Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 09 septembre 2021

Rendez-vous à l’autel…

Rendez-vous.jpg

J’ai ouvert mon navigateur, histoire de vous lire, comme chaque matin.
Évidemment, une revue dite « magazine féminin » m’a sauté au visage.
Il y était question de « quiz » et de tests « psycho-sexo ».
J’en ai lu au moins deux.
Ça m’a prouvé que reste d’actualité le vieil adage de Cavana dans Hara Kiri « La publicité nous prend pour des cons, la publicité nous rend cons ».
Et m’a donné l’idée du dernier test de votre été.

Le test que je vous propose aujourd’hui porte sur l’éternelle question qui vous agace.
Êtes-vous toujours raide dingue du type qui vous a vendu l’idée « Tu verras, vivre avec moi te rendra cette histoire de paradis post-mortem idiote tellement que je suis mieux que ces bêtises ! »
Bref, ça a marché ou vous a-t-il roulée dans la farine ?
Ces quelques questions, concises, précises et peu nombreuses devraient vous permettre d’y voir plus clair que dans ces foutus tests de mille questions qui vous renvoient à la fin d’une revue épaisse comme une vanne de Canteloup et qui en plus coûtent un œil alors qu’à part ce test, il n’y a que de la publicité à voir.
Idiot, j’allais écrire « à lire » alors qu’il n’y a que des images…
Commençons ce test :

1/ Votre petit camarade jeux vous dit « Je vais chercher le pain ».
a Vous attrapez votre veste, lui prenez la main et dites « Minou, attends moi ! »
M Vous lui jetez « N’oublie pas la poubelle et de ramener de l’huile ! »

2/ Vous l’appelez pour faire le lit. Il tend le drap du dessous.
a Vous le regardez et lui souriez d’un air plus qu’intéressé.
M Vous lui dites « Et mets la taie correctement, pas comme d’habitude ! »

3/ Il vous « aide » à faire le ménage, évidemment il fout par terre le vase de fleurs. Plein bien sûr.
a Vous levez les yeux au ciel et retenez à grand peine un sourire indulgent.
M Vous lui tendez la serpillère en l’agonisant d’injures et en lui rappelant les conseils de votre mère quand vous lui avez présenté l’homme de votre vie.

4/ Il décide qu’aujourd’hui il s’occupera du repas. Il en fout partout et le repas brûlé, même le café.
a Vous lui dites « Un yaourt et un « café des pauvres » ce sera parfait. »
M Vous lui dites « Non seulement on n’a rien à manger mais en plus j’ai trois heures de ménage ! »

5/ Il revient de la visite qu’il rend à sa mère qui, comme toujours, lui a recommandé de vous jeter.
a Vous lui dites « Bah, si tu voyais une autre femme moi aussi je te dirais de la jeter. Je la jetterai même moi-même. »
M Vous lui dites « Dis donc, tu n’as pas des sœurs ? Pendant que ta mère dit du mal de moi, je bosse ! »

6/ Vous vous préparez pour rendre visite à des amis. Vous lui demandez de l’aide pour une fermeture éclair récalcitrante. Il commence par la baisser.
a Vous lui dites avec un sourire « Bof, on sera en retard et puis voilà… »
M Vous lui dites « Mais fais attention ! Tu vas encore tout déglinguer ! » alors que vous n’avez encore rien fait.

Vous n’avez que des
a :
- Vous avez seize ans.
- Vous rêvez.
- Vous venez de prendre un amant.

Vous n’avez que des 
M :
- Vous auriez dû divorcer depuis des années.
- Vous vivez avec votre frère.
- Vous vous demandez « Mais qu’est-ce que j’ai bien pu lui trouver, s’il n’y avait pas le loyer… »

C’est à peu près équilibré, avec peut-être un peu plus de a que de M.
Vous êtes maqués depuis longtemps et bon an mal an, ça marche quand même.
Vous avez mal aux os ensemble et surtout vous avez enfin compris ce qu’est la patience.
Alors vous êtes comme l’ivrogne et son vélo, l’un ne peut tenir debout sans l’autre.
Mais vous êtes ensemble... 

Commentaires

Vous n’avez que des M....Tiens, c'est drôle, tes zigouiguis en noir se transforment en M, une fois copier-coller...je parle des symboles en noir...
Pas la 1ere fois que je me suis dit qu'on était très mal assortis, comme le lion et le taureau que nous sommes...et plus on vieillit, moins ça s'arrange. N'empêche que, quand l'un va disparaitre, je suis sûre que l'autre se trouvera aussi démuni qu'une casserole sans sa queue, qu'un âne sans son bonnet, qu'un cul de jatte sans ses canes, que Macron sans sa brizitte, que Zemmour sans son sourire éclatant, que la chèvre sans son chou. Bref, ça ne serait pas drôle de n'avoir plus personne à houspiller....

Écrit par : julie | jeudi, 09 septembre 2021

Répondre à ce commentaire

C'est toi qui as pondu ça ?
Pour seulement un euro ?

J'ai eu en stage deux jeunes nanas qui bossaient dans la pub. Stage payé par leur employeur, un grand groupe très connu dans ce domaine, j'ignorais par quel mystère elles avaient pu atterrir chez moi. C'étaient deux copines, à la fin du stage elles avaient pris une décision : quitter cette boîte, parce qu'elles avaient réalisé l'horreur de ce métier de se trifouiller le coquillard pour écrire des conneries pour les lecteurs qu'il fallait effectivement abêtir pour qu'ils consomment. En plus, ça a dû jouer, elles étaient payées avec un lance-pierre… bah oui dans le fameux grand groupe coté en Bourse faut quand même enrichir les actionnaires !

Écrit par : alainx | jeudi, 09 septembre 2021

Répondre à ce commentaire

Je l'ai pondu !
Et pour 0 € !
C'est dire...

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 09 septembre 2021

J'ai seize ans. Mais je le savais déjà... ;-) ;-)
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : Célestine | jeudi, 09 septembre 2021

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire