauffe-eau consomment bien plus et pourtant bien moins que les transports électriques et les industries.

Écrit par : le-gout-des-autres | mardi, 29 octobre 2019

Merci.

Écrit par : Berthoise | mardi, 29 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Ouah faut s'accrocher !!! J'avoue j'ai un peu lâché en cours de lecture mais merci pour cette mise au point !

Écrit par : manoudanslaforet | mardi, 29 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Pourtant j'aime les chiffres mais là... J'avais commencé à nettoyer ma boîte mail, je vire déjà tous les jours les pubs, mais je retiens qu'il y a plus "grave" :)
Du coup je comprends les dessins pour les "bidouilles", j'ai le même à la maison, lui il les fait sur un cahier (ancien dessinateur industriel, et concepteur de machines, aussi) ;)

Écrit par : Fabie | mardi, 29 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Que de chiffres, que de chiffres ! J'avoue, j'ai fini par décrocher, mais une chose est sûre, on ne peut pas revenir en arrière. Z'avait qu'à pas inventer tous ces trucs électriques, ces nouvelles technologies comme ils disent. ou qui fonctionnent à l'énergie solaire. Les panneaux voltaïques sur les toits, des éoliennes partout - une éolienne, d'accord, mais des champs entiers, c'est d'un moche..et s'en prendre à la voiture, objet vital de locomotion dans les campagnes, c'est comme revenir à l'âge de pierre... voitures électriques, le St Graal pour dépolluer les villes...qu'ils disent... et ils vont en faire quoi des vieilles batteries, les balancer dans l'océan déjà bien encombré de tas de "'merdes" ? Nos boites mail seraient pollueuses, polluées oui, par tous les escrocs de la planète….et le pet des vaches, il n'est pas pollueur aussi, il n'est pas source de réchauffement climatique ?...qu'ils disent. Alors, pourquoi on autorise des fermes aux 10 000 vaches, des élevages de 10 000 poulets et des exploitations en Amazonie qui détruisent la forêt amazonienne ..Bref, ceci pour dire qu'on est dans la marde comme aurait dit Michèle la blogueuse.

Écrit par : julie | mardi, 29 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

80 millions de tonnes de pétrole et qu’on en brûle 56 millions de tonnes dans les moteurs qui servent à nous transporter.
et les gros bateaux qui transportent le "made in China, le made in Inde", ils ne polluent pas ? comme ne polluent pas ces milliers d'avions sur passent sur nos têtes ? Sur ma tête, toutes les 2-3 mn, je vois passer des avions tout là haut dans le ciel..

Écrit par : julie | mardi, 29 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

J'ai pas tout assimilé ni tout compris mais je te fais totalement confiance sur l'étude que tu as faite ;-) Je ne sais même pas ce qu'est un streaming...
J'ai une voiture (obligatoire à la campagne) (sauf là, pour 3 semaines où je vais pedibus jambus) et n'achète pas, ou presque pas, de produits venant de l'autre bout de la planète.
Et ouf pour les mails, tiens d'ailleurs je vais t'en envoyer un :-)

Écrit par : Praline | mardi, 29 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Depuis trois jours je te lis .Mais n'ai pas commente tes notes qui pourtant etait super distrayantes,surtout quand tu essaies de caser P'tite soeur chez les trafiqants d'organes!Tu n'as pas honte?Une adorable capricieuse pas rancunière,ce n'est que du bonheur!!, Quand à Merveille elle est toujours aussi pleine d'attention envers son papy et elle a de jolies mains si fines .. quand a ta note de ce jour ...j'en retiens surtout que c'est une c....rie de plus comme tu le démontres avec ta maestria habituelle !

Écrit par : Emiliacelina | mardi, 29 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

On est foutus on streame trop, papa mambo ! ;-)
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : celestine | mardi, 29 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

J'ai vu trois reprises de l'info sur des chaînes différentes.... aux heures de grande écoute.

Écrit par : Sophie | mercredi, 30 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

C'est comme les rapports sur la pauvreté qui confondent régulièrement la capitalisation d'un groupe et la fortune personnelle du PDG...
Ça ne veut pas dire que les inégalités injustifiables n'existent pas.
Ça veut seulement dire que donner une mauvaise info pour des raisons idéologiques ne fait pas avancer les choses.
Ça donne juste lieu à des démentis et des disputes qui éloignent du sujet et permettent finalement de l'évacuer sans apporter de solution...

Écrit par : le-gout-des-autres | mercredi, 30 octobre 2019

Merci, tu as fait du bon boulot ! (J’avoue que c’est un peu ardu comme lecture).

Écrit par : Anita | mercredi, 30 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

merci pour cette salutaire mise au point!

Écrit par : Adrienne | mercredi, 30 octobre 2019

Répondre à ce commentaire

Je tire une conclusion de cette conversation et de toutes les autres au sujet d’écologie :
On trouve toujours plus pollueur que soi.
Ce n’est pas une critique, hein. C’est une observation : on se rassure tous en disant que notre mode de vie pollue bien moins que tel autre où que telle industrie.

Écrit par : Val | vendredi, 01 novembre 2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire