Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 03 mars 2017

Nippones ni mauvaises…

Lectrices chéries ! C’est un cri d’alarme que je lance aujourd’hui !
Non je ne vous parlerai pas de F. Fillon.
Tout le monde s’en fout encore que lui au moins fait preuve d’honnêteté.
Oui, lectrices chéries, contrairement à F. Hollande lui au moins a l’honnêteté de piétiner ses engagements avant l’élection et pas après, quand on est coincé pour cinq ans.
Bref, de ça nous n’avons rien à faire.
En revanche je peux vous dire, lectrices chéries qu’une défaite nationale vient de trouver une explication indubitable.
On a parlé d’avance irrésistible du communisme, de la voix que « c’est comme un zoiseau qui chante » de la Tonkinoise.
On crut aussi que la joliesse de la fille de l’Annam, oui « mon Annanna, mon Annanna, mon Annamiteuuuu ».
On a pensé aussi à la ténacité du Cochinchinois, réputé bêtasse mais travailleur.
Eh bien non !
Rien de tout ça n’est responsable de la déroute subie par notre valeureux corps expéditionnaire en 1954.
La défaite fut probablement inscrite au fond de l’assiette du colonel de Castries, sa tente à peine montée au fond de la cuvette de Ðiện Biên Phủ.
La lumière de mes jours en fut, comme votre Goût adoré, convaincue dès hier soir.
Nous sommes revenus de chez les enfants qui, pour l’occasion ne furent que les parents d’une Merveille qui flottait au dessus du sol.
J’ai eu un dîner à préparer.
Il était presque tard, trop en tout cas pour se lancer dans la confection d’un plat un peu sérieux.
J’ai déballé, pour le hors d’œuvre, un bidule –je ne vois pas d’autre nom pour ça - acheté chez Picard peu auparavant.
Un censément vietnamien amuse-gueule, une sorte de petite crêpe de riz servant d’emballage à quelques grumeaux de légumes inconnus.
Le genre de chose capable de valider ce proverbe d’Extrême-Orient, celui qui dit « si ça vole et que n’est pas un avion, si ça navigue et que ce n’est pas un bateau, si ça avance et que ce n’est ni une voiture ni un homme, alors ça se mange ! »
Et pour l’homme je ne suis même pas sûr que ce soit suivi…
Eh bien, ces petits machins, cuits à la vapeur, comme indiqué sur l’emballage, une fois goûtés se sont révélés effrayants.
Ça a un goût immonde et un arrière-goût dégueulasse.
Méfiante, rien qu’à regarder ce qui sortait du petit truc une fois coupé en deux, la lumière de mes jours a attendu que je goûte la chose.
J’ai d’abord mâché.
Puis mâchonné.
Enfin machouillé.
Et finalement recraché.
Heure-Bleue a tenté à son tour l’expérience, avec courage je dois dire.
Elle a recraché itou.
J’ai pris nos deux assiettes et les ai vidées dans le sac poubelle, confiant dans le peu de risque que même un insecte osât y goûter.
Notre repas fut frugal.
Il nous fut néanmoins un argument imparable sur les vraies raisons des défaites occidentales au Vietnam…

Commentaires

Grâce à Picard, vous êtes entrés en carême :-)

Écrit par : camille-madeleine | vendredi, 03 mars 2017

Répondre à ce commentaire

Conclusion : je n'achèterai pas ces bidules chez Picard .... cette note m'en a ôté l'envie ! J'irai donc chez le petit vietnamien qui les cuisine au marché ... quand j'aurai envie d'exotisme, car je suis la seule à aimer ( l'homme de la maison est très méfiant de ce qui est coupé tout fin et enroule dans une feuille ... fusse telle de riz ...) merci pour l'info !

Écrit par : Francelyne 17 | vendredi, 03 mars 2017

Répondre à ce commentaire

"T'elle " c'est mieux ...

Écrit par : Francelyne 17 | vendredi, 03 mars 2017

Répondre à ce commentaire

Même Picard doit être mis en examen ?

Écrit par : Nina | vendredi, 03 mars 2017

Répondre à ce commentaire

Mangez français!

Écrit par : mab | vendredi, 03 mars 2017

Répondre à ce commentaire

Euh... Pour le coup, je trouve ton titre légèrement de mauvaise foi... Nippon, c'est japonais, non?

Écrit par : la baladine | vendredi, 03 mars 2017

Répondre à ce commentaire

Et alors ?

Écrit par : le-gout-des-autres | vendredi, 03 mars 2017

Le rapport avec les bouchées vapeur vietnamiennes? Y'a un truc qui m'échappe...

Écrit par : la baladine | vendredi, 03 mars 2017

Ben alors ! Un mauvais jeu de mots extrême-oriental...

Écrit par : le-gout-des-autres | vendredi, 03 mars 2017

Pfff...

Écrit par : la baladine | vendredi, 03 mars 2017

Bah, avec un peu de chance, si c'était les spécialités japonaises du même Picard qu'ils avaient testées, le résultat aurait été tout aussi infect.

Écrit par : Milky | vendredi, 03 mars 2017

Fillon fait preuve d'honnêteté ? on doit pas mettre la même chose sous le mot... ;-)
http://tempsreel.nouvelobs.com/videos/8rz3ku.DGT/francois-fillon-alors-un-seul-ou-17-comptes.html
Mais j'ai adoré le proverbe !
Et franchement, j'aurais fait pareil...
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | vendredi, 03 mars 2017

Répondre à ce commentaire

Toi, t'as pas bien lu la phrase d'après :-p

Écrit par : la baladine | vendredi, 03 mars 2017

Je me rappelle encore mon refus horrifié de manger quoique ce soit enveloppé dans de la pâte de riz. Je disais toujours à mon amie Clo (pause déjeuner, traiteur asiatique) : tu ne sais pas ce qu'il y a dedans !...
Ben oui, mangez français !

Écrit par : lakevio | vendredi, 03 mars 2017

Répondre à ce commentaire

donne nous le nom de ce plat qu'on l'évite ! (moi l'autre fois j'ai mangé une soupe pho vietnamienne de chez Picard, ce n'était pas mauvais du tout (ou alors j'avais faim) !

Écrit par : colombine | vendredi, 03 mars 2017

Répondre à ce commentaire

Tu as oublié de mentionner l'Ange de Dien Buen Phu, Geneviève de Galard !

Écrit par : Gwen | dimanche, 05 mars 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire